Pérou

Gravir la cité du Machu Picchu

5 juillet 2016
le machu picchu perou

Le Machu Picchu. Vlaaan ! Rien que le nom nous en met plein la vue. Au même titre que la Muraille de Chine, le Machu Picchu est connu par le monde entier et rares sont ceux qui ne l’ont pas vu au moins une fois dans leur vie en photo, documentaire ou autre. Ces ruines inca donnent encore du fil à retordre aux archéologues qui n’ont pas encore trouvé sa réelle utilité et signification. Depuis la découverte du Machu Picchu il y 105 ans, il faudrait tout de même avancer les mecs ! Bon ok, on est d’accord, c’est aussi ce mystère qui pousse chaque jour, des milliers de touristes à venir dans ce lieu magique et unique.

Après notre longue pause dans la jolie ville de Cuzco, nous avons décidé de nous rendre au Machu Picchu. Pris par le temps, nous avons opté pour le moyen le plus rapide et le plus économique : le mini-van. À cause de mes petits déboires à la clinique de Cuzco, nous n’avons malheureusement pas pu faire un trek (Salkantay ou Choquequirao) pour nous rendre sur ce site archéologique. MAIS, la bonne nouvelle c’est qu’on a récolté pas mal d’informations pour visiter le Machu Picchu et surtout comprendre comment s’y rendre… car c’est un grand foutoir !

 

Le souvenir gratuit du Machu Picchu : on peut se faire un tampon du Machu Picchu dans son passeport ou n’importe où vous le souhaitez. :). Le tampon se trouve juste après les tourniquets de l’entrée sur la gauche de 9h à 17h.

 

 

Les différents tickets du Machu Picchu

Depuis 2011, il existe un quota de touristes limité à 2500 personnes par jour. Comme nous étions en basse saison (en mai), nous avons pu les prendre sur place, pour le lendemain même. Mais attention, car en haute saison (c’est à dire en Juillet-Août et de Décembre à Février), mieux vaut prendre ses billets en avance. Eh oui, à moins que vous ne fassiez partie de la descendance de la Reine d’Angleterre, vous ne foulerez pas le sol de Machu Picchu tout seul.

En haute saison, mieux vaut les prendre directement sur internet via ce site : http://www.machupicchu.gob.pe. Il nous a aussi été utile pour checker s’il restait des places à telle ou telle date. Sinon, vous pouvez aussi les prendre directement sur place à Cuzco (dans la rue “Garcilaso”, au niveau de la “Casa Cabrera-Museo Arte”) voire même à Aguas Calientes directement. Mais dans ce cas là mieux vaut être en “saison morte de chez morte” pour être certain de son coup :). Il existe également un tarif étudiant sur présentation de la carte d’étudiant internationale ISIC seulement !
Il existe différents tickets pour visiter le Machu Picchu :

Le Machu Picchu seul : vous avez accès aux ruines sous tous ses angles et vous pouvez aussi vous rendre à l’Inti Punku (La Porte du Soleil) car ce mirador est gratuit.
Prix : 128 soles.

Le Machu Picchu et le Wayna Picchu : en plus du Wayna Picchu, vous pouvez monter sur le fameux Pain de Sucre qui surplombe le Machu Picchu. La montée peut être difficile, surtout pour les gens qui souffrent de vertige. Elle dure environ 1h. Mais le challenge en vaut la peine car la vue y est soi-disante splendide ! Par contre, il est possible de monter au Wayna Picchu, seulement à 7h et à 10h du matin. Soyez à l’heure !
Prix : 152 soles.

Le Machu Picchu et la Montaña : la Montaña est la montagne qui se trouve à l’opposé du Wayna Picchu. Avec ce billet vous avez donc la possibilité de monter sur ce mirador pour voir le Machu Picchu et le Wayna Picchu. Par contre, la montée se fait via 2160 marches (vous êtes prévenus).
Prix : 142 soles.

 

Attention pour le Wayna Picchu et la Montaña les quotas ne sont pas de 2500 personnes par jour mais de respectivement 400 et 800 personnes par jours ! Il faut donc réserver bien en avance et respecter les horaires d’entrées sur le site !

