Cambodge

Visiter la magie des temples d’Angkor en 4 jours

14 décembre 2015

Le grand jour est arrivé ! Nous voici aux portes des Temples d’Angkor dans la ville de Siem Reap (Voir « où dormir » et « où manger pas cher » à Siem Reap dans les infos pratique en fin d’article) prêts à découvrir les merveilles de l’ancien Empire Khmer. Nous suivions de près Julie et Adrien et un seul de leur message avait suffit pour nous exciter davantage « C’est juste magique » ! Comme nous avions peu de temps au Cambodge, nous avons décidé de nous concentrer sur la région de Siem Reap et Angkor, au point pourquoi pas de frôler le « templed out » (et encore…). Nous avons donc opté pour un billet de 3 jours à Angkor, le tout en vélo pour ne pas louper une miette des temples et sculpter nos fessiers par la même occasion. Difficile de mettre des mots sur ce que nous avons pu voir. C’est à la fois impressionnant d’un point de vue architectural mais aussi prenant de part les atmosphères qui se dégagent des temples grignotés par la nature. C’est certainement une de nos plus belles découvertes depuis le Tour du Monde, et je pèse mes mots.

De plus, ce fut aussi l’occasion de signer la promesse d’une belle et longue amitié en partageant des moments forts avec Julie et Adrien. Mais aussi d’en esquisser une nouvelle avec Amandine et Camille, un couple de pâtissières et de rigolotes à souhait (Jugez-en par vous-même en lisant leur blog pour vous fendre un peu la poire : www.dontworrybecactu.com) ! Bilan : même si nous ressortons des temples d’Angkor avec de grandes cernes et quelques courbatures, c’est le visage rayonnant et le baromètre de l’amitié plein à craquer que nous quitterons le Cambodge ! (Comme on a fait pas mal de photos, on vous a fait ici une petite compile de nos préférées avec nos tronches en prime... À bon entendeur !).

Dans les infos pratiques en bas de page, on vous donne quelques adresses web pour vous documenter davantage sur le sujet. On ne sait jamais, si vous avez une petite dissert à faire dessus ?

 

 

Pourquoi un jour ne suffit pas pour visiter les temples d’Angkor

Les tickets pour Angkor ! Enfin :)

Beaucoup de touristes visitent les Temples d’Angkor en une journée. Ça leur permet de voir les temples les plus connus et d’éviter le seuil du « templed out » (= le trop plein de temple). Et pourtant, on vous le dit c’est une GRAVE ERREUR.

Si l’on se contente d’une seule journée à Angkor, on passe vite du stade de l’émerveillement au stade de l’écoeurement dû à la présence de nombreux touristes mais aussi au fait que l’on soit obligé de suivre un trajet chronométré si l’on veut vraiment tout apercevoir. De plus, vous pouvez faire une croix sur la possibilité de sortir des sentiers battus Et enfin, difficile de s’imprégner de la magie qui se dégage des pierres lorsque vous n’avez que 20 minutes top chrono pour visiter un temple ! Vous l’aurez compris, on ne vous le conseille pas du tout.

De notre côté, nous avions eu vent de ce cercle vicieux et nous avons donc décidé de prendre un ticket pour 3 jours afin de prendre notre temps et de découvrir pas à pas les temples d’Angkor à leur juste valeur ainsi qu’une journée supplémentaire pour les alentours de Siem Reap. Et aujourd’hui, nous ne le regrettons pas : on a la banane !

 

Carte des temples d'Angkor à emmener partout

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

Les différents types de tickets 
Les tickets pour visiter les temples d’Angkor sont à prendre à gauche sur la route principale qui se rend vers tous les temples (appelées Boulevard Charles de Gaulle). De toute façon vous ne passerez pas sans votre ticket car des gardes font barrage pour vous les demander juste après :
– Ticket 1 jour : 20$
– Ticket 3 jours : 40$
– Ticket 1 semaine : 60$
ATTENTION : gardez-le bien précieusement car il vous le sera demandé à chaque entrée dans un temple.
Petite astuce : prenez vos billets après 17h le premier jour où vous arrivez comme ça vous pourrez aller voir le coucher de soleil sur Angkor Wat sans que cela compte dans votre ticket qui ne commencera que le lendemain ! En gros, vous gagnez quelques heures gratuites supplémentaires sur votre ticket).


