Cambodge Vietnam

Passer la frontière Vietnam Cambodge depuis Hô Chi Minh

9 décembre 2015

La meilleure solution pour faire son visa cambodgien : passer par le consulat

Il n’y a pas à dire, même si cela ne semblait pas être le cas autrefois selon le Lonely Planet, en vue des arnaques nombreuses actuelles, le mieux pour faire son visa aujourd’hui est de le faire via le Consulat du Cambodge à Hô Chi Minh car il est à 30$ (tout comme le prix actuel à la frontière fin 2015). Autrefois ça ne valait pas le coup mais maintenant oui car vous éviterez toutes prises de tête. De plus, c’est assez rapide car si vous l’amenez le matin, vous pourrez le récupérer dès 16h le même jour. Pensez à avoir une photo d’identité pour le réaliser c’est important.
Le Consulat du Cambodge :
Adresse : 41 rue Phung Khac Khoan, Q1, Hô Chi Minh
Mail : camcg.hcm@mfa.gov.kh / Tél : (00) (84-8) 829 2751

 

Attention tout de même car à la frontière comme vous avez déjà votre visa et que ça ne plait pas du tout à tout ce système de pseudo-mafia autour du visa, ils vont essayer de vous obliger à payer 1 ou 2$ en plus en trouvant une raison bidon. Tenez bon, vous n’avez aucune raison de payer un supplément ! Nos amis Julie et Adrien ont réussi à ne rien payer donc c’est possible !

 

 

Faire son visa à la frontière du Vietnam et du Cambodge

Aujourd’hui, il faut le savoir, faire son visa par soi-même à la frontière devient de plus en plus compliqué. Après avoir lu quelques blogs, nous nous sommes renseignés sur place en faisant le tour des compagnies de bus assurant le voyage depuis Hô Chi Minh (Vietnam) jusqu’à Phnom Penh (Cambodge) et aucune d’entre elles ne vous incitent à faire votre visa par vous-même pour des raisons de simplicité selon leurs dires.
La réalité ? Une question d’argent bien entendu… Lisez un peu la suite.

 

Concrètement comment se passe le passage de frontière Vietnam Cambodge et le visa ?

Vous achetez un ticket de bus à l’une des milliers de compagnies qui passent la frontière et ils vous indiquent bien dès l’achat que vous n’aurez pas le temps de faire votre visa par vous-même et qu’il vaut mieux payer 35$ via leur bus pour qu’il vous le fasse, car le bus ne vous attendra pas.

On a questionné plusieurs compagnies et même si parfois ils vous indiquent que « oui, c’est possible de faire votre visa par vous-même », dans les faits ça ne se passe pas vraiment comme sur des roulettes :

1/ Soit vous payez 35$ dans le bus et vous n’avez aucune démarche à faire. Même pas besoin de photo d’identité…

2/ Soit vous souhaitez tout de même le faire par vous-même mais sachez que quoiqu’il arrive le bus ne vous attendra pas à la frontière :
– un des membres du bus vous accompagnera donc jusqu’au poste des visas en vous faisant bien comprendre que vous êtes un petit « emmerdeur » de ne pas vouloir faire comme tout le monde
– selon le temps d’attente vous mettrez entre 10 et 30 minutes pour réaliser votre visa. Et souvent, votre passeport passe en-dessous de la pile des autres touristes qui ont bien voulu payer les 35$ : juste pour vous mettre la pression sur le temps qui passe… Pensez à avoir une photo d’identité sinon vous paierez un supplément et ça durera encore plus longtemps ! Attention, parfois même à la frontière ils peuvent encore essayer de vous entuber en vous demandant quelques dollars en plus pour x raisons ! Puis vous devrez passer les frontières physiquement.
– pendant ce temps, le bus (et vos sacs à l’intérieur) aura bien avancé et à la sortie on vous obligera donc de prendre une moto-taxi pour rejoindre le bus qui fait une pause dans un restaurant situé entre 1 et 3km plus loin (s’il n’est pas déjà parti). La course de la moto-taxi sera bien entendu à votre charge…

 

Nous avons lu quelques blogs comme Chronomundi qui ont réussi à passer la frontière comme ceci (non sans encombre), mais de notre côté, nous n’avons pas voulu insister pour rester avec une douce impression du Vietnam…
Ce qu’on regrette par contre c’est de ne pas l’avoir fait un jour avant au Consulat du Cambodge car finalement on aurait payé moins cher… Malheureusement il était fermé le weekend. Zut !).