 

 

Wayna Picchu, Montaña ou Inti Punku ?

machu picchu et wyana picchu

Comme je sortais juste de ma maladie et que parfois le vertige me joue des tours aussi (eh oui il faut bien un petit boulet dans le duo non ?), nous avons décidé de prendre le ticket du Machu Picchu seul. Mais comme nous voulions aussi avoir notre propre vue sur le Machu Picchu et sa vallée, nous sommes montés jusqu’à la Porte du Soleil, aussi appelé “Inti Punku”. Et franchement, ça vaut le coup et on vous le conseille ! Il y a pire que de prendre un petit déjeuner face au soleil qui révèle petit à petit le site du Machu Picchu, non ? Et le petit plus, c’est que pour le moment (contrairement à “La Montaña” ou au “Wayna Picchu”), l’accès à l’Inti Punku est GRATUIT. C’est de là qu’arrive le fameux trek de l’Inca trail (le Chemin de l’Inca) et où se dresse la Porte du Soleil.



Se rendre à L’Inti Punku (La Porte du Soleil) : en arrivant sur le site, montez en haut, à gauche, vers le mirador (ou maison du Gardien) et continuez tout droit sur le chemin pavé (ne tournez pas à droite vers “La Montaña”, restez fidèle au chemin :)) et vous arriverez à La Porte du Soleil. Durée : 1h-1h30 aller-retour.

En se rendant à L’Inti Punku, on a le même point de vue que depuis “La Montaña”. Clairement, selon nous, ça ne sert donc à rien de payer “plus cher” pour avoir une vue sur le Machu Picchu alors que vous pouvez avoir sensiblement la même et ce gratuitement depuis l’Inti Punku.

En revanche, depuis le Wayna Picchu, vous aurez accès à la vue opposée. Par contre, étant donné que vous serez sur le Wayna Picchu… Forcément, vous ne verrez donc pas l’image “classique” du Machu Picchu et de son Pain de Sucre (le Wayna Picchu) derrière. Mais c’est un choix… Selon nous, opter pour le “Wayna Picchu” c’est surtout pour le challenge de la grimpette et les frissons en prime !

Alors, vous optez pour quel ticket ?

 

 

 

Où se trouve le Machu Picchu ?

Ça peut paraître idiot comme question, mais finalement croyez-nous ça à son importance. Entre Cuzco, Hydroélectrica, Aguas Calientes, le bus, le train, le mini-van… Vous allez sûrement entendre plein de choses différentes. Et avant d’être sur place face à tous ces mots inconnus, mieux vaut dénouer tout ce schmilblick…

CUZCO : on associe souvent le Machu Picchu à Cuzco car dans la plupart des cas, il faut partir de cette ville pour se rendre au Machu Picchu. Mais il faut savoir que Cuzco se situe à 6h de route du Machu Picchu et n’est donc pas “à côté” du site. Par contre, il est vrai que c’est plutôt pas mal de s’y rendre avant : pour avoir des informations, faire le plein d’objets de trekking si besoin ou réserver un trek avec un guide si vous avez peur du noir et que vous ne souhaitez pas vous engager tout seul :).

 

HYDROÉLECTRICA : c’est le point où s’arrête la route pour se rendre au Machu Picchu. C’est ici que les mini-vans vous lâchent. Pour ceux qui se lancent dans les treks du Salkantay ou du Choquequirao, ils arrivent jusqu’ici aussi. À partir de Hydroélectrica, vous avez deux options :
1. prendre le train pour vous rendre jusqu’à Aguas Calientes (qui coûte dans les 30$. Eh ouais, ça se paye la feignantise)
2. ou y aller à pied en longeant les rails de PeruRail (qui coûte rien, sauf un léger effort physique qui se fait tranquilou).
Nous avons bien entendu opté pour cette 2ème option et ça nous a pris 1h30 de marche (entre 1h30 et 2h30 selon les marcheurs).

 

AGUAS CALIENTES : voici enfin la fameuse ville située au pied du Machu Picchu. Elle n’est donc accessible que par le train ou à pied. C’est ici que tous les voyageurs dorment (en général très peu de temps) pour monter au Machu Picchu en bus ou à pied, le lendemain, très tôt le matin.
Maintenant que tout est plus clair, vous allez comprendre en un clin d’œil comment se rendre au Machu Picchu.

