Vietnam

Une virée en montagne à Dalat

30 novembre 2015

Dalat est une ville qui n’a rien à voir avec le reste des villes vietnamiennes. Souvent appelée « le Petit Paris« , on a plutôt trouvé qu’elle ressemblait davantage à un village montagnard suisse ou français qu’à la capitale de la France, avec son lac Xuan Huong en contre bas. Mais en effet, on a la curieuse impression d’être dans une bulle à l’architecture européenne. Son climat variant entre 15° et 24° lui offre le titre de « Cité de l’éternel printemps » (un peu comme Kunming en Chine). C’est la raison pour laquelle les alentours de Dalat sont couverts de serres où l’on y cultive tout plein de légumes, du café mais aussi des fleurs et des fraises (oui oui des fraises !) pour le reste du Vietnam.
Comme elle est située en hauteur, nous nous sommes rapidement rendu compte qu’à Dalat il faut se lever tôt ! Non non pas de grasse mat ici car dès 17h, ça caille sévère et il est l’heure de rentrer. Et si vous vous êtes levé à 11h, la journée devient vite très courte. Alors que le petit centre ville se visite assez rapidement, mieux vaut louer un scooter et partir dans les alentours. Entre les Chutes de l’Éléphant, le lac Tuyen Lam ou encore le mont Lang Biang, croyez-nous il y a de quoi faire ! Alors hop hop demain réveil à 6h30 !

 

Dalat, son village montagnard et ses différents styles architecturaux

 

Une fois que l’on s’est dit « Tiens c’est drôle comment ça ressemble à la France« , le centre ville de Dalat n’est pas très joli en soi excepté si on fait un peu attention. On vous conseille d’ailleurs de parcourir la rue « Tran Hung Dao » vers l’ouest en scooter car vous allez certainement voir de jolies petites merveilles en termes d’architecture de maison. En revanche, il y a quelques spots par-ci par-là éparpillés dans la ville qui sont intéressants à voir. Par contre, même si on aime bien marcher, on a vite compris notre douleur le premier jour et on a donc opté pour un scooter. Beaucoup plus rapide pour tout visiter donc on vous le recommande vivement !

 

 

La Crazy House : une visite certes touristique mais qui vaut le coup

 

La Crazy House est certainement LA visite culturelle la plus visitée de Dalat. Attendez-vous donc à ne pas être tout seul et souvent entouré de Russes. Cette maison a été construite par Mme Dang Viet Nga dans le but de renouer le public avec la nature. C’est un peu l’apogée du surréalisme avec des pièces et architectures plus invraisemblables les unes que les autres. On peut la critiquer pour son côté un peu « Disneyland » ou maison en « toc » comme dirait Greg, mais finalement lorsqu’on avance à l’intérieur, les pièces se multiplient ça et là comme un labyrinthe à la manière d’Alice aux pays des merveilles. Moi qui est passionnée de Gaudí, je dois dire que j’étais tout de même impressionnée par tant d’imagination. Les escaliers en forme de branches et de fleurs sortaient tout droit du conte de Jacques et le haricot magique tandis que la maison pourrait s’apparenter à celle d’Hansel et Gretel.
Bref, je me sentais comme dans un autre monde…comme dans un rêve. Dommage qu’il y ait autant de touristes…
« Crazy House » ou « Folie Hang Nga »
N°3 rue Huynh Thuc Khang
40000 dongs par personne

 

 

Admirer le Lac Xuan Huong à la tombée de la nuit

Le lac Xiuan Huong de la ville de Dalat, Vietnam

Le lac Xiuan Huong de la ville de Dalat, Vietnam

Dalat possède un immense lac en contre bas de sa ville (un peu à la Annecy vous voyez ?), nommé Lac Xuan Huong. Quand je dis immense, croyez-nous sur parole car on a fait le tour à pied et après une nuit blanche on en avait gros sur la patate. Mieux vaut faire le tour en scooter et surtout lorsque la nuit s’apprête à tomber (vers 17h). Plantez-vous à son extrémité ouest et contemplez… Nous sommes tombés dessus par hasard et c’était comme dans un film… juste whaouuu !