 

 

Comment visiter les temples d’Angkor

Le meilleur moyen pour visiter Angkor et Siem Reap c’est incontestablement la moto. Cependant, il y a un hic c’est qu’il est interdit de louer une moto à Siem Reap. Ok, comment fait-on dans ce cas ? Nous avions entendu parler de cette réalité et pourtant nous avons croisé pas mal d’occidentaux en moto. Était-ce une rumeur ? Et bien non, le seul moyen de visiter Angkor à moto c’est de louer votre moto dans une autre ville du Cambodge car ce n’est pas de rouler en moto qui est interdit mais seulement de louer une moto. Elle vous permettra de parcourir Angkor encore et encore mais aussi de vous aventurer dans les campagnes environnantes.

Mais si comme nous, vous n’avez pas eu le possibilité de louer une moto juste avant de venir, le moyen de transport le plus sympathique pour visiter Angkor reste le vélo. Il y aussi une version électrique pour les plus flemmards. Le point positif : vous êtes totalement libre de vos déplacements ET en plus vous faites pas mal de sport tout en visitant. Une séance de sport gratuite quoi ! Par contre, nous ne sommes en rien responsable des courbatures et séances de bâillements répétitifs. Nous l’avons vécu, il faut passer par là : dans les montagnes de Dalat, au Vietnam il fallait se lever tôt mais là c’est pire c’est aux aurores qu’il faut se lever pour voir les magnifiques levers de soleil et éviter la foule.
Comptez entre 1 et 2$ la location de vélo à la journée. Mais si vous prenez plusieurs jours, vous pouvez peut-être négocier moins cher encore.

Enfin, pour ceux qui persistent à vouloir découvrir Angkor en une journée, pour les gros gros flemmards ou tout simplement pour l’expérience en elle-même : vous avez l’option tuk-tuk. C’est un scooter avec une petite remorque (genre micro diligence) qui peut trimballer 4 touristes partout où bon leur semble pour une somme convenue au début du trajet, bien entendu !
Pour le Petit Tour, vous pouvez tenter de descendre jusqu’à 13$ le tuk-tuk. Attention, plus vous êtes nombreux, plus ils tentent d’augmenter les prix. De même en fonction de la distance à parcourir (logique).

 

bouton-album-angkor

 

Itinéraire conseillé pour visiter les Temples d’Angkor : 4 jours merveilleux à Angkor

Non, les temples d’Angkor ne sont pas situés les uns à côté des autres comme des maisons mitoyennes car vu l’égo de leurs constructeurs, il leur fallait pas mal de place pour étendre leur grandeur. La visite des Temples d’Angkor se fait donc selon 2 tours principaux (ou circuits) et nous avons même poussé plus loin pour découvrir des temples et sentiers peu connus.

Après avoir survécu à ces 4 jours intensifs, nous avons appris pas mal de nos erreurs et avec le recul, on est capable de nous critiquer et de vous divulguer le meilleur itinéraire pour visiter Angkor. Un itinéraire pour vous en mettre plein la vue en mode crescendo et éviter le « templed » out » avec une coupure au milieu des campagnes. Dans tous les cas, il vous faut absolument prendre pas mal d’eau !

 

– Jour 1 : Le Grand Tour
Pour vous mettre dans le bain, mieux vaut commencer par le plus intensif avec le Grand Tour et ses 26 km de long. Nous l’avons fait le dernier jour après une soirée bien arrosée et croyez-nous ça pique ! Comme ce sera votre première rencontre avec les temples, vous les apprécierez vraiment à leur juste valeur et serez étonné devant chacun d’eux. Pour diminuer le nombre de temples à voir lors du deuxième jour, mieux vaut en voir aussi certains du « Petit Tour » puisque de toute façon, vous passerez devant. Julie et Adrien ont procédé ainsi et ils ont bien eu raison. Le programme du jour 1 : Lever de soleil sur Angkor Wat, le lac Sras Srang, Banteay Kdei, Pre Rup, Ta Som, Neak Pean (un temple au milieu de l’eau), Preah Khan et pourquoi pas inclure la Terrasse des Éléphants et terminer par Phnom Bakheng (avec la possibilité de monter sur le dos d’un éléphant. Mais ils ont l’air si tristes qu’on vous le déconseille…) ou le coucher de soleil sur Angkor Wat si vous n’êtes pas trop crevé…