 

 

 

Comment se rendre au Machu Picchu ?

 

Pour faire le Machu Picchu, tout est une affaire de choix. Vous avez plusieurs options possibles :

 

Le choix des courageux : passer par un trek

trek machu picchu bloup trotters

Le Machu Picchu en soi c’est clair, c’est beau, c’est impressionnant, c’est historique. Bref : c’est tout ce que vous voulez. MAIS, comme on le connait que trop bien en photo, vidéo etc… Mieux vaut “mériter” le Machu Picchu en s’y rendant par un trek. Et ainsi vivre ce que pouvait ressentir le peuple Inca en venant jusqu’ici. En tout cas, c’est notre point de vue.
Il existe plusieurs treks possibles pour se rendre au Machu Picchu, voici les 3 plus célèbres :

L’Inca Trail : il dure entre 2 et 4 jours et arrivent à la Porte du Soleil (l’Inti Punku) juste au poil pour voir le lever du soleil sur les ruines incas. C’est LE trek le plus prisé du Pérou et il faut donc réserver facilement 6 mois à l’avance sa place avec un guide. Si vous lisez ce texte et que vous êtes déjà à Cuzco, laissez tombé ce n’est même pas la peine d’essayer. Mais ne soyez pas trop déçus car comme il est prisé, il parait qu’il y a pas mal de monde sur ce trek et que finalement, d’autres treks valent plus le coup…! Pour information et pour vous rassurer, le trek coûte entre 300 et 500€ ;)

Le Salkantay : le 2ème trek le plus connu dans la zone du Machu Picchu. Il peut se faire avec un guide OU sans. Avec une petite boussole, un bon GPS (maps.me est votre ami), et un peu de bon sens, ça se fait sans problème. Il dure 4 jours et vous arrivez à Hydroélectrica (où il vous faudra vous rendre à pied à Aguas Calientes par la suite). Pour les trekkers qui n’ont pas vraiment de temps dans cette zone du Pérou, 4 jours, c’est un bon compromis et il parait qu’il est vraiment magnifique ! Le plus : en saison basse, on ne croise pas tant de touristes que ça.

 

Le Choquequirao : c’est le nom d’un autre site de ruines incas qui se trouve pas très loin du Machu Picchu. On parle du site de Choquequirao comme la petite sœur du Machu Picchu. Contrairement au Machu Picchu, le Choquequirao n’est accessible QUE par un trek de 4 jours aller-retour. Le gouvernement a pour ambition de créer un téléphérique pour s’y rendre en 15 minutes mais pour le moment le projet n’est pas encore lancé. Dépêchez-vous !
C’est un trek un peu plus costaud que celui du Salkantay et de fait moins touristique (Heureusement, pour nous, il y a peu de gens qui souhaitent transpirer pour des ruines). Aujourd’hui encore, vous arrivez donc tout seul sur un site inca encore vierge de touristes. Grandiose !
En optant pour ce trek, vous avez donc le choix de vous contenter du Choquequirao (trek de 4 jours), quitte à snober le Machu Picchu.
Ou alors de poursuivre la randonnée un peu plus loin pour atteindre le Machu Picchu. Ce trek dure entre 6 et 8 jours. Alors certes c’est plus long, mais vous aurez vu 2 sites incas et aurez vécu pleinement l’épopée de cette civilisation. Si cette maladie ne m’avait pas retenue au trek “lit”, c’est celui-ci que nous aurions choisi !

 

Le choix des débrouillards : y aller par soi-même

Si vous avez du temps et que vous avez le syndrome du voyageur dans les veines, vous pouvez vous rendre jusqu’au Machu Picchu par vous-même en enchaînant les bus locaux. Il parait que ça se fait tranquillement. Par contre, contrairement à d’autres lieux touristiques, ce n’est pas forcément le trajet le plus économique. Mais si vous optez pour ce choix, cela vous permet de découvrir des petits villages sympathiques. Et ça n’a pas de prix. Eh oui, comme il y a de plus en plus de tours qui vendent le trajet direct vers Hydroélectrica, la concurrence à outrance fait que les prix sont relativement bas en mini-van.



