Laos

Flâner dans les ruelles de Luang Prabang

1 février 2016
luang prabang laos

Nous sommes arrivés à Luang Prabang la première fois par le sud en venant de Vang Vieng (voir les infos pratiques en bas d’article) mais ce fut bref car nous devions repartir le lendemain pour le petit village de Muang Ngoi situé au nord du Laos. Nous sommes donc retournés à Luang Prabang pour fêter le jour de l’an avec toute la clique (Camille et Amandine nos acolytes et Audrey et Alex que l’on avait rencontré aux 4000 îles vous vous souvenez ?) mais cette fois-ci en arrivant par le nord. Cela nous a permis d’apprécier les alentours de Luang Prabang qui sont vraiment magnifiques. Même s’il existe des bus de nuit, nous avons d’ailleurs choisi de prendre un bus de jour pour apprécier la route sinueuse au sein des montagnes entre Vang Vieng et Luang Prabang (un conseil, faites en autant).

Luang Prabang est une ville où il fait bon vivre. Ça pourrait s’apparenter au Hoi An du Vietnam ou à l’Ubud de Bali. Le centre ville se concentre sur une presqu’île avec une rue principale de petite boutiques et de cafés et des bords de rives aux maisons coloniales avec des plantes un peu partout. Côté culturel, il y a pas mal de temples et un Musée National qui nous a sauté aux yeux lorsqu’on a entamé notre petite promenade dans la ville. Nous ne vous dirons pas ce qui s’y trame à l’intérieur car nous n’avons malheureusement pas eu le temps d’y aller. Nous avons préféré flâner dans la ville pour cuver en mangeant un de ces bons sandwichs ou encore faire chauffer la carte bleue au gigantesque Night Market de Luang Prabang. Si vous voulez voir nos têtes au Laos et ce qu’on nous avons vécu c’est par ici

 

Notre jour de l’an à Luang Prabang

bonne annee 2016

Pour le choix de la ville on ne s’est pas loupé, Luang Prabang est la ville parfaite pour faire la fête ! Elle est connue pour être pas mal peuplée d’Occidentaux et ce soir là, il y avait même une scène avec un concert laotien. Le projet était simple : marquer le passage de l’année 2015 à l’année 2016 avec fracas. Pas de problème avec notre équipe de choc, ce fut le cas ! Quelques bières, un cubis de rouge, une bouteille de blanc, le jeu des signes, du Michel Sardou, un challenge : gravir les centaines de marches du Mont Phusi pour voir le panorama de nuit (qui vaut d’ailleurs plus le coup que de jour), quelques verres de “Lao-Lao”, monter sur le toit d’un tuk-tuk et enfin terminer la soirée à l’Utopia pour la moitié de la bande, pendant que l’autre s’en est allée ronfler.

BONNE ANNÉE !!!

 

Manger une big assiette au marché de nuit

Previously on “le soir du jour de l’an”” : après quelques bières, nous nous sommes rendus au marché de nuit, pour se payer une copieuse assiette de tout et n’importe quoi. Le principe est simple : vous avez une assiette et vous la remplissez autant que vous voulez avec les plats qui sont devant vous. Attention, ce n’est pas un buffet, vous n’avez le droit qu’à une seule assiette. Du coup, Greg et Alex se sont fait des remparts avec des chips chinoises afin de pouvoir monter les différents plats le plus haut possible. Ça a le mérite de blinder le corps mais par contre la qualité n’est pas là. C’est assez gras, à moins de bien choisir ses plats : prenez d’assaut les légumes et fruits ! De notre côté, nous n’y sommes pas retournés.



Entre 10000 et 15000 kips l’assiette, selon le stand. La ruelle se trouve dans un petit passage que vous ne pourrez pas louper !

