Chine

Kunming et son printemps éternel

28 octobre 2015

Voilà maintenant quelques semaines que nous voyagions de petits villages en petits villages alors une fois arrivés à Kunming, même si on s’était préparé psychologiquement, ça nous a fait tout drôle de remettre à nouveau nos pieds dans une grande ville aux paysages “buildingués”.
En même temps, Kunming étant la capitale du Yunnan, avec ses 4 millions d’habitants, il faut pouvoir loger tout le monde.

Bien qu’elle soit située à 1890m d’altitude, puisqu’elle a judicieusement choisi de se positionner aux alentours du tropique du Cancer (pas bête ces Chinois tout de même), elle bénéficie d’un climat parfait. Ici, on a ni trop chaud ni trop froid, on la surnomme d’ailleurs : Kunming, la ville du printemps éternel (Poétique non ?) !
Cependant, mis à part pour voir la “Forêt de Pierres de Shillin” (la Stone Forest que l’on vous illustre en mystérieuses images juste ici) ce n’est pas forcément une ville qui vaille le coup d’y rester plusieurs jours. Mais si comme nous, vous avez fait le choix d’y rester, on vous donne les choses à voir à Kunming pour que vous découvriez cette ville avec le sourire.

Nous sommes arrivés à Kunming très tôt, vers 6h du matin. Du coup, il faisait nuit et nous avons eu la chance de voir la ville s’animer petit à petit. Les vendeuses de petits-déjeuners chinois installaient leur fourbis aux alentours des métros qui n’ouvraient qu’à 7h30… Et oui, ici il vaut mieux prendre le bus mais on l’a su que plus tard du coup on a poireauté pendant 30 minutes dans le métro vide de monde (pour une fois). Après quelques minutes de marche, nous sommes enfin arrivés devant notre auberge de jeunesse, située sur la place Jinma, au centre de Kunming dans un lieu stratégique puisqu’elle marque le début de l’allée commerçante de Kunming (la rue Zhengyi Lu les Champs Elysées de Kunming) avec des buildings de partout et des boutiques chics.

Et devinez quoi ? Parmi ceux-ci voilà que nous avons pu faire nos premières courses dans un Carrefour Chinois. Vous ne pouvez pas savoir comment ça fait plaisir de voir des produits importés comme du beurre salé, des gâteaux St Michel ou encore de le confiture (dans un mini rayon dédié) Eh non… nous n’y aurons pas le droit car c’est bien trop cher. Par contre c’est le gros bordel au niveau des fringues et parfois un petit cafard passe par-là.

 

The Hump Youth Hostel : l’auberge de jeunesse par excellence

L'intérieur du Hump hostel

L’intérieur du Hump hostel

Le Routard nous avait prévenu, The Hump Youth Hostel fait aussi bar et est donc reconnu pour faire la fête. Ce n’est pas non plus une le dance floor d’une discothèque et heureusement mais en effet, vous pouvez y rencontrer pas mal de personnes aussi bien des Européens que des Chinois et organiser une partie de billard ou de ping pong présents dans la pièce principale. On peut y manger à l’occidental pour environ 30 yuan et nous avons d’ailleurs craqué 2 fois pour un gros petit déjeuner en arrivant et un burger un soir. Pas mal du tout ! Bon à savoir : côté douches et wc, ce sont les mêmes pour tous. Par contre, le gros point noir : le wifi qui ne fonctionne presque pas. Comme nous sommes des voyageurs-travailleurs c’est un peu embêtant mais si vous n’êtes là que pour voyager ou chercher à faire des rencontres, peu importe !

C’est d’ailleurs ici que nous avons rencontré un petit groupe plutôt original composé de : Anna la souriante (Hollandaise, qui voyageait depuis 1 mois et demi en partant de Moscou avec le transsibérien jusqu’à la Mongolie puis en descendant la Chine), Danny le plus surprenant (Allemand, portait craché de Fred ou George Wesley. Il voyageait depuis l’Allemagne avec le challenge de ne prendre aucun avion. Il est donc passé par l’Iran, l’Inde, le Pakistan, le Bangladesh etc… Et il souhaite continuer ainsi plusieurs années pour passer du côté des Etats Unis, en bateau certainement du coup…), Mateo le blablateur (Italien qui ne cesse de voyager avec des piercings de partout et qui t’explique dès le premier contact que quand il bouge son piercing du nez, ça sent la merde et les pieds… beurk) et Lin le sage (Chinois, qui voyage en Chine depuis 3 mois et fait de la guitare mais qui ne parlait pas beaucoup. Mystérieux le type). La fine équipe quoi !



