Chine Vietnam

Passer la frontière Chine Vietnam depuis Nanning

11 novembre 2015

Il y a plusieurs possibilités pour passer la frontière entre la Chine et le Vietnam. Soit vous optez pour l’option tranquillité en prenant l’avion et dans ce cas là, le passage se fait comme pour toutes les autres frontières (un coup de tampon à l’aéroport et c’est parti).
Soit vous préférez tenter la voie terrestre et vous avez donc 2 endroits stratégiques pour ce faire :
. Traverser la frontière Chine Vietnam par le Nord du Vietnam et rejoindre les magnifiques rizières de Sapa. Il s’agit de la frontière Hekou (Chine) vers Lao Cai (Vietnam).
. Traverser la frontière pour rejoindre la folle ville de Hanoi ou la paradisiaque Baie d’Halong. Il s’agit de la frontière Nanning (Chine) vers Hanoi (Vietnam).

Tout dépend de ce que vous voulez voir ou faire mais sachez que dans tous les cas, alors que c’était notre première fois en matière de frontière terrestre, tout s’est si bien orchestré qu’on aimerait avoir des premières fois comme celle-ci plus souvent ! Il faut dire que ça file droit entre les Chinois et les Vietnamiens.

De notre côté, au départ de la Chine, nous avions envisagé de passer par le nord du Vietnam afin de rejoindre Sapa mais puisque notre route s’est tournée vers les pains de sucre de Yangshuo et Guilin, nous avons finalement passé quelques jours à Nanning (On vous donne quelques petites infos un peu plus loin si vous voulez y faire une halte) afin de traverser la frontière directement vers Hanoi.

 

 

Réserver un ticket de Nanning vers Hanoi : La frontière Chine Vietnam

Pour vous rendre à Hanoi depuis Nanning en passant la frontière, vous avez 2 possibilités :
Prendre le train pour 215 yuans par personne en mode soft sleeper (car ils ne vendent que ce genre de ticket). Ou prendre le bus. Nous avons pris l’option numéro 2.

Comme de bons backpackers, nous voulions le faire par nous-même mais comme la jeune fille de notre auberge de jeunesse (Green Forest Hostel à Nanning) parlait bien anglais, elle nous l’a gentiment booké par téléphone, pour 168 yuans par personne sans commission. Demandez donc à votre hôtel car normalement c’est un service assez courant qu’ils peuvent proposer. Dans notre cas, elle n’a pas pris de commission car le jour même il fallait tout de même se présenter à l’accueil pour avoir les billets en main propre (après il faut faire confiance car vous réveiller tôt le matin et apprendre que vous n’avez pas les billets ça peut énerver…).
Sinon, sachez qu’il est possible de vous rendre directement à la “Nanning International Tourist Distribution Center” par vous-même pour réserver vos billets Nanning-Hanoi. (On vous donne les infos pour vous y rendre un peu plus bas dans les infos pratiques).
Le billet de bus comprend tout : bus vers la frontière de Chine, petit encas, passage à la douane des deux côtés et bus vers Hanoi. Pratique !

Sachez que dans notre cas nous avions fait nos Visa Vietnamien en France dans le but de prouver notre départ de Chine mais vous pouvez le faire facilement en Chine.

 

 

La frontière de Nanning à Hanoi : concrètement comment ça se passe ?

Ce matin, nous sommes partis relativement tôt de notre Auberge de Jeunesse afin de prendre le bus qui nous emmènerait à la “Nanning International Tourist Distribution Center” près de la Gare ferroviaire qui était prévu à 8h20 pile !

On avait prévu quelques brioches et autres pour petit déjeuner mais le morfalou de Greg était encore plus heureux lorsqu’il a vu arriver le petit sac de victuailles arriver. C’est bien la première fois qu’on nous offre à manger dans un bus !

Au bout de 3h de route environ on arrive à un premier poste de douane. Un militaire monte dans le bus avec le casque, les armes et tout le tintouin et demande à quelques personnes leur passeport. Comme nous sommes Européens il ne nous a pas loupé et on y a eu droit. Mais franchement, avec le sourire ça se passe comme sur des roulettes. Comme quoi, Balou a encore une fois raison.

 

Changer vos derniers Yuans contre des Dong (VND) avant la frontière

Échangez vos derniers Yuans contre des Dong (VND) avant la frontière

 

Un peu plus loin on s’arrête pour le première pause pipi et nos vessies sont enjouées.
Sur le parking du bus, des gens échangent des yuans contre des dongs (la monnaie vietnamienne). On hésite un peu car on se demande s’ils sont vrais et on fini par tenter le tout pour le tout.
Finalement, on a bien fait car il n’y avait pratiquement pas de frais de change. Donc un conseil même si les gens comme les billets ont l’air louche, allez-y !