 

 

Dévorer des sandwichs délicieux

sandwich luang prabang laos

Le lendemain du jour de l’an, il nous fallait quelque chose à nous mettre sous la dent et vite ! Nous avions repéré les stands de sandwichs du centre ville depuis longtemps et il était temps d’aller les tester. Nous avons opté pour le : “Poulet, avocat, fromage, bacon, crudités”. Une T.U.E.R.I.E, on vous le conseille fortement ! Le pain est juste délicieux et la petite touche de sel et de poivre fait toute la différence. Nous y sommes retournés tous les jours tellement c’était bon. Même en France, on n’en mange rarement des comme ça.
Si vous avez le bec sucré, leur muesli avec du yaourt et des fruits est juste… mmmmhhh !



Comptez entre 10000 et 25000 kips le sandwich. Entre 10000 et 15000 la crêpe et 15000 le bol de muesli avec yaourt et fruit. Les stands se trouvent juste avant le Mont Phusi.

 

Faire du shopping au Night Market de Luang Prabang

handcraft luang prabang

Après avoir dévoré nos sandwichs et fait une petite sieste, nous nous sommes rendus au Night Market pour faire des emplettes. Contrairement à d’autres marchés asiatiques, ici pas de contrefaçons mais du local et du fait main, le tout dans une ambiance feutrée avec des lanternes etc… Pratique pour ressortir avec pas mal de cadeaux négociés à des prix ridicules. C’est vraiment le plan idéal pour faire ses derniers achats au Laos.



Night Market : tous les soirs de 17h à 23h en centre ville. Divisez les prix facilement de moitié.

"La minute culture" :

L’art de l’Handicraft au Laos :
Le Laos est connu pour son excellence en matière de tissage du coton. Grâce à de grandes machines en bois munies de multiple fils, les Laotiennes s’appliquent à créer de magnifiques écharpes, nappes, rideaux ou encore coussins pour agrémenter les maisons. Le tout réalisé avec du coton qu’elles ont elles-mêmes concocté au préalable. Si l’on regarde bien, on peut apercevoir des métiers à tisser dans un grand nombre de village. Ici, on parle “d’Handicraft”, c’est à dire “d’artisanat” en français. Ils ont des motifs qui leur sont propre, souvent assez géométriques avec des successions de triangles entre autre. C’est bien simple, si Greg ne m’avait pas arrêtée, j’aurai tout acheté car j’en suis tombée amoureuse.

 

Se baigner dans les cascades de Tat Kuang Si

 

Le premier jour de l’année on s’est reposé, maintenant place aux bonnes résolutions : levés à 6h30 pour se rendre aux cascades de Tat Kuang Si. Au départ on voulait se motiver pour y aller en vélo mais elles sont tout de même,à 32km de Luang Prabang, donc nous avons opté pour un tuk-tuk (on vous donne les infos juste après).

Au début de la visite, on peut voir des ours noir avec des têtes étranges mais aussi de gigantesques araignées (en liberté cette fois-ci), au grand regret de Greg. Il faut dire qu’elles faisaient la taille de ma main !

Nous avançons par la suite vers les cascades. On les remonte petit à petit car ce sont des cascades en escaliers. C’est la première fois que nous en voyons des comme ça. Franchement, nous les préférons à celles du plateau des Bolovens et de loin. L’eau est bleu turquoise et les roches très blanches ce qui créé des sortes de piscines naturelles dans lesquelles il est possible de se baigner. Même s’il était tôt et qu’il faisait assez frisquet, nous étions partis dans l’idée de nous baigner alors face à ces cascades on n’a pas résister. Greg a fait ça tout en splendeur avec un salto avant, pendant que moi et Amandine avons opté pour la méthode maso de : “l’entrée en douceur”. Au moins, c’est sûr, ça revigore !

La cascade continue ainsi sur plusieurs mètres avant d’atteindre les plus grandes chutes. C’est le moment de prendre quelques photos souvenirs. On entame ensuite la montée de la cascade en mode presque escalade. Attention, ça grimpe dur mais c’est pour une bonne cause car là-haut, il n’y a presque pas de touristes et on peut se balader dans la nature tranquillement. Comme il nous reste peu de temps avant le départ de notre tuk-tuk on est obligé d’accélérer le pas et nous ne pourrons pas nous perdre un peu plus dans la forêt. Mais Audrey et Alex l’ayant déjà fait, nous ont dit que c’était très chouette.