Si vous avez un peu de temps, faites une courte halte au temple « Tinh Xa Ngoc Tin ». Petit et mignon il peut être intéressant à voir si vous êtes proche du lac.
10, rue suong nguyen anh (à l’extrémité ouest du lac Xuan Huong).

 

 

Cathédrale Saint-Nicolas de Dalat : une église coquette

La cathédrale Saint-Nicolas de Dalat

La cathédrale Saint-Nicolas de Dalat

Au Vietnam, toutes les églises ont des styles bien à elles. Dalat et ses alentours en regroupent ainsi un grand nombre qui valent vraiment le détour pour le plaisir des yeux, dont l’Église Cam Ly (ou « Son Cuoc »), l’Église Domaine de Marie (ou église des cerisiers. « Mai Anh » en Vietnamien) et enfin la fameuse Cathédrale Saint-Nicolas perchée en hauteur et peinte en rose pâle. Elle fut créée en 1931 pour les touristes et français et résidents. Les Vietnamiens la surnomme aussi « Con Ga » (qui veut dire « Église du coq »), car il y a un énorme coq posé sur le cloché. Pour nous elle amène une touche coquette au paysage de Dalat et de jour comme à la tombée de la nuit, on ne se lasse pas de sa présence.
Cathédrale Saint-Nicolas
Rue Tran Phu. 

 

 

Le Lycée Yersin de Dalat : en mode Harry Potter

Le lycée Yersin de Dalat

Le lycée Yersin de Dalat

Situé au sud du Lac Xuan Huong, nous avions aperçu son clocher au loin. Intrigués nous sommes donc montés voir ce bâtiment immense tout droit sorti d’un pensionnat ou d’Harry Potter. Construit par Paul Moncet en 1927, l’ensemble des briques et des tuiles du Lycée Yersin provenaient à l’époque également de France. Depuis, seule les tuiles ont été remplacées par des vietnamiennes. Il parait que ce lycée a été reconnu par l’union internationale des architectes (UIA) comme l’un des 1000 travaux uniques effectué au 20ème siècle. Et nous, on est tombé dessus par hasard comme ça ! Comme quoi le hasard fait bien les choses ! Faites comme nous, prenez le temps d’être surpris par le hasard !
Le Lycée Yersin de Dalat : « Truong Cao Dang Su Pham »
29 rue Yersin. 

 

 

Une Gare de style Art déco à Dalat ? Si si c’est possible !

 

En plein coeur de Dalat, règne une ancienne gare avec vieille locomotive d’époque. Jusque là tout va bien mais le tout a été construit dans un style Art déco. Allez savoir pourquoi, en tout cas vu de l’extérieur, la gare fait son petit effet avec sa couleur jaune et sa belle devanture aux allures géométriques ! Une fois passé la porte on ne s’attend pas à voir une telle locomotive et des rails qui mènent peut-être vers le bout du monde, qui sait ? En tant que bons touristes, il nous faut une photo pour immortaliser l’instant !
Au n°1 de la rue Quang Trung.
Gratuit mais attention si vous avez un scooter garez-le à l’extérieur de l’enceinte sinon vous paierez 5000 dongs.
Un wagon est désormais reconverti en petit bar où l’on peut y boire un verre si cela vous chante.

 

 

Évitez le Jardin des Fleurs de Dalat

 

Comme Dalat est connu pour ses fleurs nous nous attendions à voir quelque chose de grandiose. Bon et bien clairement ça ne casse pas trois pattes à un canard. C’est un grand parc avec un lac dans le fond et quelques décorations piquées à Disneyland (comme les balais de Fantasia). Mais à part pour une pause au vert ou pour voir les grandes allées d’hortensias (car là par contre ils sont magnifiques, il faut bien rendre à César ce qui lui appartient), mieux vaut passer votre chemin et vous arrêter sur le bord des routes en scooter lorsque vous croiserez une serre de fleurs. Là elles sont magnifiques !
Le petit instant drôle : des Vietnamiens y font des sortes d’enchères aux fleurs… Étrange non ?
Entrée : 30000 dongs par personne.