Trajet pour se rendre par soi-même au Machu Picchu : colectivo jusqu’à Ollantaytambo, puis colectivo jusqu’à Santa María et enfin taxi ou mini-van vers Hydroélectrica.

 

 

Le choix tranquille pépère : s’y rendre en train

pont aguascalientes perou

Que ce soit par choix ou tout simplement par santé, vous pouvez aussi prendre le train pour vous rendre directement à Aguas Calientes. Il y a plusieurs compagnies : PeruRail et IncaRail en font parti. Tel un Prince, vous partirez donc de Cuzco et vous pourrez vous faire une petite sieste le temps d’arriver comme une fleur à Aguas Calientes. Regardez tout de même le paysage car il en vaut la peine. Le train fait aussi un arrêt à Ollantaytambo et Hydroélectrica (pour ceux qui ne voudraient pas marcher jusqu’à Aguas Calientes). Sachez d’ailleurs que le prix du train est moins cher depuis Ollantaytambo. Ça peut servir !



– Train de Cuzco jusqu’au Machu Picchu (Aguas Calientes) : comptez minimum environ 100$ par personne.
– Train de Ollantaytambo jusqu’au Machu Picchu : comptez minimum 68$. Et pour vous rendre à Ollantaytambo en mini-van, ce sera de 10 à 12 soles par personne.
– Train de Hydroélectrica jusqu’à Aguas Calientes : comptez environ 30$.

 

 

Le choix du porte monnaie : prendre le bus

La plupart des voyageurs optent pour cette option. À part le train, c’est l’option la plus rapide et la plus économique. Il y a bien entendu plusieurs niveaux de prix mais dans notre cas, on s’en est sorti pour vraiment pas cher (à notre grande surprise d’ailleurs). Car oui, pressés par le temps, nous avons été obligé de prendre cette option-là.
À Cuzco, il suffit de vous rendre sur la Plaza de Armas, le long du “Portal Confitería” ou dans la ruelle “medio”, qui rejoint la “Plaza del Regocijo” et là ne vous inquiétez pas, vous n’aurez pas besoin de chercher, c’est eux qui viennent à vous.
Vous pouvez opter pour un pack tout compris ou comme nous, simplement le transport aller-retour. Rien ne vaut la liberté on est d’accord :). Bon par contre, restez zen, la route est en piteuse état et on est souvent proche du vide… pendant 6h…



Pack global : aller-retour en mini-van jusqu’au Machu Picchu + déjeuner à Hydroélectrica + marche jusqu’à Aguas Calientes avec un guide + Hotel pour la nuit + dîner + montée au Machu Picchu avec un guide à pied + entrée au Machu Picchu + déjeuner.
Prix : 280 soles par personne.
Transport aller-retour uniquement : si vous aimez être débrouillard et libre (un peu comme nous), prenez uniquement l’aller-retour vers Hydroélectrica et débrouillez-vous par vous-même pour le reste.
Prix : le prix de départ est souvent à 65 soles par personne aller-retour mais on a réussi à l’avoir à 55 soles par personne.

 

 

 

Aguas Calientes et la montée du Machu Picchu

À moins de rester 2 jours sur Aguas Calientes, on n’a pas vraiment le temps de visiter cette ville. Bon, en même temps, à part pour les rails qui traversent la ville et qui lui donnent une petite touche d’originalité, il n’y a pas grand chose à faire à Aguas Calientes. C’est clairement, une ville dédiée au tourisme avec des hôtels et restaurants pour toutes sortes de bourses. On nous avait prévenu que les restaurants étaient plutôt élevés et pas forcément bon (à quoi ça sert de faire un effort lorsqu’on sait que la clientèle ne reviendra pas par ici… ?). Du coup, instinctivement, on s’est dirigé vers le marché couvert et banco, on a trouvé le Comedor en haut de celui-ci. Si vous voulez manger copieux, bon et pas cher, vous pouvez y trouver des menus à 8 soles (soupe + plat + boisson). Il ne faut pas venir trop tard par contre, car les mamas ferment tôt.

