Nouvelle-Zélande

Un petit air marin de Oamaru jusqu’au Catlins

6 mars 2016
foret petrifiee nouvelle zelande

6Après une première halte dans le Canterbury pour voir le Mont Cook et Lac Pukaki ensoleillés, nous avons décidé de nous rabattre sur la Côte Est afin d’avoir la potentielle chance de voir des pingouins (en réalité ce sont des manchots) mais aussi des lions de mer tout en profitant du climat marin. Nous avons ainsi longé tout le côté Est de l’île du sud de la Nouvelle-Zélande, depuis Oamaru jusqu’au Catlins. Bien qu’au début, ce chemin n’était pas prévu au programme de notre itinéraire (car personne ne parlait beaucoup de ces endroits et en plus il nous rallongeait un peu), si c’était à refaire nous ferions le même choix. Ces quelques jours au bord de la mer nous ont permis de voir un tout autre aspect de la Nouvelle-Zélande, qui gagne vraiment à être connu : des grandes étendues de plages, des animaux, des petits phares qui gardent les côtes, mais aussi quelques paysages secrets qu’on ne trouve que là-bas.

 

Oamaru, un petit village d’autrefois

 

Comme il ne faisait pas très beau, notre volonté de sortir dans le froid et la grisaille pour aller visiter Oamaru se situait à peu près au niveau de 0. Mais heureusement que nous nous sommes boostés un peu car il s’agit d’un petit village vraiment mignon avec sa rue pavée, ses bâtiments historiques en pierre blanche et ses boutiques d’autrefois. Ils mettent d’ailleurs en avant cette notion « d’ancien » et même de « vintage », avec leur petit musée de la radio « Heritage radio » (qui comprend tout un tas de radios plus vintages les unes que les autres) ou encore le fameux « Grand-bi », ce vélo avec une grosse roue à l’avant qui fait partie intégrante du village. J’y suis même montée dessus :)

Si vous y passez, flânez dans la rue « Harbour Street » où vous trouverez aussi le magasin « The Loft », un grand entrepôt sur 3 étages remplis de livres d’occasion, de vinyles, de timbres et d’objets anciens. Nous nous y sommes réfugiés car il faisait froid et y sommes restés un petit bout de temps.

Par contre, il est soi-disant possible de voir des Manchots Bleus à Oamaru mais mieux vaut passer votre chemin car cette « activité » est payante alors que vous pouvez en voir sur la côte gratuitement avec un peu de chance et de patience. Néanmoins, en allant nous renseigner à ce sujet, nous avons pu croiser l’unique fameuse pancarte « Penguins crossing », dont Greg est tombé amoureux (il est fan de pingouins…) et qui vaut le coup de faire une petite photo.



« The Loft » : rue Harbour Street
Pancarte « Penguins Crossing » : rue Waterfront Road.
– Dormir entre Oamaru et Moreaki Boulders : « Glencoe Campsite »
À côté du village de « Herbert » se trouve ce petit camping perdu au milieu de la forêt. Cela ressemble à une grande aire ronde d’herbe avec des arbres tout autour. Le lieu est vraiment paisible car il y a peu de places disponibles. C’est assez agréable.
Petite astuce : nous avons fait notre « toilette » (comme on disait autrefois) dans le lavabo des toilettes pour handicapés.
Prix : 6 $NZ avec toilettes sèches et eau (non potable). Il y a un robinet pour faire la vaisselle.

 

 

Se prendre pour la petite sirène sur les Moreaki Boulders

moreaki boulders nouvelle zelande

Après un repos au Camping Glencoe, nous avions pour ambition de nous lever aux aurores pour aller voir le lever du soleil sur les Moreaki Boulders car il parait que c’est pas mal du tout. Mais, comme à 5h du matin il faisait moche, nous avons pris notre petit déjeuner tranquillement vers 8h avant d’aller voir les Moreaki Boulders situés à 35 km au sud de Oamaru.