 

 

 

4 virées en scooter dans les environs de Dalat

Dalat étant située au milieu des montagnes, vous vous doutez bien qu’il y a de quoi faire dans les environs. Le simple fait de sillonner entre les montagnes vaut sacrément le coup. Mais sans scooter impossible de découvrir le vrai visage de la région alors il n’y avait pas à négocier il nous en fallait un. J’ai de la chance d’avoir Greg sous le coude pour nous conduire à peu près n’importe où mais si vous n’avez pas de pilote aussi charmant, vous pouvez toujours faire appel aux « Easy Riders« . Ce sont des motards qui vous emmènent d’un point A à un point B (souvent de Dalat à Mui Ne) et vous font découvrir les alentours de Dalat et plus encore selon le nombre de jours que vous prenez. Par contre ça coûte un peu plus cher et il faut tomber sur les « vrais » Easy Rider (attention aux arnaques. On a eu à faire à eux et ils sont assez forts. impossible de savoir qui sont les vrais des faux).

 

 

Les Chutes de l’Éléphant : un brumisateur géant

 

La route pour arriver jusqu’aux Chutes de l’Éléphant est juste splendide. Un mélange de différents verts, de montagnes et de champs de cafés ou de currys Vietnamiens. Une fois arrivés sur place, on nous file un ticket et on arrive directement à la cascade. Elle se trouve juste là, au milieu du village Thac Voi. C’est vrai que j’étais un peu déçue par cela moi qui m’apprêtais à jouer les Tomb Rider perdue au milieu de la jungle pour trouver les fameuses Chutes de l’Éléphant. Tant pis ! Pour atteindre le milieu de la cascade, il faut tout de même traverser un petit pont et descendre des escaliers construits plus ou moins bien dans la roche et les arbres. Là on essaye de prendre quelques photos qui ne donneront rien car on s’est pris un coup de brumisateur géant et gratuit grâce à la cascade. En revanche, pour prendre une photo de la cascade toute entière mieux vaut emprunter le second chemin sur la droite, plus escarpé et plus glissant. Cela console un peu mon esprit de Tomb Rider mais un peu moins mes genoux. C’est une fois sur place que l’on se rend compte de la grandeur des chutes, assez impressionnantes tout de même !

INFORMATIONS PRATIQUES :

Les Chutes de l’Éléphant ou Cascade Thac Voi :
Attention, la route est longue car les chutes sont situées à environ 30km de Dalat.
– Prendre la rue Hoang Van Thu, puis la route DT725 jusqu’à Thac Voi. Demandez votre chemin si vous n’êtes pas sûr. Avant le pont signalant la fin de Thac Voi, vous y verrez un panneau pour vous rendre aux Chutes de l’Éléphant qui se trouve 100m plus loin sur la droite.
– Prix : 10000 dongs par personne. Mais dépêchez-vous car ils commencent à construire d’autres infrastructures petit à petit et ça risque d’augmenter et de perdre son charme.
– Attention, le sentier pour descendre tout en bas est assez glissant !


 

 

Le Lac Tuyen Lam : une étendue paisible

 

Une étendue d’eau paisible au milieu des montagnes, entouré d’arbres et de silence : c’est ça le Lac Tuyen Lam. Un instant parfait pour prendre le soleil et respirer l’air de la nature et l’absence de bruit…
On a mis pas mal de temps à le trouver car nous venions de la Chute des Éléphants mais si vous venez de Dalat ça ira tout seul. En revanche on vous conseille tout de même de faire la même boucle que nous car les routes dans les montagnes sont juste splendides. Greg a pris beaucoup de plaisir à rouler par là-bas. Par contre ne faites pas comme nous en prenant l’autoroute à deux roues alors que c’est interdit. Comme nous avions l’itinéraire Google Maps (version auto et non moto), on ne le savait pas et quelques mètres plus loin il y avait les flics… On a juste eu le temps de dire « Hello » et ils nous ont immédiatement laissé partir (sûrement car la procédure serait trop compliquée pour eux avec des Européens…). Ouf, on a eu chaud sur ce coup là !
Face au Lac Tuyen Lam, on a pu se remettre de nos émotions avec un bon coca frais et Greg s’imaginait dans une petite maison en bois en mode pêcheur canadien…