Aguas Calientes finalement c’est un grand dortoir pour pouvoir visiter le Machu Picchu. Selon nous, pas besoin de choisir l’hôtel de vos rêves car de tourte façon, que vous choisissiez le bus ou vos jambes pour vous rendre en haut du Machu Picchu, vous serez levés vers 3 à 5h du matin. Ça fait un peu cher les quelques heures sur l’oreiller. À moins que vous vous couchiez à 19h pour bien profiter du lit douillet (oui on l’avoue, c’est ce qu’on a fait…). Le mieux est de trouver une chambre au début de la ville car le départ pour monter le Machu Picchu se trouve un peu avant Aguas Calientes, au “Puente Ruinas”.



Pour info : on a trouvé une chambre double avec salle de bain privée à 50 soles (pour deux). Et vous pouvez aussi trouver à 40 soles (pour deux).

 

 

Gravir le Machu Picchu

Et voici la tournée des choix qui est de retour, pour savoir si vous êtes réellement un courageux dans l’âme ?
Pour gravir le Machu Picchu, vous avez deux possibilités. MAIS dans tous les cas, si vous voulez arriver dans les premiers sur le lieu pour voir le site sans touriste, sachez que vous devrez vous lever (très) tôt. Entre 3h et 5h du matin. Le site du Machu Picchu ouvre à 6h du matin :

Option payante : prendre le bus à 50 soles par personne aller-retour. Mieux vaut prendre les billets la veille lorsque vous arrivez à Aguas Calientes car sinon vous ferez la queue aux aurores. Les premiers bus partent à 5h30 mais soyez-y au moins une heure en avance car vous n’êtes pas les seuls à monter en bus.

Option challengeante et gratuite : gravir le Machu Picchu à pied.
Pour cela, nous nous sommes levés à 3h30 du matin afin d’arriver vers 4h15 devant le “Puente Ruinas”. Le pont n’ouvre qu’à 5h mais en arrivant à cette heure-là, nous étions dans les premiers à gravir le Machu Picchu. Et croyez-nous ça a son importance, surtout si vous avez l’habitude de la grimpette. Car sinon vous allez rester coincer derrière une file indienne de touristes courageux certes… mais fatigués. Ne pas oublier son passeport avec le ticket du Machu Picchu, car ils le demandent au niveau du pont et à l’entrée du Machu Picchu.
Dès 5h, c’est parti pour 1716 marches à gravir de nuit et à la frontale. Pour Greg, ça semblait être une partie de rigolade mais dans mon cas j’ai beaucoup moins rigoler. 400 mètres de dénivelé sur un peu plus de 8km, on a le temps de perdre un bout de poumon et des muscles en bas. Nous l’avons fait en 40 minutes et avons crié victoire en arrivant dans les 20 premiers et avant le premier bus. Yeahhhaaa. (en règle générale, la montée se fait entre 40 minutes et 1h30 environ).
Une fois sur place, ne faites pas la Charlotte moyenne et attendez avant d’aller aux toilettes (qui n’ouvrent qu’à 6h du matin). Dirigez-vous directement dans la queue pour être dans les premiers à attendre l’ouverture du Machu Picchu (également à 6h du matin). Une fois passés, vous pourrez vous rendre aux toilettes sans problème car le ticket sera validé pour la journée. Et une fois qu’il est validé, vous pouvez sortir et re-rentrer autant de fois que vous le souhaitez.

 

 

 

Notre découverte du Machu Picchu

Après avoir gravi les 1716 marches en 40 minutes, nous n’avons eu que peu de temps pour gober notre banane bien méritée car une fois passés le tourniquet de l’entrée, c’est comme si toutes les jambes du monde entier s’étaient passées le mot : COURREZ !!! Il faut se ruer vers l’intérieur afin d’avoir au moins UNE photo avec personne sur le site. Et franchement c’est pas gagné !

La photo “carte postale” du Machu Picchu est prise depuis le “Mirador” (aussi appelée “Maison du Gardien”) qui se trouve à gauche, au-dessus des terrasses. Comme nous étions dans les premiers à monter sur ce point de vue, la photo laisse croire que nous étions les seuls sur le site inca. C’est ça de faire partie de la famille de la Reine d’Angleterre. Bon ok, en réalité, il y avait 2500 personnes qui s’apprêtaient à arriver derrière nous…

machu picchu perou

Une fois la photo prise, nous n’avons pas une minute à perdre, direction l’Inti Punku (Porte du Soleil) pour voir le soleil révéler le site du Machu Picchu. Mieux vaut s’y rendre de suite car comme on se tape encore des marches, la motivation est encore là à 7h du mat mais elle commence à filer petit à petit. Et surtout : le soleil n’attend pas !