 

 

Passer la frontière de Hô Chi Minh à Pnomh Penh : notre expérience

À Hô Chi Minh, il y a un nombre incroyable de compagnies différentes pour passer la frontière du Vietnam vers le Cambodge (de Hô Chi Minh jusqu’à Phnom Penh). C’est un peu comme une grosse mafia, toutes avec des prix différents allant de 170000 dongs à 230000 dongs.
Nous on a pris la compagnie « Lac Hong » située au n°305 de la rue Pham Ngu Lao.
Prix : 170000 dongs par personne.
Durée du trajet : 6h30

Les bus sont assez confortables car on peut allonger les sièges sans gêner ceux de derrières et les pieds aussi, donc ça fait plaisir !
Ne vous inquiétez pas si on vous demande vos passeports dès que vous êtes assis dans le bus, c’est normal : justement pour faire votre visa !
Ils vont vous indiquer que le visa coûte 35$ par personne. Si comme nous vous avez que des dongs faites bien attention à la conversation qu’ils vont vous faire car là encore ils vont essayer de vous escroquer.

Au bout de 3h de route, on arrive au premier poste de frontière. On nous demande de sortir mais on n’a pas nos passeports puisqu’ils sont entre les mains du mec du bus. Pas de panique, on suit les autres, et on attend que l’on nous fasse des pseudos gestes ou qu’ils nous appellent en lisant notre passeport. Pas facile de prononcer « Carcreff » pour un Vietnamien ! D’où l’avantage d’avoir des protèges passeports un peu colorés pour la repérer de loin et savoir quand on est appelé ! On ferme les yeux sur le fait que les Vietnamiens et Cambodgiens aient le droit de passer par eux-même à la frontière car de toute façon tout est corrompu ici…
Bref, à peine on détient nos passeports entre les mains qu’on nous les reprend encore une fois !

On remonte dans le bus pour y redescendre quelques mètres plus loin et faire un tour à pied dans un bâtiment afin de remonter une nouvelle fois dans le bus ! On a toujours pas compris pourquoi, mais c’est comme ça !

C’est à ce moment là que l’acteur « argent » entre en jeu pour faire votre visa.
Pour info, les agences de bus nous avaient toutes indiqué 800000 dongs (ce qui est déjà supérieur à 35$) mais dans le bus on nous a demandé 850000 dongs… N’hésitez pas à gueuler car c’est juste de l’injustice. Après une petite discussion, au final on a payé tout de même 805000 dongs par personne ! Petits escrocs va !

On remonte dans le bus et allons dans le fameux restos en attendant nos passeports pendant 20 minutes. Juste pour les énerver nous n’achetons rien ici. Ce n’est qu’une fois repartis à bord de notre bus que nous retrouvons enfin nos passeports dans nos petites mimines ! Ouf !

Bilan du passage de frontière et du visa : c’est bien moins organisé qu’en Chine et ça sent l’escroquerie à chacun de nos pas mais comme on le savait à l’avance on a préféré ne pas se prendre la tête et rester avec une bonne image du Vietnam ! D’ailleurs… il nous manque déjà !!!

Un dernier café pour la route !

Un dernier café pour la route !

 

Et maintenant bienvenue au Cambodge, notre 3ème étape du tour du monde !!!

Mes premières impressions du Cambodge : le pays semble un peu plus pauvre. Ils ont une couleurs de peau plus bronzée. Les temples sont plus fins et dorés, on les trouve très beaux.  Côté paysage, c’est très vert et assez plat et les maisons à la frontière sont toutes sur pilotis (sans doute par crainte d’inondation…). Enfin, et non la moindre : leur alphabet n’est pas comme le nôtre. Contrairement à celui du Vietnam, ce sont des signes différents, on va devoir se remettre aux mimes…

 

Ça risque de vous plaire aussi !

2 Commentaires

  • Répondre LadyMilonguera 9 décembre 2015 à 22 h 33 min

    C’est vrai qu’il faut tenir bon, c’est du vol et du racket pur et simple…

    • Répondre Les Bloup Trotters 10 décembre 2015 à 13 h 19 min

      Oui …! On vient tout juste de passer la frontière entre Cambodge et Laos et rebelote ! Mais cette fois on a tenu le coup :)

    Laisser une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Partager cet article avec un ami