C’est aussi à cet endroit que vous pouvez goûter à un des cafés les plus chers du monde : le « Kopi Luwak ». Le Luwak est en fait une civette asiatique (un genre de furet quoi) qui n’a presque pas de temps de digestion. Ce café est recueilli dans les excréments de celle-ci et c’est pour ça qu’il détient un goût si particulier… Greg voulait absolument y goûter mais lorsqu’on a vu 200000 dongs la tasse de café il a vite déchanté. En réalité, vous pouvez en trouver moins cher mais comptez tout de même y mettre le prix.

INFORMATIONS PRATIQUES :

Se rendre au Lac Tuyen Lam depuis Dalat :
Prendre la rue « Tran Phu » vers l’Est et tourner à gauche sur la rue « Ha Huy Tap » qui devient « An Binh » puis « Tran Thanh Tong » jusqu’au nord du lac Tuyen Lam.


 

 

La Pagode Linh Phuoc : une pagode version mosaïque

 

C’est certainement notre coup de coeur côté monument au Vietnam. Je dirais même plus, c’est notre coup de coeur de toutes les pagodes depuis le début de notre voyage ! La Pagode Linh Phuoc est magnifique !
En réalité il ne s’agit pas QUE d’une simple pagode mais d’un ensemble d’édifices religieux recouvert de surcroit par des milliers de mosaïques. C’est un peu le Parc Güell en version pagode ! Comme l’ensemble est gratuit, on ne se lasse pas d’aller et venir pour contempler la moindre mosaïque. Dans le bâtiment du fond, on emprunte un escalier en forme de dragon pour arriver jusqu’au sanctuaire gardé par une armée entière de Bouddha en or, grandeur nature. C’est aussi au même étage, sur la gauche, que l’on peut voir le plus grand Bouddha jamais créé à base de fleurs uniquement. Le rendu n’est pas très jojo mais bon ça à la mérite d’être impressionnant.

INFORMATIONS PRATIQUES :

Se rendre à la Pagode Linh Phuoc : 
Prendre la rue « Tran Hung Dao » puis la rue « Tu Phuoc » jusqu’à la Pagode Linh Phuoc qui se trouvera sur votre droite. Regardez bien car elle n’est pas évidente à trouver !
Entrée gratuite.


 

 

Le Mont Lang Biang et notre barbecue improvisé

 

Le Mont Lang Biang est avec ses 2167m, la plus haute montagne de la région. Comme ça faisait longtemps que nous ne nous étions pas dégourdi les jambes, rien de telle que cette bonne randonnée pour décrasser tout ça. Trouver le Mont Lang Biang n’est pas bien compliqué mais c’est surtout pour éviter de payer 2 fois que ça se corse (on vous passe toutes les infos juste après). Après avoir traversé un village digne du farwest, quelle ne fut pas notre surprise de voir un parking avec des dizaines de jeep attendant les hordes de touristes vietnamiens trop fainéants pour monter à pied par eux-même. Vive la nature ! Et le pire c’est que même si on leur a clairement expliqué que nous souhaitions monter à pied, nous avons tout de même été obligé de payer « le droit de passage »…

Bref… Avant d’entamer notre ascension, on fait tout de même une halte au passage hilarant de leurs fameux « chevaux-zèbres ». Oui parce qu’ici ils ont un délire un peu étrange de peindre des rayures sur les chevaux pour les confondre avec des zèbres. Ils sont fous ces vietnamiens !!!