 

– Jour 2 : Le Petit Tour
Le petit tour est le circuit le plus touristique des temples d’Angkor. Attendez-vous à croiser pas mal de touristes notamment des groupes entier de Chinois souvent assez nombreux. Il vaut donc mieux se lever tôt pour visiter certains temples et apprécier leur atmosphère encore vide de monde ou alors opter pour la pause déjeuner (mais il fait relativement chaud en plein cagnard). En tout cas, sachez une chose : c’est 17km, mais 17km qui vous en mettent plein la vue. Pensez à vous coucher tôt la veille. Le programme du jour 2 : lever de soleil sur le lac Sras Srang, Ta Prohm (le temple de Tomb Raider), Ta Keo, Angkor Thom avec Bayon, bref arrêt pour voir des singes sur la route au grand plaisir de Greg (soyez attentif) et enfin pour finir le fameux Angkor Wat et son splendide coucher de soleil.

 

Jour 3 : en route vers l’est, direction les temples Roluos
Afin de vous faire une pause dans votre découverte des temples, mieux vaut changer un peu votre routine et partir à la découverte des temples de l’Est : les temples Roluos. De notre côté, ça nous a fait beaucoup de bien car nous avions le sentiment d’avoir changé de lieu et surtout nous nous sommes réconciliés avec le Cambodge et ses paysages. N’emmenez pas votre ticket avec vous car le but ici n’est pas de voir les temples en soi mais de faire une balade en vélo au milieu de la campagne et des villages aux alentours de Siem Reap. C’est juste splendide. Les temples Roluos ne sont situés qu’à 13 km à l’Est de Siem Reap mais si comme nous vous empruntez les petites chemins (et c’est ça le plus intéressant) vous mettrez plus de temps. Inutile de vous lever aux aurores, juste assez pour éviter la chaleur.

 

Jour 4 : les temples secrets du Nord en tuk-tuk
Pour terminer en beauté et vous reposer en prenant un tuk-tuk, gardez cette visite pour la fin. Peu de gens connaissent l’existence de ces temples ou n’osent y aller car ils sont assez loin et pourtant à tort car ce sont vraiment des petites merveilles. Pour nous ce fut la révélation et deux de nos coups de coeur. Le programme du jour 4 : embarquez à bord d’un tuk-tuk et partez pour Banteay Srei (ou « Lady Temple »), faites un bref arrêt au Kbal Spean (le vestige en lui-même n’est pas fou du tout mais juste pour la petite marche dans la forêt) et terminez en beauté par le temple de Beng Mealea (celui où a été tourné « Deux frères »), notre préféré et de loin… La route pour y aller est tout simplement splendide car elle se rapproche de la route 66 de la région Preah Vihear. Entre les champs, les maisons sur pilotis et les couleurs resplendissantes de cette campagne peu connue, nous n’avons qu’un mot : courrez-y vite car les cars de touristes chinois commencent à arriver doucement…
Pour info, nous avons réussi à négocier un tuk-tuk pour 4 pour toute la journée pour 32$. En sachant que Benteay Srei se trouve à 32 km de Siem Reap et Beng Mealea à 68 km…

 

 

Notre top 5 des temples d’Angkor

À la fin de notre aventure à Angkor, nous nous sommes tous posés la question les uns après les autres avec Julie, Adrien, Camille et Amandine : « Quel est ton top 5 d’Angkor ?« . Question difficile et choix impossible et pourtant, voici ce que nous avons répondu :

Pour les curieux, vous trouverez encore plus de photos sur les temples  en découvrant notre article « Escapade à Angkor en photo ». Mais chuuuut c’est un secret !