– Cascades Tat Kuang Si : y aller tôt le matin car les touristes chinois arrivent en nombre dès 11-12h.
– Elles sont situées à 32km de Luang Prabang. Possibilité d’y aller en scooter mais la location coûte entre 100000 et 120000 kips par jour. Idem pour le vélo qui coûte souvent 50000 kips la journée.
– Le mieux est de trouver plusieurs personnes pour prendre un tuk-tuk et faire descendre le prix. Ils demandent souvent 40000 kips (aller-retour) par personne mais nous avons réussi à négocier jusqu’à 25000 kips.
– Prix des cascades : 20000 kips par personne
– Ballade en haut de la cascade : accès difficile à droite après le pont ou plus simple par petit escalier à gauche de la cascade.

 

Se reposer à l’Utopia

utopia bar luang prabang

En revenant des cascades, nous avons fait une petite balade dans les rues de Luang Prabang avant d’atterrir à l’Utopia. Avec Camille et Amandine, nous voulions savoir à quoi ça ressemblait car nous n’y avions pas suivi les autres au jour de l’an. Et en même temps ça arrangeait bien les autres car en vrai ils ne se souvenaient pas de grand chose non plus ! L’Utopia est un bar très connu à Luang Prabang pour “chiller” (comme on dit) et se reposer sur leur grande terrasse en bois peuplée de poufs agréables avec vue sur le Mékong. L’ambiance est vraiment agréable il n’y a pas à dire. Par contre, les prix sont assez élevés, forcément…
Mais juste pour venir voir le lieu c’est sympa ! Le plus : on peut faire des sessions de yoga !



Utopia : Kingkitsarath road
Possibilité de faire du Yoga à l’Utopia tous les matins à 7h30. Pas besoin de réserver, il suffit de se pointer vers 7h pour être sûr d’avoir une place. 40000 kips par personne la séance d’une heure.

 

Traverser le village de Nam Khan

village luang prabang laos

C’est la partie de Luang Prabang qui se trouve de l’autre côté de la presqu’île. On peut y accéder par 3 ponts : 2 en bambous (payants et accessible entre Décembre et Mai car l’eau est du Mékong est moins haute) et un en dur. Nous y sommes allés malgré nous car c’était le chemin le plus court pour se rendre à pied à la “North bus station” de Luang Prabang et éviter de payer un tuk-tuk.

Même si nous étions déçus de devoir payer la traversée, finalement c’était assez sympa de passer sur leur pont en bambou. Nous étions très contents de passer par cet endroit authentique de la ville. Ici, on n’a d’ailleurs pas l’impression d’être à Luang Prabang car les routes sont en terre et les habitants vivent dans un village similaire aux petits villages que nous avons croisés au milieu du Laos. C’est en fait l’endroit où ils font le fameux handicraft avec les écharpes et nappes en coton fait main. En marchant, on les repère du coin de l’oeil s’activant avec leur machine en bois. Leurs oeuvres sont magnifiques, mais je reste tranquille car j’ai déjà eu droit à mon écharpe en coton…



– Pont en bambou en zigzag tout au bout de la presqu’île de Luang Prabang : 7000 kips par personne pour traverser.
– Pont en bambou au sud de la presqu’île : 5000 kips par personne pour traverser.
– “Dyen Sabai” : restaurant à l’ambiance cosy pour déjeuner ou dîner dans des petits bungalows faces au Mékong. Juste à côté du pont en bambou au sud de la presqu’île.

coucher de soleil luang prabang

Et bien voilà, je crois que la fin du Laos arrive à grand pas pour nous… Nous quittons Audrey et Alex qui partent vers le nord et normalement il semblerait que l’on recroise le chemin de Camille et Amandine à Chiang Rai. Car oui, voilà notre future destination : la Thaïlande avec Chiang Rai comme première étape. Maintenant que nous sommes rodés, nous sommes partis pour traverser la frontière par nous-même une nouvelle fois ! Ça nous fait tout drôle de nous quitter… un dernier sandwich pour la route, quelques heures d’attentes à la station de bus (on ne changera pas les Laotiens) et c’est reparti mon kiki !