"La minute culture" :

Mais que sont les Moreaki Boulders ?
Ce sont des rochers parfaitement ronds posés sur la mer, qui ont commencé à se former il y a 55 million d’années. Ils seraient constitués de calcaire, de silice, d’aluminium et de peroxyde de fer tandis qu’au centre se trouverait une masse cristalline qui attirerait les éléments du sol et donnerait donc cette forme incroyablement ronde.

 

Greg était un peu déçu par leur taille et leur petit nombre. C’est vrai qu’ils auraient pu être plus nombreux mais c’est tout de même fou de voir ces pierres en forme de boule posées sur la mer au milieu de nulle part, si vous êtes dans le coin, faites-y un petit tour. L’une d’elle était ouverte et on pouvait ainsi voir l’épaisseur de celle-ci. Avant de partir, j’en ai profité pour jouer la petite sirène en prenant la pause sur l’une d’entre elles.



Pour se garer : allez vers la boutique des Moreaki Boulders directement car vous êtes plus près des Boulders. Sinon il faudra marcher sur la plage pendant quelques minutes. Nous, on a cru que c’était une arnaque donc on s’est garé plus loin directement sur la « Moreaki Boulders Road » alors que ce n’était pas nécessaire. Activité gratuite.

 

 

La montée du Puketapu Summit : un challenge qui met en jambe

puketapu summit nz

En continuant notre route à bord de notre van entre les collines vallonnées, nous avons vu une sorte de phare sur la plus haute des collines. Il devait forcément y avoir un magnifique point de vue de là haut. En arrivant sur place, on se rend compte qu’il est impossible de monter en voiture en haut du Puketapu Summit et qu’il va falloir grimper tout ça… à pied. Challenge relevé ! On se lance dans cette petite grimpette qui devient presque une mission « escalade » à la fin tellement le dénivelé est impressionnant (je ne fais pas la maligne avec ma peur du vide). Une fois en haut Du Puketapu Summit, il n’y pas à dire, la vue est imprenable. Dommage qu’il ne fasse pas très beau car quand le soleil est là, on peut voir la côte jusqu’à Oamaru… Si vous y allez par beau temps, vous nous direz tout ça ?



Le Puketapu Summit walking track est situé à côté de la ville Palmerston sur la côte. Il s’agit d’une sorte de phare en hommage au Sir John McKenzie.
Attention, la dernière partie est très dure, limite escalade mais ça vaut le coup.
Comptez entre 25 à 30 minutes pour monter. (nous on l’a fait en 25 min. Vous relevez le défi ?).


Après ce petit instant sportif, on reprend de nouveau la route en direction de Dunedin en passant par la « Scenic Route » qui longe la côte entre Palmerston et Waitati. Tout est vert et vallonné et parfois on se rapproche de la côte en apercevant la mer au loin. C’est comme si le Cantal s’était déplacé en Normandie. On voit passer un wagon à l’ancienne sur une seule rail (ici les trains ne se croisent pas on dirait) puis des des moutons qui essayent de passer à travers leurs barrières et enfin même des lamas ! C’est décidé, nous emprunterons désormais toutes les Scenic Route que l’on aperçoit !

"La minute culture" :

En Nouvelle-Zélande, vous n’avez pas d’autoroutes comme chez nous mais juste des grosses routes appelées « SH » (State Highway) qui relient les grandes villes entre elles. La plupart sont gratuites (nous n’avons jamais vu un seul péage). Par la suite vous avez des routes de plus en plus petites jusqu’à rouler même sur des routes en gravier (gravel road). Et au milieu de tout ça, vous avez ce qu’on appelle les « Scenic Route » qui sont des routes situées dans des lieux magnifiques, sur lesquelles vous avez forcément le sourire lorsque vous conduisez… Si vous voyez un panneau indiquant une « Scenic Route », il faut à tout prix la prendre, vous n’allez pas le regretter !