 

N°1 Beng Mealea : le plus fantastique

Avec Julie et Adrien au temple Beng Mealea

S’il y a bien un temple que l’on voudrait faire et refaire c’est Beng Mealea. Nous avions lu peu de chose à son sujet car il n’est pas encore très connu des touristes… Mais ce que nous avions appris nous a suffit pour nous décider. Déterminés, avec Julie et Adrien, nous avons décidé de faire la route vers ce temple même si cela nous demandait pas mal de temps en tuk-tuk (facilement 1h30 l’aller). La visite se fait par le biais d’une passerelle en bois qui traverse tout le temple mangé par la nature. Celle-ci a été construite pour le film « Deux frères » de Jean-Jacques Annaud en 2004. Depuis notre pont en bois sans fin, nous avions l’impression de flotter au-dessus du temple et de pénétrer chacun de ses recoins, parfois en ruine et parfois surélevé par des arbres ou des lianes de toute part. Greg se prenait pour Indiana Jones en montant aux lianes agrippées contre les murs. Parfois, nous posions tous les 4 pour une photo souvenir avec la crainte de croiser un tigre ou autre. L’atmosphère nous a tellement transporté que nous avons fait deux fois le tour du temple.

Si vous avez un temple à faire c’est celui-ci est de loin ! En revanche, si vous ne trouvez pas le temps, vous pouvez vous replier sur son « petit frère » : « Ta Prohm« , le temple où a été tourné Tomb Raider. Dans lui aussi vous retrouverez une atmosphère que seul les visiteurs d’Angkor peuvent connaître. Ça file des frissons dans le dos…
L’entrée de Beng Mealea coûte 5$ supplémentaire. Mais ça vaut le coup !

 

N°2 Benteay Srei (Lady Temple) : le plus coquet

angkor stone cambodia

Le Lady Temple est un des plus petits temples d’Angkor et en tout cas le plus raffiné. Les pierres sont de couleurs rouges et il semble totalement intact. Contrairement aux autres temples très massifs, celui-ci est beaucoup plus fin et on peut passer des heures à admirer le détail minutieux de ces murs et frises, comme si une femme était passée par là. On le surnomme d’ailleurs « la Citadelle des femmes« . Avec Julie, croyez-nous, on n’a pas manqué de le faire remarquer aux deux mecs !

 

N°3 Bayon : le plus grandiloquent

Les visages du temple Bayon d'Angkor Thom

Le temple de Bayon fait partie de Angkor Thom avec la Terrasse des éléphants mais aussi les 4 grosses portes au différents points cardinaux qui marquent l’entendue de cette enceinte.
On commence la visite de ce temple par le bas. Plongé dans l’obscurité on essaye de s’imaginer comment ils vivaient ici autrefois sans Thomas Edison et son électricité ? Après un bref parcours entre les couloirs, la visite nous mène jusqu’à une échelle en bois. En haut, 54 tours sont posées un peu partout sur le temple, décorées par 4 têtes chacune. Calcul rapide ? Oui c’est bien ça, ça vous fait 216 visages vous regardant avec le « sourire d’Angkor« . Ce fameux sourire froid et sage à la fois (Ça ressemble pas mal à un sourire de faux cul vous voyez ?). Là c’est clair, on se sent tout petit face à cette prouesse architecturale grandiloquente. On est obligé de se poser pour prendre conscience de tout ça et admirer… Ça en bouche en coin !