The Hump Youth Hostel : sur la place Jinma Biji Fang située sur la route Jinbi Lu (du côté Est). 
Lit en dortoir à 10 personnes : 35 yuan par personne et par nuit.

 

Que visiter à Kunming ?

Le marché aux fleurs et aux oiseaux de Kunming (et à beaucoup d’autres choses)

C’est une visite soit-disante incontournable de Kunming mais sincèrement nous on a pas trop aimé (voire pas du tout). Les peu de fleurs que nous avons croisées étaient fanées et toute une rue était en construction. Finalement c’est surtout devenu un marché de souvenirs et bric à brac en tout genre. Certes, vous pouvez y voir des petits reptiles, tortues et serpents de tous les horizons mais après la minute de surprise on passe vite par la case “dégout”. Lorsqu’on se rend compte que tous ces animaux sont entassés les uns sur les autres comme ces poissons avec 10cm d’eau pour vivre ou encore ces chiots, chatons et porcinets à 6 dans une mini cage. On ne peut que ressortir tout attristé de ce marché.

Le plus dur pour nous : quitter ce petit chiot qui nous faisait des léchouilles à travers sa cage…



Le marché aux fleurs et aux oiseaux se situe entre les rues Dongfeng Xilu et Guanghua Jie.

 

 

En remontant le marché aux fleurs et aux oiseaux par le nord, vous arriverez dans le quartier des “hutongs” de Kunming. Ceux de Pékin nous avaient beaucoup plu et nous nous sommes donc naturellement faufiler dedans. Bien plus petit, puisqu’il ne fait qu’un pâté de maisons (voire qu’une seule rue), il possède également le charme du temps qui passe. Parmi ces vieilles demeures abimées, seule la vieille pharmacie semble avoir été un peu rénovée. Ce quartier n’est pas très grand mais si vous passez à côté c’est plutôt intéressant d’y aller faire un tour car on ne sait pas jusqu’à quand il restera sur pied.



Pharmacie et quartiers hutong autour de l’angle des rues Guanghua Jie et Wenmiao Jie.

 

Manger dans les restaurants préférés des habitants de Kunming

Puisque nous avions la chance d’avoir fait de jolies rencontres, on a tout simplement suivi nos guides pour aller manger un morceau. Certes un poil plus chers (de l’ordre de 30 yuan), on vous file tout de même les adresses de ces 3 restaurants dans lesquels nous avons mangé comme des rois.

 

Le “Granma “: pour se faire une orgie de bouffe
Mieux vaut y aller à plusieurs comme ça vous commander plusieurs plats et vous goûtez à tout ! Avec la “fine équipe”, nous avons fait comme ça et c’est Lin qui a choisi pour nous. Au programme : un poisson en sauce SANS arrêtes, cuit à merveille (et c’est bien moi, Cha qui vous parle. Oui oui j’ai mangé et adoré ce poisson), des haricots cuits et secs, des aubergines et du poulet mais aussi pour l’heure de la purée ! Eh oui c’est possible même ici.



Restaurant “Granma”, aussi appelé “Waipo Weidao”
Il est situé dans la rue Nianqiang Jie. Entrez dans le carré de restaurants “Xiang yun mei shi cheng”. Il s’agit d’un ensemble de petits restaurants. À l’étage de ce carré, se trouve le restaurant Granma. Pas facile à trouver mais on a confiance en vous et en votre estomac pour se faire.

 

Le “Red Beans” : pour son canard rôtis et son porc sauce aigre douce
La première fois que je me suis retrouvée au Red Beans, c’est Alice qui m’avait fait connaître ce restaurant (vous savez la chinoise avec qui nous avions sympathisé au Gorges du Saut du tigre juste ici ?). Mais comme j’en ai parlé à Greg et qu’il avait les papilles qui salivaient, je l’ai emmené le lendemain midi pour dévorer un canard rôtis que vous mangez en sandwich en plongeant le canard dans une sauce noire (genre Viendoc) et en plaçant le tout dans des petits chaussons type raviolis chinois. C’est juste un régal je vous assure ! Ajoutez à cela une assiette de porc sauce aigre douce et vous avez un repas délicieux.
Pour la petite histoire, Greg était tellement fan du canard, qu’il n’a pas vu qu’il était en train de croquer son bec, jusqu’à ce que je lui dise. Forcément comme il était rôtis ça passait tout seul ! Mmmmh… Désormais, il peut ajouter cela à sa liste de nourriture étrange.