En haut, nous ne sommes pas les seuls à la Porte du Soleil, car il y a tous les trekkers de l’Inca Trail qui viennent d’arriver sur le site et attendent la même chose que nous. Heureusement, on a trouvé un petit point de vue tranquille pour déguster notre petit déj devant le lever de soleil sur le Machu Picchu. Quand on cherche on trouve :). En photo, ça ne rend pas grand chose, mais en vrai, c’est là qu’on se rend compte de la curiosité de cette cité perdue au milieu de la vallée…



Attention, il est interdit de manger sur le site du Machu Picchu mais depuis l’Inti Punku, on ne vous dira rien car vous n’êtes pas sur les ruines elles-mêmes. Les petits gâteaux secs peuvent passer ne vous inquiétez pas.

En route vers la découverte des ruines en soi. C’est parti pour la queuleuleu du Machu Picchu avec un sens strict de visite. Et bien oui, la visite du Machu Picchu c’est un peu comme le Parc Astérix avec Idéfix déguisé en alpaga. Pas évident de faire des photos sans personne…

Un peu déçus par cette foule, on s’attarde davantage sur les détails du site. Là où le touriste ne peut gâcher la photo : les portes, les fenêtres (comme “Le Temple des Trois Fenêtres”), les toits, les formes des pierres, les jeux de lumière etc… Ainsi, on dessine notre Machu Picchu à nous, pour nous l’approprier…

trois fenetres machu picchu

9h45, il est temps de redescendre les 1716 marches jusqu’à Aguas Calientes puis de randonner une heure sur les rails jusqu’à Hydroélectrica. Car notre mini-van nous attend en bas, vers 14h30-14h40 pour retourner à Cuzco.

 

 

Dans le bus, on est exténué par cette journée sportive. On fait le bilan et on se dit que l’on est heureux d’avoir vu le Machu Picchu car c’est tout de même un site historique qui est intéressant à voir au moins une fois dans sa vie. Cependant, contrairement à d’autres lieux moins connus, ou moins “médiatisés”, nous n’avons pas ressenti ce “whaouuu effect”, comme dirait certain. Puisqu’on l’avait déjà vu maintes et maintes fois, c’est difficile de ressentir ces petits chatouillis dans le ventre que l’on peut ressentir à la vue d’un panorama de Patagonie par exemple. Et le fait qu’il y est tant de monde, n’encourage pas l’inverse. Bref, nous aurions vraiment préféré y parvenir par le biais d’un trek et “mériter” le Machu Picchu à sa juste valeur. Heureusement qu’il y avait cette petit grimpette de 40 minutes qui nous a redonné le sourire à l’arrivée :).

 

Ça risque de vous plaire aussi !

11 Commentaires

  • Répondre Laure 7 juillet 2016 à 3 h 57 min

    Merci pour tout ces détails et ces précisions, je garde l’article de côté car notre tour approche ;)
    On va certainement opter pour un trek !

    • Répondre Les Bloup Trotters 29 juillet 2016 à 1 h 10 min

      On espère vraiment que ça pourra vous aider ;) Tenez-nous au courant lorsque vous y êtes !

  • Répondre Olivier Goupillon 9 juillet 2016 à 10 h 49 min

    Super !

  • Répondre Aude Cogrel 12 septembre 2016 à 16 h 54 min

    Article au Top! Merci pour ces détails car en effet c’est un peu compliqué de trouver LE moyen de découvrir ce lieu!

    • Répondre Les Bloup Trotters 15 septembre 2016 à 10 h 20 min

      Salut Aude et merci pour le commentaire :)

      C’est vrai que c’est pas très très clair pour s’y rendre…!
      Vous y avez été par quel moyen du coup ?

      A bientôt

      • Répondre Aude Cogrel 27 septembre 2016 à 15 h 33 min

        Hey! Nous y sommes pas encore le départ et samedi :D
        On a tellement hâte!