La randonnée s’annonce « légèrement » différente de ce qu’on avait imaginé car nous pensions trouver un chemin pour entamer notre rando dans la nature mais nous nous retrouvons à longer la route goudronnée où passent à vive allure les fameuses jeeps remplies de Vietnamiens (car nous n’avons jamais trouvé ce petite chemin). Il y a mieux en termes de rando on est d’accord. Le point positif c’est que nous sommes tout de même entourés de pins comme dans le sud de la France et ça nous réconforte un peu. Après une bonne heure de grimpette, on fini par voir au loin une petite maison située pile à l’embranchement de la route goudronnée qui poursuit son élan vers le point situé à 1929 m et le fameux chemin qui nous mènera jusqu’au point culminant désiré. Ça sent le poste de contrôle (à ce niveau là, ils vous demandent de payer une seconde fois, soi-disant pour les gardes forestiers) ! Comme nous avions été prévenu par différents blogs de cette escroquerie nous avons été plus malin et nous sommes passés en mode commando pour frauder… On s’accroupie dans les brindilles, on se cache derrière les pins et on s’enfonce dans les ronces en espérant ne pas croiser un serpent.

On retombe finalement sur le petit chemin parmi les pins, quelques clairières et la roche rouge ! On dirait le sud… le temps dure longtemps ennnn… enfin non (que dis-je ?) : au contraire le chemin se rétrécie et se transforme en jungle avec des bruits d’oiseaux étranges et des lézards visqueux qui se la jouent serpent comme à Cat Ba. On vous met dans l’ambiance avec ce petit son enregistré rapidement :

 

On marche un peut plus vite jusqu’à atteindre des marches dans la terre glissante. Un panneau nous annonce 360 m de montée… Il va falloir tout donner car c’est pas mal rude ! En plein milieu de la montée, une curieuse odeur éveille nos papilles : du concombre. On s’attend à payer une nouvelle fois un ticket mais non, il s’agit en fait de 7 jeunes Vietnamiens qui font une courte pause avant de reprendre l’ascension. Plus que quelques mètres horribles et nous y voilà ! Victoire ! À nous la belle vue sur les plateaux de Dalat. En réalité, on doit vous avouer que c’est plus l’ascension du mont et tous ces changements de décors qui nous ont plu, plutôt que la vue en elle-même !

En redescendant, on se fait inviter par nos chers Vietnamiens pour un barbecue improvisé dans la clairière. Ils ont tout prévu : mangue, goyave, porc grillé au barbecue et crudités ! On n’a pas le même niveau en France pour les pic-nic improvisé ! C’est la que nous faisons la connaissance de Nwu, un Vietnamien du nord qui porte un regard assez ouvert sur le monde. Ils nous montre comment on mange la mangue ici : avec une sorte de piment (un peu comme un paprika qui pique) et Greg adore ça. Il nous explique aussi que les jeunes Vietnamiens adorent tant les barbecue qu’ils s’en font tout le temps avec l’aide de leur scooter mais on n’a pas bien compris comment ils s’organisent…

INFORMATIONS PRATIQUES :

Gravir le Mont Lang Biang :
Situé à 25km de Dalat au Nord, pour vous y rendre par vous-même, empruntez la route « Hai Ba Trung » et tournez à droite pour rejoindre la route « Xo Viet Nghe Tinh » puis allez tout droit jusqu’à apercevoir le panneau « Lang Biang » posé sur une colline dans le style « Hollywood ».
– Garez votre scooter avant le parking afin de ne pas payer la place du scoot.
Puis 2 solutions :
– Trouver un chemin sur la droite (avant de passer le portique) pour vous rendre par vous-même jusqu’en haut mais bien prévoir votre trajet à l’avance avec une carte pour ne pas vous perdre. (De notre côté, nous ne l’avons pas trouvé).
– Passer le grand portique et payer l’entrée à 20000 dongs par personne puis suivre la route que les jeep empruntent jusqu’à un autre petit point de contrôle à droite où il vous faudra de nouveau payer 20000 dongs pour accéder au sommet le plus haut (2167m) à pied. Les 360 derniers mètres sont assez costaux et parfois dangereux avec de la terre glissante donc faites attention.
ATTENTION : Il est possible de ne pas payer le deuxième point de contrôle si vous continuez plus loin sur la gauche vers le sommet de 1929m et que vous tentiez de rejoindre le fameux petit chemin de droite par les broussailles (risque d’égratignures mais fou-rire garanti en mode commando pour ne pas se faire repérer).
Dans tous les cas on vous déconseille de prendre les jeeps car vous perdrez la vue, les atmosphères et les efforts des fessiers ! Ça serait bien dommage !