 

Les minibus pour rejoindre les postes de frontières chinois et vietnamien.

Les minibus pour rejoindre les postes de frontières chinois et vietnamien.

 

Puis tout s’enchaîne très vite. On sort du bus, on nous donne une pancarte à mettre autour du cou pour ne pas nous perdre (un peu comme les enfants qui partent seuls en avion, vous savez ?). S’ensuit alors une succession d’altères avec des : “j’enlève mon sac et je le remets” toutes les minutes pour passer les douanes et changer de minibus.
Un premier minibus nous emmène à la douane chinoise. On donne le fameux papier “departure card” (“carte de sortie de territoire”. Vous savez celle qu’il fallait bien garder à l’entrée de la Chine (vous l’avez n’est-ce pas ?).
On prend un autre minibus qui nous emmène à l’autre douane, la vietnamienne cette fois-ci. C’est un certain Nguyen qui s’occupe de nos passeports ! Très original non ?

 

Petite nostalgie au moment de quitter la Chine !

Petite nostalgie au moment de quitter la Chine !

 

On vient de quitter la Chine et ça nous fait tout drôle après ces 2 mois passés dans ce magnifique pays où il nous reste encore dans de choses à découvrir (mais on le sait, ce sera l’occasion d’y revenir) ! Petit instant nostalgique, un dernier bisou chinois symbolique et c’est bon, nous sommes au Vietnam !!! Une nouvelle aventure commence !
En tout cas, une chose est sûre, ici tout est très bien orchestré, 45 minutes au total pour tout faire ! Impeccable !

Un denier minibus nous emmène dans une zone pour attendre notre vrai bus et partir vers Hanoi. Comme personne ne vous dit rien à ce moment là, mieux vaut repérer les gens qui étaient dans votre bus et les suivre quoiqu’il arrive ! On peut vous dire qu’on ne les a pas lâché !
Au final on a attendu 45 bonnes minutes avant de repartir pour 3h de bus encore et arriver dans la folle ville de Hanoi.

 

En voyant défiler les premiers paysages vietnamiens du haut du bus, voici mes premières impressions :
grâce aux nombreuses rizières, c’est vert et même très vert. Ils ont abandonné les grilles aux fenêtres pour préférer de jolis balcons colorés (beaucoup plus agréable vous ne trouvez pas ?). Ils semblent plus “typés”, parlent mieux anglais et sont peut-être un peu plus ouverts ? (En tout cas, il y en a un qui lit du Frédéric Beigbeder dans le bus, improbable !).Et enfin, il y a pas mal de rivières et de fleuves qui traversent le pays comme le Sông Hông qui borde Hanoi et nous accueille royalement dès notre arrivée ! La classe !

Mais tout ceci a bien le temps de changer car nous voilà partis pour un mois au Vietnam, le deuxième pays de notre Tour du Monde.
On vous laisse car on doit affronter le traffic de Hanoi et c’est coton coton, on vous expliquera tout ça…

 

 

 

Nanning ou la ville transitoire pas chère

 

Nanning est une ville qui a souvent peu d’intérêt aux yeux des guides touristiques et il est donc difficile d’y savoir quoi faire. Après une brève recherche, On a su qu’elle était surnommée “la ville verte“, due à sa faune et flore tropicale. C’est vrai que dès qu’on met le nez dehors, on a l’impression de prendre une grande bouffée de chaleur !
Le seul intérêt de cette immense ville à été pour nous de nous poser un peu pour travailler avant de traverser la frontière vers le Vietnam.
Nanning est en effet davantage un lieu de passage plutôt qu’un lieu de vie pour une grande partie de voyageurs.

Come nous sommes essentiellement restés dans notre auberge de jeunesse (Green Forest Hostel), nous n’avons pas grand choses à vous dire sur Nanning mis à part qu’il s’agit d’une grande ville avec plein de buildings, de monuments imposants (dont un qui pourrait sortir tout droit d’un scénario de star wars) et de gigantesques mall.

En revanche, s’il y a une chose que l’on ne peut critiquer de Nanning, c’est son caractère bon marché. Concrètement, si vous voulez faire quelques courses avant de partir pour le Vietnam, Nanning est la ville parfaite car tout est moins cher.