 

 

Dunedin et le chocolat de chez Cadbury

school dunedin nz

Au début nous devions passer par la ville de Dunedin, puis après non et finalement si. Pour la simple et bonne raison qu’une fois de plus, personne ne nous avait vendu du rêve avec Dunedin. Et bien c’est une erreur car elle possède quelques bâtiments remarquables, dont la grande Gare de style edouardien, une ancienne école et la Cathédrale Saint-Joseph qui valent la peine de s’attarder sur leur architecture. D’après les dires de Guillaume (un ancien pote de lycée qui vivait là-bas en working holiday) il parait qu’il ne fait pas souvent beau dans cette ville mais heureusement, nous avons eu la chance de la voir sous le soleil ce qui lui donne un certain charme.

Pour se rendre à la Cathédrale, on passe par une rue très pentue nommée « View Street » mais qui semble-t-il n’est pas la plus pentue. Quoi ? Nous qui avions déjà du mal à la monter… En revanche, non loin de là se trouve la rue Baldwin Street, qui est connue pour être la rue la plus pentue au monde avec un dénivelé de 35%. Mieux vaut ne pas oublier de mettre ses freins lorsqu’on s’y gare !

À Dunedin, c’est aussi là que vous pouvez vous rendre dans l’usine de chocolat Cadbury. Ce sont des chocolats qui ressemblent étrangement au chocolat de Charlie et la Chocolaterie et qui sont juste délicieux. J’ai d’ailleurs tanné Greg pour qu’on se rende au moins dans la boutique et repartir avec une petite douceur chocolat au lait avec cœur caramel… Mmmmmh

Par hasard, nous sommes tombés sur un lieu très utile pour nous les backpackers : un lieu pour remplir son eau potable et ce gratuitement (voir les infos dans la partie grisée ci-après).



Cathédrale Saint-Joseph : à l’angle de la rue Rattray Street et de la rue Smith Street.
Cadbury Chocolate Factory : 280 Cumberland Street
Lieu pour prendre de l’eau potable gratuitement : devant la taverne « Speight’s » (fabrique de bière) de la rue « Rattray Street ».

 

 

Découvrir les trésors cachés des plages des Catlins

 

nugget point nouvelle zelande

Les Catlins se trouvent tout au sud de l’île du sud et sont connues pour être appréciées des animaux tels les manchots et lions de mer. Inévitablement nous devions y aller faire un tour pour que Greg puisse apercevoir au moins ne serait-ce qu’un petit manchot. Au delà de ce grand challenge, nous avons pu apprécier le grand air marin avec de gigantesques côtes à perte de vue et des petits trésors cachés par la mer.

 

Voir des pingouins (ou plutôt manchots) sortir de l’eau au Nugget Point :

manchot yeux jaune nouvelle zelande

Ce soir là, puisqu’il nous fallait une « vraie » douche depuis le temps (nous n’en n’avions pas pris depuis le lac glacé de Pukaki), nous avons décidé de prendre un camping un peu plus cher avec une douche qui se trouvait au « Kaka Point ». Greg avait tout manigancé car il savait qu’il devait se rendre au « Nugget Point », situé non loin de là, pour avoir la chance de voir des manchots. La propriétaire du camping nous a gentiment indiqué où aller les voir exactement et à quelle heure.

"La minute culture" :

Connaissez-vous vraiment les pingouins ?
En réalité, on fait souvent un abus de langage en parlant de pingouins à tout bout de champs alors que nous désignons en fait des manchots et non des pingouins. Aujourd’hui, il n’existe plus de pingouins sur terre, seuls les Petits Pingouins vivent encore et sont capables de voler. En revanche, il existe plusieurs sortes de manchots (qui eux ne peuvent pas voler) dont les manchots bleus et manchots aux yeux-jaunes que l’on retrouve en Nouvelle-Zélande. Maintenant que c’est dit, vous n’avez plus d’excuse lorsque vous ferez votre virée au zoo !