 

 

Les spécialités culinaires de Dalat

Confiture de fraise et thé à l’artichaut

Les fraises de Dalat sont réputées !

Les fraises de Dalat sont réputées !

Si vous voulez goûter à des fraises ou des mûres c’est au marché couvert de Dalat que ça se passe. Dalat est aussi reconnu pour ses confitures de fraises (un peu trop sucrées à notre goût. On préfère de loin celles de nos grands-mères… mmmmh) mais aussi son thé à l’artichaut reconnu pour ses vertus (personnellement je préfère leur thé au jasmin mais c’est intéressant à goûter).
Marché couvert de Dalat (Cho Da Lat en Vietnamien)
Sur la place Hoa Binh

 

Le curry vietnamien multitâches

Le curry rouge du Vietnam

Le curry rouge du Vietnam

Lors de nos périples en scooter nous avons croisé des cultures d’arbres étranges avec des fruits ressemblants à des châtaignes non piquantes. À l’intérieur se trouve des petits grains rouges. Nous avons questionné notre Guesthouse (dont on vous donne les infos en bas de page car ils sont vraiment sympathiques) qui nous a indiqué qu’il s’agissait du curry vietnamien. Sa couleur rouge est utilisée pour colorer certains plats MAIS AUSSI en tant que rouge à lèvre pour les femmes. Nous avions donc vu des champs de rouge à lèvre en fait !

 

Le soir, c’est lait de soja + lait concentré

À la tombée de la nuit, pour se réchauffer, des petites bicoques s’installent pour servir du lait de soja chaud avec un fond de lait concentré le tout servi avec des petites brioches comme accompagnement. Tous les vietnamiens de Dalat en raffole ! J’ai inévitablement voulu y goûter et je dois avouer que je me mettrai bien à cette petite habitude nocturne !
Vous pouvez en trouver près du rond point du croisements des rues « Hai Thuong » et « Ba Thang Hai » ou à côté du marché couvert la nuit.

 

Le Banh canh : ou la soupe de Dalat

Nwu a absolument voulu que l’on goûte à cette spécialité de Dalat, alors même s’il était 15h et que nous venions de manger un barbecue, nous l’avons suivi. Il s’agit d’une soupe avec un morceau de viande de porc, un léger goût de fruit de mer et des nouilles transparentes faites à base de riz et de farine de tapioca (ce qui leur donne un aspect gluant, transparent et consistant comme les perles de tapioca vous voyez ?). Ce n’est pas le plat de l’année non plus mais ça a le mérite d’être original !
À dénicher sur la rue Phu dông thien vuong. 

 

 

Après les paysages de Hoi An, Dalat nous a également coupé le souffle. Décidément on commence à se rendre compte du potentiel de ce pays qui regorge de milliers de choses à découvrir. C’est d’ailleurs impressionnant pour un si mince pays. C’est avec un peu de nostalgie que nous quittons ce petit coin montagnard pour rejoindre Mui Ne et ses plages pour un moment farniente !

 

INFORMATIONS PRATIQUES :


Arriver à Dalat :
En règle général, la plupart des touristes arrivent à Dalat depuis Nha Trang par le biais d’un ticket de « Open bus ». Vous pouvez en trouver un peu partout.