 

Quelques adresses intéressantes et pas chères de Nanning

– Nanning possède un quartier piéton un peu dans le style “vallée village” appelé “rue Minsheng Pedestrian“, dans lequel vous pourrez trouver tout un tas de boutiques de fringues et autres, mais aussi un gigantesque book store. Montez directement au dernier étage où vous pourrez dénicher des livres en anglais un peu moins cher que d’habitude et surtout en plus grand nombre.

– Pour un dernier Bubble tea, je vous conseille le petit corner Mulan. Et notamment le thé au lait goût oreo ! Hummmm. En plus cela marquera votre départ de Chine ;)

– Sur la rue principale “Chaoyang“, vous trouverez des Shopping mall et surtout un énorme Wallmart. On y a fait nos courses avant de nous rendre au Vietnam. Propre et pas cher il donne envie de tout acheter ! Pour info, on a aussi mangé à emporter des fried noodles du traiteur plutôt pas mal (on ne pense pas souvent aux supermarchés mais avec leurs traiteurs internes, niveau budget ça vaut le coup et en plus c’est pas mauvais !).

 

Nos deux coups de coeur de Nanning (car il y en a tout de même)

Se perdre dans les petites ruelles encore authentiques derrière la rue “un peu fausse” de Minsheng Pedestrian. Un vrai labyrinthe d’antan qui vous écarte le temps d’une balade des grands buildings.

Se promener sur le gigantesque pont piéton (à côté de la rue Jiefang) de nuit en buvant un bubble tea ou une bière et assister à une séance de gymnastique chinoise, tout en regardant les buildings illuminés.

 

Et pour la petite anecdote de Nanning : attention aux moustiques (on a dit ville “verte”)…

Eh beh ça n’a pas loupé… Alors que je croyais m’endormir sereinement dans notre nouvelle chambre comprenant une prise anti-moustique je me réveille vers 6h30 avec une crise de grattage aiguë. Je me lève et me pointe devant la glace pour constater les dégâts de la bataille : 9 piqûres dont 4 sur le visage ! Et devinez quoi ? Il a eu ma paupière ! Je ressemble désormais à Quasimodo. En retournant dans la chambre, j’explique mon désarroi à Greg qui ose me dire à moitié endormi “ah mais oui hier soir j’ai oublié de rebrancher la prise anti-moustique pour charger mon ordi…
Quoi ??? Grrrrrrrr

Bilan : si vous craigniez les moustiques, surveillez votre moitié, il est peut-être de mèche avec eux…

INFORMATIONS PRATIQUES :

TRAVERSER LA FRONTIÈRE TERRESTRE DE NANNING VERS HANOI :
– Par le train : 
Vous pouvez le prendre mais ça vous reviendra à 215 yuan par personne pour un soft sleeper et ils ne vendent que ce type de billet. 
Durée : 5h environ. 

– Par le bus : 
Sinon, faites comme nous, prenez l’option cheap avec le bus pour Hanoi. 
Il y a 4 heures possibles : 7h45, 8h20, 9h30 et 12h50 (nous avons pris celui de 8h20). Il faut le prendre à la “Nanning International Tourist Distribution Center”, située sur la rue perpendiculaire à la rue Zhonghua, (non loin de la gare ferroviaire).
Prix du bus Nanning vers Hanoi : 168 yuan par personne avec un petit encas offert (2 brioches, une salée, une sucrée, une pomme et une petite bouteille d’eau). 
Durée du trajet : 9h
(Pour vous rendre à “Nanning International Tourist Distribution Center”, nous on a pris le bus n°203).

ARRIVER À NANNING DEPUIS GUILIN :
Vous pouvez y aller en bus mais nous on a préféré prendre le train. 
Durée du train Guilin-Nanning : 5h de trajet. 
Prix : nous on a payé 54,50 yuan par personne en “hard seat” sur le site Ctrip. (On vous explique comment faire ici).
Attention par contre, les billets les moins chers pour vous rendre à Nanning partent de la Gare du Nord de Guilin (ou appelé “Guilin bei”) qui est un peu à l’écart du centre. 
Pour vous y rendre, prenez le bus n°100 depuis les arrêts de bus en face de la gare du centre de Guilin (2 yuan par personne). Il met bien 30-40 minutes pour s’y rendre en fonction des bouchons. 

Il est possible d’aller à Nanning depuis Yangshuo par bus mais le prix est plus élevé que de revenir à Guilin puis de prendre un train de Guilin vers Nanning. Donc c’est ce que nous avons fait. Par contre prévoir bien 3h de trajet pour faire Yangshuo vers la Gare du Nord de Guilin (Guilin Bei).