Red Beans : il parait qu’il y en a plusieurs à Kunming mais nous avons testé celui de la rue Wenlin Jie au n°142.

 

As you like : le café cocoon
Franchement, il n’est pas facile à trouver, il faut connaître. Dans une toute petite rue au look de coupe-gorge la nuit, se trouve cette petite maison d’époque reprise par des chinoises pour faire un café nommé “As you like”. Nous y avons savouré un café et un thé avec de vrais boutons de tilleul, dans une ambiance cocoon en plein après-midi. Une vraie maison de poupée, parfaite pour travailler au calme ou se relaxer. En plus, vous pouvez y manger des pizzas !



Les infos pratiques du Routard sont vraiment bien faites pour le trouver alors je vous les mets juste là : sur la rue Wenlin Jie, à l’angle du café “Dune Cafe”, situé au n°138, se trouve une toute petite rue. Même si vous n’êtes pas assuré, empruntez-la et vous arriverez juste devant le “As you like”, c’est promis ! Pour info : un chocolat chaud coûte 13 yuan.

 

 

 

Le parc du lac Émeraude

Même si les habitants de Kunming sont fiers de leur lac Émeraude, nous n’avons pas été subjugués par ce parc. Pour vous décrire l’endroit, il s’agit de plusieurs ilots réunis par des ponts. Le lieu pourrait avoir un certain charme mais tout comme le parc Lianhu de Xi’an, nos tympans sont accostés de toute part entre les amateurs de gymnastique chinoise ou les chanteurs novices d’opéra (avec ampli et micro sinon ce n’est pas drôle. On vous file le son en live pour vous mettre dans l’ambiance juste ici).

Soyez attentifs, nous on a eu la chance de voir une séance photo de Chinoises en habits d’époque ! Le soir venu, c’est autre chose car le paisible reprend le dessus et il fait bon de le traverser dans la pénombre en catimini…
Il parait que l’un des plan d’eau (le Nine Dragon Pool) était autrefois leur unique ressource en eau. Dingue non ?



Le Parc au lac Émeraude :
Entrée gratuite, il y a plusieurs endroits pour y aller. Préférez l’entrée sud sur la route Qianju Cuihu, puis ressortez par le nord, vers la rue Welin Jie, le quartiers des étrangers occidentaux plutôt sympas.

 

 

Le temple d’or : pour prendre un grand bol d’air

À Kunming, contrairement au reste de la Chine, nous avons pu visiter des temples peu chers et prendre une bonne bouffée d’oxygène avec peu de touristes. Bref : le combo parfait ! Si vous avez l’intention de rester à Kunming quelques jours, on vous recommande vraiment ces 2 temples qui nous ont agréablement surpris.

Le temple d’or, aussi appelé “Golden temple of Wudang Mountain” n’est pas qu’un simple temple mais surtout un immense parc avec différentes parties toutes aussi différentes les unes que les autres. Parfait pour une demi-journée de glandouille avec pic-nic !

On commence la visite par une petite grimpette qui nous laisse penser “il a intérêt à être beau ce temple” et finalement on a peine eu le temps d’être mauvaise langue que nous passons sous cette porte ronde (juste à droite après avoir passé le 3ème porche d’entrée) et découvrons un petit jardin au look japonais avec ruisseaux et fleurs de toute part. Il n’y a pas à dire, on est charmé !
On continue notre visite vers le temple d’or lui-même qui n’a pas vraiment grand intérêt comparé à la richesse naturelle du parc qui nous entoure. On essaye tout de même de chercher le sabre indiqué par le routard mais impossible de le trouver… Si vous l’avez vu, faites nous signe !
Par contre, si vous avez une minute, montez en haut du pavillon des cloches : là-haut, vous pourrez y admirer la vue des buildings au loin tout aligné devant vous comme s’ils n’attendaient qu’une chose : qu’on les prenne en photo.
Après avoir parcouru des allées d’arbres plus verts les uns que les autres et un lac avec en son centre une statue chinoise élégante, nous n’avions plus qu’un but : trouver le jardin aux camélias. Un peu comme le lapin blanc, si vous le suivez, vous êtes sûrs de passer par des endroits incroyables. Ainsi, plus loin le calme laisse place aux cris des enfants. Une immense colonie de vacances nous crie de toute part des “Hello, Hello“. Ça en ferait presque peur… Un peu comme des stars encerclés par des fans qui leur demandent des autographes !
On s’éclipse rapidement en traversant en contre bas la Chine miniature avec un monument version lilliputien. Il ne nous reste plus qu’à enjamber un gigantesque lac qui sort de nulle part avec quelques palmiers où dorment des chinois dans des hamacs avant de terminer notre visite par le jardin des bambous et retrouver notre point de départ.
Bref, c’est plutôt pas mal d’être les héros de Lewis Carroll…