Se rendre à Dalat depuis Quy Nhon :
Puisque nous étions à Quy Nhon, il n’y avait pas de liaison avec les tickets Open-bus et nous avons donc pris la compagnie de bus vietnamienne « Phuong Trang de Quy Nhon jusqu’à Dalat. Prendre ses billets à la station de bus située au niveau du rond point de la route Tay Son. Puis se rendre au 2ème point de la compagnie de bus Phuong Trang un peu plus loin sur la route au 187 de la rue « Tay Son, P. Quang trung » pour attendre l’arrivée du bus.
Le départ est annoncé à 20h30 mais le nôtre est parti à 21h.
Prix : 215000 dongs par personne
Durée : 7h30.
Attention ça remue pas mal dans ce bus-couchette. Petit conseil pour éviter le mal de cou, faites vous un oreiller avec un pull ou autre.
Le bus vous dépose à la gare routière de Dalat, située à 3 km au sud du centre. Prenez un taxi pour vous rendre dans le centre (comptez 60000 dongs).

 

Dalat 24h Guest House : notre guesthouse fort sympathique
Cette GuestHouse nous a vraiment bien plu. Les chambres sont agréables avec un petit balcon et le personnel est vraiment sympathique et toujours au petit soin pour votre confort. Il nous a même aidé à prendre nos billets de bus pour Mui Ne ainsi que celui de Mui Ne vers Hô Chi Minh (au prix réel pour l’un et avec une petite comission pour l’autre). Le petit dèj et compris dans le prix et leur Café Vietnamien : « Ca Phe Sua Da » est juste excellent ! Le restaurant n’est pas très cher et bon mais surtout européen.
56/17 rue Hai Thuong
Location de scooter possible à 80000 dongs par jour (le moins cher que l’on est eu).
Prix d’une chambre pour 2 : 200000 dongs par nuit avec petits déjeuners inclus.

 

« Lien Hoa » : une boulangerie qui nous a fait de l’oeil
Gigantesque boulangerie avec tout plein de bonnes choses aussi bien du salé que du sucré (baguette, brioche, croissant pizza etc…) mais aussi des Banh Mi et des Banh Bao. À tester d’urgence vous en pouvez (ou devez) pas la louper !
Au n°15-16-17 (on vous avait dit qu’elle était grande) de la rue Ba Thang Hai (aussi appelée rue « 3/2 »).

 

« Big center » pour faire ses courses pas chères :
Sous une immense bulle en forme de lotus au sud du lac Xuan Huong se trouve le Big Center (ou Big C). Pratique et idéal pour faire ses courses on vous file donc l’adresse.
Sur la route « Le Dai Hanh », qui longe le lac au sud. Vous ne pouvez pas louper la grosse fleurs.


Ça risque de vous plaire aussi !

11 Commentaires

  • Répondre TOP SECRET'R 1 décembre 2015 à 18 h 21 min

    Que de couleurs ! Je me répète à chaque fois mais j’adore vraiment toutes ces belles couleurs émanant de la végétation ou des monuments. Vous devez vraiment en prendre plein les yeux ! Biz

    • Répondre Les Bloup Trotters 12 décembre 2015 à 10 h 04 min

      C’était vraiment splendide ! Et puis ça nous a fait une petite pause au milieu des montagnes pour changer un peu :)

  • Répondre Olivier Goupillon 3 décembre 2015 à 14 h 21 min

    Tant de différents styles architecturaux et de superbes couleurs !!!
    Jolies les Chutes de l’Éléphant !!!

    • Répondre Les Bloup Trotters 12 décembre 2015 à 10 h 06 min

      L’architecture ressemblait pas mal à celle de la France à Dalat, c’était vraiment étrange de voir ça ici.

  • Répondre LadyMilonguera 3 décembre 2015 à 16 h 21 min

    C’est vrai qu’avec ce que tu nous présentes, on a du mal à se croire en Asie sur ces photos…

  • Répondre camille 29 août 2016 à 10 h 54 min

    Hello !
    Je suis en train d’épurer votre (super méga trop bien tip top génialissime) blog, en préparation de mon prochain voyage de 6 mois en Asie. De mi Février à mi Mars je serai au Vietnam, et je me demandais, de votre point de vue, estce que Dalat est un immanquable ? car j’aimerai inclure Sapa à mon itinéraire, donc je dois faire des choix (dur !). Merci pour votre avis, ça m’aidera :)

    • Répondre Les Bloup Trotters 1 septembre 2016 à 12 h 18 min

      Hello Camille,

      Premièrement, merci beaucoup pour ton super commentaire qui fait plaisir :)
      Ensuite, félicitation pour ton trip… une nouvelle vie s’offre à toi !!