  • Répondre Natacha Plattret 15 octobre 2016 à 22 h 21 min

    Hola,

    Je suis en plein préparatifs de mon road trip au Pérou et votre super site (bravo au passage) m’aide beaucoup !
    J’aurais une petite question, tout le monde me dit que tout se négocie au Pérou et en même temps qu’il faut prendre ses billets à l’avance pour le Machu Picchu. Du coup je me demande si vous les avez acheté à Cusco ou sur internet ?
    Et une autre petite question pour la route, qu’en est-il pour l’auberge à Aguas calientes ? L’avez-vous également trouvé sur place en arrivant ou alors avant sur internet ?

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse et à bientôt :)

    • Répondre Les Bloup Trotters 17 octobre 2016 à 19 h 05 min

      Bonjour Natacha,

      Merci beaucoup pour ton message qui fait vraiment plaisir ! Nous sommes ravis que notre site puisse t’aider :)

      Pour répondre à tes questions :
      – Nous avons acheté les billets du Machu Picchu sur place à Cuzco même car nous n’étions pas en haute saison. En revanche en juillet-août, il ne vaut mieux pas agir ainsi car tout est réservé bien à l’avance et tu risques de ne pas avoir de place. D’ailleurs, même si nous n’étions pas en haute saison, dans notre cas, il n’y avait plus de place pour voir le “Wayna Picchu” ou “la Montana”. Seul les billets simples du Machu Picchu restaient.
      Par ailleurs, les prix des billets ne se négocient pas car c’est à un endroit précis que l’on doit les acheter. Donc dans tous les cas je te conseille de les prendre à l’avance (surtout si tu y vas pour cela !).

      Pour ce qui est de la négociation, c’est surtout le moyen pour se rendre au Machu Picchu que tu peux négocier : quel transport et à quel prix ! Tu verras ça sur l’article.

      – Pour l’auberge : nous n’avons pas réservé car il y en a un paquet et franchement puisqu’on y dort qu’une seule nuit et qu’on part aux aurores le lendemain, on se fiche pas mal d’avoir un palace ce soir là :) Tout dépend encore une fois de la période à laquelle tu comptes t’y rendre mais comme nous étions en basse saison, il n’y avait aucun souci non plus.

      J’espère que j’ai répondu à tes questions ?

      Si tu en as d’autres, n’hésite pas à nous écrire encore !

      Bonne préparation de voyage surtout !!!
      Biz Charlotte.

  • Répondre CyrilP 15 juin 2017 à 4 h 40 min

    Bonjour! Et merci pour votre blog, une vraie source d’inspiration pour notre voyage.
    Je me demandais ce que vous aviez fait de vos sac à dos pendant vos marches jusqu’au Machu Picchu? Vous avez réussi à les laisser à Cusco?
    Merci d’avance!

    • Répondre Les Bloup Trotters 17 juillet 2017 à 11 h 51 min

      Bonjour Cyril,

      Merci beaucoup pour ton message. Ça fait plaisir de lire des mots tel que le tien ;)
      Pour répondre à ta question, effectivement nous avons laissé nos sacs à Cuzco dans l’hôtel où nous nous trouvions. Il n’y avait aucun souci car c’est assez courant de le faire. Notre hôtel était le suivant : « Hostal Resbalosa » : au n°494 de la rue Resbalosa. Prix : 60 soles la chambre double avec salle de bain commune et petit déjeuner inclu pour 2 personnes. (il y a moins cher mais on a choisi d’avoir un peu plus de conforts car je n’étais pas au top à ce moment du voyage).

      Sinon, il y a aussi des personnes qui préfèrent prendre leur sac jusqu’à Aguas Calientes et le laisser sur place pour gravir le Machu Picchu sans le sac. Et il y a aussi des personnes qui prennent leur sac car ils arrivent en trek par exemple. Tout dépend de votre envie mais aussi de la charge que vous avez sur le dos car le montée vers le Machu Picchu est rude (si vous la faite à pied)

      J’espère avoir répondu à ta question ?

      Tu fais un voyage au Pérou uniquement ou dans d’autres pays également ?

      À bientôt.
      Cha des Bloup Trotters.

    Laisser une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Partager cet article avec un ami