Le Temple d’or : prendre le bus n°71 presque au bout de la rue “Nanping Jie” côté Est, après le fameux supermarché Carrefour. Vous verrez c’est à cet endroit qu’ils font une boucle. 
Pour retourner dans Kunming, il y a la gare des bus située juste à gauche de l’entrée du temple d’or. 
Durée : 45min
Prix de l’entrée : 30 yuan par personne (ou 15 yuan si carte étudiante). 
– Si vous voulez voir vraiment tout le potentiel du parc, il faut d’abord s’intéresser à toute la zone autour du temple d’or puis traverser les allées en suivant les pancartes du jardin des camélias (sans réellement vouloir l’atteindre, c’est juste la direction à suivre). En passant par un chemin aménagé en bois, vous arriverez dans un parc et à ce moment là il vous faudra descendre vers le jardin des bambous et tourner vers la droite pour rejoindre la porte d’entrée.
– Pour manger un morceau au Temple d’Or, allez ici sans hésiter :
À droite du temple d’or il y a une allée et une petite bicoque ou vous pouvez manger à moins de 12 yuan. C’est très bon et pas cher ! Le mec parle super bien anglais et ils sont super sympas avec le sourire en prime. On y a mangé des Lianjiang (les nouilles froides typiques de Kunming).

 

 

Le temple des Bambous : pour une pause au calme

Tout comme le Temple d’or, le Temple des Bambous n’est pas seulement un temple mais aussi un lieu de quiétude. Ici, peu de touristes chinois et d’ailleurs peu de touristes tout court. Et ÇA, ça fait plus que plaisir ! C’est un ensemble de 3 pavillons (ou temples) qui se suivent avec au fond une petite marre (à l’aspect douteuse vu les poissons retournés) peuplée par des tortues et un peu plus loin en hauteur, des bambous. Il parait que ce serait des moines qui aurait révélé la nature sacrée de ce lieu en plantant leur bâton de bambous dans le sol. Ce qui aurait donné une forêt de bambous en une nuit ! Qu’est-ce qu’ils sont crédules ces Chinois tout de même !

Entre chaque pavillon, on peut se poser sur des petits bancs en pierre entourés par des arbres paisibles. Pendant que certains prient dans les temples, d’autres y lisent des livres, tandis que d’autres encore prennent le temps de vivre cet instant de calme si rare en Chine, bercés par l’odeur de l’encens ambiant. C’est vraiment un lieu agréable que l’on recommande vivement si vous avez l’occasion.



Temple des Bambous : 
– Bus n°90 à la rue “Jinbi Lu” jusqu’au terminus. (1 yuan par personne). 
– Puis allez à l’autre station un peu plus loin devant vous pour prendre le bus n°C61 (6 yuan par personne). Descendez au 3ème arrêt. 
– Prix du Temple des Bambous : 5 yuan par personne. Presque donné quoi !

 

 

 

Kunming la nuit, ou les retrouvailles avec Alice

Dès notre arrivée à Kunming, nous avions contacté Alice (rencontrée aux Gorges du Saut du tigre) pour prévoir nos retrouvailles. Après moult WeChat, nous avions enfin convenu d’un soir pour nous voir mais malheureusement ce soir là, à force d’avoir été trop gourmand de piquant, Greg n’était pas au top ! Ce fut alors l’occasion pour moi de partir à la découverte de Kunming la nuit, un vendredi soir dans une folle soirée entre filles : Alice, sa meilleure amie (ne me demandez pas son nom, impossible de le prononcer) et moi. Youpiiiiiiii !