Attention : les manchots aux yeux-jaunes ne sortent qu’à la tombée de la nuit, lorsqu’ils savent que rien ne peut leur arriver. C’est à dire à partir de 20h. Nous étions donc postés dès 20h30, derrière un mirador à quelques mètres de la mer pour apercevoir les potentiels manchots arriver. Quelque temps après, un manchot aux yeux-jaunes a fait son apparition. Tout petit, tout pato avec ses palmes, il avait du mal à sortir de l’eau avec les petites vaguelettes. C’était vraiment adorable à regarder et Greg avait des étoiles dans les yeux. Soudain, un 2ème est sorti de l’eau, puis un 3ème. La fille des DOC, autant passionnée que Greg par les manchots, présente sur les lieux, n’en revenait pas. Elle nous indique que c’est extrêmement rare ce qui est en train de se passer car ce sont manchots peu sociables normalement… En repartant on en verra un 4ème de loin… on pense qu’elle a fait une crise cardiaque !



– Lieu pour voir les manchots aux yeux-jaunes : au Nugget Point, garez votre voiture à côté du panneau « Roaring Bay ». Il faut y être entre 20h et 21h30 pour en voir. GRATUIT.
– Dormir à côté du Nugget Point : « le Kaka Point Campsite », à 9km du Nugget Point.
C’est un camping standart, comme ce qu’on pourrait trouver en France. Passez par l’accueil pour payer et indiquer votre plaque d’immatriculation, la propriétaire est très gentille.
WC et douches CHAUDE illimitée (mamamia !!! ce que ça fait du bien) très propres. Cuisine avec plein d’accessoires, frigo, plaques de cuisson pour cuisiner. Plus : des prises dans la cuisine pour recharger vos appareils électroniques et Wifi gratuit.
Prix : 14,5 $NZ par personne (le plus cher que nous ayons fait).
Sur place vous entendrez peut-être l’étrange chant du « Tui ». Ce drôle d’oiseau de Nouvelle-Zélande qui a donné son nom à une bière d’ici.

Ce soir là, nous fêtons nos 5 mois de voyage en Tour du Monde avec une photo en prime. QUOI ? Que le temps passe vite !!!!
Comme il est déjà tard, nous remettons au lendemain notre petite balade vers le Phare du Nugget Point. Il n’est pas très joli en soi mais il est important de faire les quelques 900 mètres qui vous séparent du parking car on ne s’attend pas du tout à avoir cette vue en arrivant. Je suis restée littéralement scotchée face à ce panorama pendant que Greg s’amusait à regarder les lions de mer qui faisaient trempette tout en bas. À voir absolument !

 

 

On décide alors de faire différents spots dans les Catlins depuis le Kaka Point en passant par la fameuse « Southern Scenic Route » (qui s’étend de Balclutha jusquau Fiordland) qui est reconnue comme étant l’une des plus belles. Et bien, ils ne nous ont pas menti sur la marchandise dit donc ! On est obligé de s’arrêter à plusieurs reprises sur la Southern Scenic Route, notamment au « Florence Hill Lookout » qui offre une vue magnifique sur la gigantesque Bay de Tautuku Beach, après le village de Papatowai.

scenic route nouvelle zelande

 

Arriver trop tard au Cathedral Caves :

Les Cathedral Caves sont des grottes qui ont été façonnées par la mer et qui, paraît-il, prennent vraiment un look de cathédrales. Même si nous avions vu des grottes incroyables dans la boucle de Thakhek au Laos, nous étions bien décidés à y aller mais une fois sur place à 12h04, la grille était fermée depuis 12h. C’est vraiment pas de chance ! Comme les Cathedral Caves se trouvent dans la mer, il n’est possible de les voir qu’à marée basse. Surveillez bien les marrées car sinon le passage sera fermé… Grrrr. Si vous y passez vous nous direz vos impressions ?



Cathedral Caves : 214 Pratt Road, Chaslands.