Green Forest Hostel : 
Le salon est assez agréable avec un grand billard et des chaises un peu partout. Le personelle parle relativement bien anglais. Par contre le wifi n’est pas foufou. Les chambres sont assez grandes et lumineuses avec une grande fenêtre (ça fait du bien). Elles sont peut-être un peu vétustes mais vu le prix franchement ça va ! Possibilité de laver gratuitement vos vêtement avec une lessive goût “cheese” (si si ça existe et ça sent bon ne vous inquiétez pas !).
Infos pratiques : 
“Travelling with hostel” ou “Green Forest Hostel” (la même chaine que celui de Yangshuo avec le mode code wifi). 
À 30 minutes à pied de la gare.
Au 3F, n°3 de la rue Jiefang à Nanning. Il se trouve au 2ème étage d’un Building. 
Prix : 100 yuan la chambre double avec salle de bain privée. 


Ça risque de vous plaire aussi !

8 Commentaires

  • Répondre Olivier Goupillon 12 novembre 2015 à 9 h 56 min

    Ils ont ” une bonne bouille ” les minibus …

    Moi , quand je serai aventurier , je prendrai le bus pour Nanning International Tourist Distribution Center juste pour avoir le petit sac de victuailles … ;) ;) ;)

  • Répondre jess 24 novembre 2015 à 11 h 12 min

    Merci pour votre blog!! Votre facon d ecrire est sympa et drole!! Il est vraiment tres bien fait et toutes vos infos sont geniales!! Hate de lire la suite kr c un vrai plaisir!!

    • Répondre Les Bloup Trotters 24 novembre 2015 à 12 h 41 min

      Merci beaucoup Jess de nous laisser un tel commentaire ! Ça nous touche beaucoup que notre blog te plaise ainsi et surtout que tu nous le montre en manifestant ta présence par ces quelques moots ! Merci :)

  • Répondre axel C 25 août 2016 à 21 h 35 min

    Plein d’info intéressante merci beaucoup,
    J’ai une petite question, le fait de passer de la chine au Vietnam par la voie Terrestre, combien de temps a duré votre Visa du coup?
    On serais plus tenter de le faire de l’autre côté nous Lao Cai, mais rien de sur encore. On prend note en tout cas :D
    Merci encore, et a bientôt!

    • Répondre Les Bloup Trotters 1 septembre 2016 à 12 h 05 min

      Hello Axel :)

      Nous avions déjà pris le VISA Vietnamien avant de partir pour avoir un justificatif en plus afin de prouver la sortie du territoire Chinois (Visa chinois 60j oblige…!)
      Du coup nous avions pris seulement 30 jours. Sur place, je suppose que tu dois pouvoir prendre 30jours ou 90jours comme à distance..
      Pour le passage à Lao Cai, tout dépend si vous voulez visiter le nord du Vietnam avant :) (Sapa et la région…)

      Tenez-nous au courant pour le VISA, c’est une très bonne question :D

      A bientôt

  • Répondre Lefebvre 17 septembre 2016 à 15 h 44 min

    Bonjour, comment allez vous ?

    j’ai une question à vous poser : comment avez vous put obtenir un visa de 60 jours pour la Chine ? Je pensais que c’était 30 jours au maximum. J’airais bien passer deux ou trois fois 60 jours avec un visa multiple entrée. Si je me prend le visa vietnamien, c’est une preuve de sortie du territoire ?
    Bonne journée :)

    • Répondre Les Bloup Trotters 18 septembre 2016 à 16 h 31 min

      Bonjour bonjour !

      On explique tout pour le VISA Chinois sur notre article dédié juste ici : http://www.blouptrotters.com/fais-ton-sac/avez-vous-tous-vos-visas/ Il faut voir la rubrique : “La galère des visas chinois” héhé

      De notre côté, nous avions fait le visa Chinois en France car c’était notre première étape ! Pour obtenir un VISA de 60 jours il nous fallait justifier notre parcours auprès de l’ambassade (ou avoir une invitation de la part d’un chinois) et une preuve de sortie de territoire…
      Par contre le VISA vietnamien n’est pas une preuve suffisante de sortie de territoire …. Un billet de train ou d’avion (annulable..) par contre oui :)

      Cependant, par voie terrestre les règles peuvent changer un petit peu. De mémoire en provenance de Mongolie, des amis avaient obtenu un VISA de 60 jours directement pour la Chine.

      Si tu as d’autres questions, n’hésites pas !

      A bientôt

      Greg

    Laisser une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Partager cet article avec un ami