 

Comprendre la culture chinoise : un papotage instructif

En attendant sa meilleure amie, Alice et moi avons papoté pendant une heure pour en apprendre davantage sur la culture de l’une et de l’autre. C’est là que j’ai su que :
– le salaire moyen d’un chinois à Kunming était de 5000 yuan (soit 714€). Et oui… seulement !
– les filles n’aspiraient qu’à un seul but après leur graduation : se marier (c’est à dire à 22 ans). Et pas forcément par amour, mais avec un homme qui est déjà propriétaire (si vous voulez trouver une chinoise, vous avez intérêt à être proprio sinon toutes les filles vous passeront sous le nez, même si vous vous appelez Johnny Depp)
– ils ne sont propriétaires de leur maison que pendant 70 ans et la terre ne leur appartient jamais.
– ils ont le droit d’avoir 2 enfants si et seulement si les deux membres du couple sont des enfants uniques dans leur famille
– ils dinent le soir entre 18h et 19h et vers 22h ils vont se faire une petite brochette de viande ou autre barbecue dans la rue pour se caler le bide. Un peu comme le petit thé des Anglais. Chacun son truc !

Au cours de cette soirée, Alice a absolument voulu me montrer tous les recoins de Kunming by night en prenant le soin de tout me payer… Je lui ai dit que je lui rendrais la pareille lorsqu’elle viendra à Paris :)
Voici donc le petit périple qu’elle m’a concocté au fur et à mesure de la nuit et que je vous recommande :

 

 

Dîner au Red Beans et commander un max de plats

Nous avons diné au restaurant “Red Beans” (cité plus haut) où j’ai appris qu’ils adooooraient le jus de maïs chaud (niveau goût on est proche du Blédina et lorsqu’il est froid, je lui trouve perso un petit goût de Smecta… mieux vaut donc en rester au chaud. Attention par contre, c’est un peu écoeurant). Si vous dinez avec des Chinois, sachez qu’ils aiment par-dessous tout prendre des dizaines de plats mais qu’ils n’en mangeront même pas la moitié. J’ai dû manger pour trois pour tenter d’en laisser le moins possible… Je n’en pouvais plus moi qui mangeait des pâtes et du riz depuis 1 mois…

 

 

Arpenter le quartier des Occidentaux de Kunming et les barbecues de nuit

Agrippée par les deux bras (une d’un côté, une de l’autre), elles m’ont trimballé dans la rue Wenlin Jie puis la rue Wenhua Xiang qui sont les quartiers préférés des Occidentaux avec le Salvador’s Coffee House (où vous ne verrez pas un seul chinois. Si vous voulez rencontrer des étrangers passez vite cette porte) ou le Mandarin Books (au n°52 de la Wenhua Xiang pour vous dénicher un livre anglais ou français un poil cher tout de même).
Nous avons ensuite traversé l’Université du Yunnan (au bout de la ruelle Wenhua Xiang) qui est semble-t-il très reconnue ici, afin de regagner la rue Yuanxi Jie. Personnellement j’ai adoré ce petit bout de rue très animée où les Chinois viennent grignoter leur dernier repas de 22h. Pattes de poulet grillées, nez de porc bien gras, saucisses à emporter et brochettes par milliers. Elles on voulu que je goûte à tout mais après le resto, impossible pour moi de manger quoique ce soit, mis à part un fameux Bubble Tea avec des graines de tapioca (un régal qui tient au corps !) ou encore les flower cakes du Yunnan (elle a absolument voulu m’en acheter 6 pour que Greg puisse en manger car ils sont typiques du Yunnan et que j’avais eu le malheur de lui dire que j’aimais ça). Une petite pause photo entre filles pour marquer le coup et on est reparti de plus belle !