 

 

S’approcher d’une forêt pétrifiée dans la mer à Curio Bay :

foret petrifiee nouvelle zelande

À Curio Bay s’est passé un phénomène étrange il y a plus de 160 millions d’années. C’est d’ailleurs peut-être pour ça que ça s’appelle « Curio Bay », qui sait ? Une forêt à été pétrifiée dans la mer. Mais encore ? Du haut de la planteforme cela ressemble juste à une étendue de rochers comme lorsqu’on va à la pêche aux crabes en Vendée vous voyez ? Mais en s’approchant de plus près, on a pu constater qu’effectivement dans certains de ces rochers se trouvait du bois… Des bouts de tronc ont été pétrifiés juste ici sous nos pas. En bougeant de quelques centimètres, la lumière laissent passer des couleurs différentes suivant les points de vue (jaune, vert, bleu…)
C’est juste splendide et incroyable ce phénomène de la nature.
Au bout de la falaise, on s’est posé là pour déjeuner avec vue sur la Curio Bay… Parfait !



Forêt Pétrifiée : visible que à marée basse. Surveillez les horaires de marée.

 

 

Apprécier l’architecture du petit phare du Waipapa Point :

waipapa point nouvelle zelande

Le phare du Nugget Point ne nous avait pas trop plu mais celui du Waipapa Point fut tout le contraire ! Avec sa porte rouge et son toit en verre, il a tout de même une certaine classe. Par beau temps, d’ici on peut apercevoir la Stewart Island ou simplement rester là à contempler la veste étendue de la mer qui nous fait face. C’est vraiment un coin agréable pour faire une petite balade sur la plage. En plus, on a eu la chance de voir un lion de mer qui faisait bronzette sur le sable à quelques mètres de nous !



Waipapa Point : à côté de Otara.

 

Nous serions bien restés là encore quelque temps à prendre l’air marin mais il est temps pour nous de quitter les Catlins et de filer vers Te Anau pour affronter la Kepler Track et mettre enfin un mot sur ce que sont les « Milford Sounds » dont tout le monde parlent. Pour cela, nous sommes obligés de passer par Invercargill pour remonter après jusqu’à Mossburn afin de trouver un camping gratuit dans le coin avant de partir pour Te Anau même. Nous tenons à souligner qu’une fois de plus la Scenic Route de « Mossburn » à « Te Anau » a eu raison de nous. Elle ressemble étrangement aux paysages du seigneurs des anneaux… On a l’impression de faire nous aussi notre quête jusqu’au Mordor…

 

Ça risque de vous plaire aussi !

4 Commentaires

  • Répondre Benoit 12 mars 2016 à 18 h 25 min

    Ben dis donc c’est bien cet endroit : du bon chocolat et des animaux dans de magnifiques paysages. Ils font des manchots (t’as vu j’ai retenu la leçon sur les pingouins :-) ) en chocolat ? Si oui j’en veux bien un.

    • Répondre Les Bloup Trotters 19 mars 2016 à 18 h 44 min

      Non ils ne font pas de manchot en chocolat mais par contre ils font des « Kiwis » en chocolat (l’animal hein :) ). À Pâques ce ne sont pas des lapins mais des kiwis qu’on va chercher dans le jardin ! Hihi

  • Répondre Marine & David 5 mars 2018 à 23 h 48 min

    Coucou les amis,

    On est à Curio Bay et on pense à vous!
    On a relu vos articles et c’est drôle de marcher dans vos pas! ;)

    Ahah. Temps mitigé dans les Catlins mais c’est beau quand même!

    On vous embrasse,
    Marine & David

    • Répondre Les Bloup Trotters 20 mai 2018 à 22 h 13 min

      Hey coucou les amis !

      Nous sommes vraiment navrés de vous répondre que maintenant.. ce n’est pas terrible mais on est souvent bousculé par le temps pour répondre en temps et en heure.
      Vous devez être sur Bali là non ?
      En tout cas votre commentaire nous a fait bien plaisir et nous étions ravis de vous lire. Et cette petite attention d’écrire sur notre blog : trop choux que vous êtes !
      il faudra qu’on se fasse un truc à votre retour !
      biz biz et continuez à profiter encore et encore :)
      A bientôt.
      Cha et Greg.

    Laisser une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Partager cet article avec un ami