      Pour répondre à ta question, ce qui est intéressant n’est pas la ville de Dalat en elle-même mais surtout ses alentours !
      Dalat reste quand même assez charmant et est très différent du reste du Vietnam.

      Par contre pour le choix entre Sapa et Dalat, si tu projettes d’aller en Indonésie, personnellement j’aurais sauté Sapa (qui semble relativement similaire à des parties d’Indonésie)
      En revanche si ce n’est pas le cas, la région de Sapa est plus « atypique » que celle de Dalat ! (Rizières, nature ..etc pour Sapa)

      Donne des news pendant ton trip :)

      A bientôt

      Greg

  • Répondre Lucie 30 mai 2017 à 16 h 00 min

    Salut les Bloup Trotters,

    Petite question organisation: sur combien de jours aviez-vous fait les alentours de Dalat?? Vous aviez téléchargé des cartes?
    Merci d’avance ;)

    • Répondre Les Bloup Trotters 17 juillet 2017 à 12 h 30 min

      Bonjour Lucie,

      Tout d’abord nous sommes désolés pour le temps de réponse, le mois de juin était compliqué en termes d’organisation.
      Pour répondre à ta question, nous avions loué un scooter pour 2 jours à Dalat pour visiter les environs. Mais je pense que 3 jours c’est bien aussi :)
      Voici les indications où nous avons trouvé notre scooter. Il s’agissait de notre guest house :
      Dalat 24h Guest House
      56/17 rue Hai Thuong
      Location de scooter possible à 80000 dongs par jour (le moins cher que l’on est eu).

      J’espère que cela pourra t’aider si tu n’es pas déjà partie ? Sinon, où en es-tu ? N’hésite pas à revenir vers nous car nous sommes désormais disponibles !

      Bonne journée à toi.
      Cha des Bloup Trotters.

  • Répondre Cécile BIRET 23 juin 2017 à 10 h 47 min

    Salut les Bloup Trotters!

    On se motive rarement pour laisser des commentaires sur les blog de voyage mais le vôtre se démarque des autres et a retenu toute notre attention! Votre style de voyage routard colle tout à fait au notre et nous avons suivi beaucoup de vos idées et conseils :)
    On est monté à pied tout comme vous au Mont Langbiang et on a pensé à vous car nous avons trouvé le fameux chemin –> « Trouver un chemin sur la droite (avant de passer le portique) pour vous rendre par vous-même jusqu’en haut mais bien prévoir votre trajet à l’avance avec une carte pour ne pas vous perdre. (De notre côté, nous ne l’avons pas trouvé). » En fait il faut le savoir mais grâce à Mapsme on a facilement trouvé le chemin sur la droite juste avant le grand portique d’entrée, qui serpente au milieu des serres, passe par la forêt et débouche pratiquement sur le deuxième point de contrôle en évitant la route!
    On a quitté Dalat et on est en ce moment à Hanoï. On a déjà commencé à s’inspirer de votre article sur cette ville :)

    Merci de partager votre belle expérience et bonne continuation !!

    Cécile et Damien

    • Répondre Les Bloup Trotters 17 juillet 2017 à 13 h 12 min

      Bonjour Cécile et Damien,

      Quel message ! Franchement merci d’avoir pris le temps de nous écrire ce mot doux. Nous sommes touchés par de tels compliments et ressentis.
      Je suis toute rouge (bon ok vous ne le voyez pas mais tout de même…)

      Merci aussi surtout pour votre indication de Mapsme pour le chemin à trouver car comme nous l’avons dit, nous ne l’avons jamais trouvé et je pense que ça aurait été bien plus simple si ça avait été le cas. Merci donc pour cette information pour les futur voyageur !

      Désormais où en êtes-vous ? Toujours au Vietnam ? Ou dans un nouveau pays ?

      À bientôt.
      Cha des Bloup Trotters.

    Laisser une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Partager cet article avec un ami