INFORMATIONS PRATIQUES :


Se rendre à Luang Prabang depuis Vang Vieng :
On a opté pour un mini-bus qui ne coûtait pas très cher.
Prix : 80000 kips par personne.
Durée : 5h (on a mis ce temps car il y avait pas mal de brouillard… La route est splendide)

La North bus station de Luang Prabang :
Elle est située à 2,5km. C’est faisable à pied par les ponts en bambou payants (7000 ou 5000 kips par personne).


Ça risque de vous plaire aussi !

6 Commentaires

  • Répondre Olivier Goupillon 1 février 2016 à 11 h 58 min

    Coucou ,

    Le « Poulet, avocat, fromage, bacon, crudités » … MIAM !!! J ‘ ACHETE !!!

    Bonne continuation . Soyez prudents . PROFITEZ !!!

  • Répondre Manon 30 décembre 2017 à 19 h 21 min

    Merci pour toutes ses informations. Supers blogs. Manon

    • Répondre Les Bloup Trotters 19 janvier 2018 à 19 h 57 min

      Merci beaucoup Manon pour ton commentaire qui fait plaisir à nos yeux :)
      J’espère que tu voyages comme tu le souhaites : en profitant à fond ?

  • Répondre Irina Ambrozie 17 mai 2018 à 11 h 09 min

    Hello les Bloups,
    Merci pour vos articles ils sont tous les uns meilleurs que les autres ! Je vous lis depuis bien un an avec toujours autant de plaisir :)
    On est au Laos à Luang Prabang on prépare le
    voyage pour la suite. Direction Vietnam à la fin du mois. Le Laos pays magnifique, un de nos coups de cœur en Asie!
    Que faites-vous depuis le retour de votre périple? Vous aviez en vue de partir vous installer au Canada à un moment ?
    Des bisous flamboyants de Laos :)
    Irina & Vincent

    • Répondre Les Bloup Trotters 20 mai 2018 à 21 h 52 min

      Bonjour Irina,

      Merci beaucoup pour ton petit mot. Ça fait vraiment plaisir de lire un tel commentaire ! Merci.. vraiment !
      Vous avez fait quelle route pour le moment ? Quels pays ? Nous aussi on a bien aimé le Laos et le Vietnam vous verrez mais on a adoré aussi. Bon il faut partir du fait que les Vietnamiens (dans les lieux touristiques) peuvent être un peu arnaqueurs, mais sinon c’est vraiment un pays magnifique et la nourriture est juste délicieuse !

      De notre côté, voilà un moment que nous sommes rentrés et nous avons repris notre train-train quotidien même si on a toujours en tête de vouloir vivre une nouvelle expérience, que ce soit à l’étranger, en France peu importe mais de VIVRE avec le plus de liberté possible. Je travaille dans un groupe d’édition en tant que marketing et Greg a créé sa boite dans l’informatique. Nous sommes en région parisienne depuis que nous sommes rentrés et en septembre prochain nous allons bouger à Lyon pour changer un peu de vie :) On verra bien.
      Sinon la semaine dernière nous avons fait notre première “rando-vélo” en faisant la Loire à vélo de Orléans jusqu’à Nantes et ça nous a vraiment beaucoup plu ! Un sentiment de liberté certain. Plus de 400km en 6 jours au milieu de la nature et des jolis petits villages français.

      Et vous ? Vous en êtes où dans votre parcours ?
      Merci pour votre message et à bientôt.

      Au plaisir de vous relire.
      Cha des Bloup Trotters.

    Laisser une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Partager cet article avec un ami