Selfie Bubble tea entre filles :)

Selfie Bubble tea entre filles :)

 

Le quartier de Kundu pour voir les discothèques chinoises et les bars bling-bling

Faux Louboutins avec talon de 20cm, mini-jupe et chemise bling-bling, Alice voulait me montrer LE repère des jeunes chinois qui viennent se bourrer la gueule (il parait qu’il ne vaut mieux pas entrer dans les discothèques c’est pathétique) les vendredis soirs jusqu’à plus plus soif. Il y a des lumières de partout, des grosses voitures et ça ne donne pas trop envie de rester même si c’est intéressant de voir leur manière de s’amuser…
Il reste UN bar qui résiste à cette ambiance dépravée. Le seul qu’Alice et ses potes côtoient encore : Le Moondog (129, rue XinWen). C’est un bar tenu par Allemand avec une ambiance amical et un son électro, rock, blues et même reggae parfois. On peut y jouer au baby et aux fléchettes. J’ai refusé une dernière bière car je ne voulais pas trop abuser donc je n’ai pas testé mais ça sonnait pas mal comme présentation : le dernier bar qui résiste à l’envahisseur.

Elles m’ont gentiment raccompagnées jusqu’à mon auberge de jeunesse et j’ai promis à Alice qu’on garderait contact et qu’elle est la bienvenue en France !
Malgré le fait que Kunming reste une simple ville, nous quittons donc le Yunnan avec un souvenir de nature et d’amitié dans nos têtes.
Une fois de plus, c’est le moment de regagner notre cher train en mode “hard sleeper” pendant 18h, pour rejoindre le paysage de Guilin et Yangshuo avec leurs pains de sucre.

 

Cha fait sa prière du jours !

Cha fait sa prière du jours !

Pendant que Greg fait l'essuie glace

Pendant que Greg fait l’essuie glace

INFORMATIONS PRATIQUES :

 
Trajet de Dali vers Kunming
Train de nuit depuis la gare ferroviaire de Xiaguan, près de Dali (voir infos pratiques de Dali pour vous y rendre) jusqu’à la gare du sud de Kunming. 
Nous avons pris un train de nuit à 97,50 yuan par personne pour un “hard sleeper” partant à 23h30 et arrivent vers 6h du matin. 
Durée : 6h (où l’on dort comme un bébé).

Métro de Kunming : il n’a pas encore beaucoup de lignes (seulement 3) et d’ailleurs il vaut mieux se déplacer en bus si vous avez une carte des bus.
Attention d’ailleurs : le 1er métro ne part qu’à 7h05 ou 6h45 pour les chanceux. Du coup dans notre cas on a poireauté pendant 30 minutes… 
Prix des bus de Kunming : 1 yuan par personne (ça vaut le coup).


Ça risque de vous plaire aussi !

3 Commentaires

  • Répondre Kunming et son printemps éternel | Bloup... 14 janvier 2016 à 15 h 03 min

    […] Kunming, capitale du Yunnan, est un lieu stratégique pour se rendre à la Forêt de Pierres de Shilin. Mais pas que, voici ce qu'il faut voir à Kunming..  […]

  • Répondre Chloé 11 octobre 2016 à 3 h 25 min

    Bonjour les Blouptrotters, un an après vous environ (partie depuis le 15 sept) je commence aussi mon périple par la Chine, mais je compte me limiter à l’Asie du Sud Est.
    Merci pour vos infos ! J’ai passé la semaine de vacances nationales chinoises à Kunming pour éviter la masse touristique et j’ai pu trouver des idées de visites grâce à votre blog ! Et je me suis aussi tout simplement baladée dans la ville qui est immense. Malheureusement je souhaitais profiter de cette hakte pour moi aussi faire mon visa, mais l’ambassade du Vietnam semblait fermée du fait des congés…
    C’est aussi vous qui m’avez fait découvrir Guilin et Yangshuo et je vais vous copier en finissant mon séjour en Chine par là !
    Donc merci encore et bonne continuation !

    • Répondre Les Bloup Trotters 12 octobre 2016 à 16 h 03 min

      Bonjour Chloé,
      Je trouve ça génial que tu puisses découvrir la Chine. Elle nous manque tellement et c’est sûrement l’un des pays qui nous a le plus marqué !
      Nous sommes ravis que nos écrits aient pu t’aider. Ça nous fait replonger dans nos souvenirs aussi :)
      C’est dommage pour ton visa. Tu as pu le faire autre part finalement ?
      Merci en tout cas d’avoir pris le temps de nous écrire pour nous dire tout ça car c’est grâce à des personnes comme toi que l’on a envie de continuer l’aventure pour vous aider encore et encore !

      Surtout si tu as des questions précises n’hésite pas à nous les poser !

      Bonne continuation à toi.

      Charlotte.

    Laisser une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Partager cet article avec un ami