 

N°4 : Angkor Wat : le plus emblématique

Encore et toujours Angkor vat

S’il y bien une image qui nous vient à l’esprit lorsqu’on parle des Temples d’Angkor c’est bien le temple d’Angkor Vat en personne ! Après l’avoir vu de nos propres yeux, nous en sommes convaincus, il mériterait bien d’être ajouté aux 7 merveilles du monde. On pense faire une lettre pour réclamation. Si vous êtes de la partie, n’hésitez pas !
C’est surtout la façade de Angkor Vat qui nous a ému instinctivement. Dès le premier regard, on ne s’est plus jamais lassé de la regarder. Alors avec le lever et le coucher de soleil en prime, c’est quasiment impossible de décrocher. Vous voyez les papillons de nuit lorsque vous allumez la lumière ? Et bien c’était nous ! En revanche, nous avons été plutôt déçus par l’intérieur du temple en lui-même. Sûrement trop parfait, trop construit, trop rectiligne et trop géométrique, rien à dire côté architecture mais il reste froid et rien ne se dégage vraiment de ce temple. Dommage ! Mieux vaut se contenter d’admirer sa façade féérique.
Attention, pour monter tout en haut du temple, il faut être habillé de façon correcte. Mini-short et débardeur en mode Tomb Raider sont interdits !

 

 

N°5 : Preah Khan : le plus longiligne

couloir temple angkor

Aujourd’hui côté maison on est plutôt loft, grands espaces, luminosité et tout le tintouin. Et bien à l’époque, les Khmers étaient plutôt couloirs et petites pièces. Comme quoi les modes, ça change ! L’apogée de ce type de temple n’est autre que le temple de Preah Khan avec ses 800m de long par 700m de large. Imaginez un peu un ensemble de couloirs, les uns à la suite des autres qui n’en finissent pas sur des centaines de mètres… Si vous êtes entré par l’entrée Ouest, vous avez certainement dû voir l’avancée avec les fameux serpents à 7 têtes symbolisant l’arc-en-ciel : le pont entre le paradis et la terre. Mais si vous avez la foie de traverser tout le temple dans sa longueur vous apercevrez un énorme arbre agrippant l’entrée qui vaut tout de même le détour.

Avec à la sortie un petit air de musique joué par des Cambodgiens :

 

 

Voir un lever et un coucher de soleil à Angkor

Où voir le meilleur lever de soleil d’Angkor

Le soleil se couche sur Angkor vat

Comme on vous l’avait dit, à Angkor, il faut se lever tôt. Mais quand je dis tôt, c’est TRÈS tôt, genre 4h30, pour avoir le temps d’enfourcher son vélo et de pédaler à toute allure dans la nuit pour se pointer dans un lieu précis et être les premiers à apercevoir le lever du soleil sur les pierres d’Angkor.
Le premier jour avec Julie et Adrien, nous avons foncé vers Angkor Vat pour admirer le lever du soleil. Au début, nous avons été un peu déçus par l’orientation du temple, car la façade étant orientée ouest, le soleil ne se lève pas progressivement sur le temple mais derrière celui-ci. On aperçoit donc son relief comme une ombre chinoise. Mais au final, nous avons tout de même apprécié ce moment car nous étions très bien placés et malgré les yeux collés et des petites cernes, le silence respectueux qui régnait face à cette beauté nous laissait poursuivre nos rêves.
Le meilleur spot pour admirer le lever de soleil sur Angkor Vat : levez-vous tôt et courrez sur l’une des deux ruines situées à gauche ou à droite après la première porte. Nous étions sur celle de droite et franchement, admirer le lever de soleil confortablement adossé à des pierres d’Angkor, c’est agréable.

Julie et Adrien nous ont aussi indiqué que le lever de soleil sur le lac Sras Srang est assez majestueux. À bon entendeur…

 

 

Où voir le meilleur coucher de soleil d’Angkor

Le soleil se coucher sur Angkor Vat

Honnêtement, il n’y a aucun doute là-dessus, c’est sur Angkor Vat que vous apercevrez le plus beau coucher de soleil. Cette fois-ci son orientation est juste parfaite et vous verrez le soleil décliner petit à petit sur chacune de ses pierres.
L’astuce : placez-vous à côté du petit étang à gauche, et prenez en photo le temple d’Angkor et son reflet en une seule et unique photo. Comme il n’y avait aucun brin de vent, nous avons pu faire la photo du siècle, voir de l’humanité ! Si si ! Faites en autant vous verrez, on se sent l’âme d’un photographe !

Attention : le Lonely Planet indique de se rendre au Phnom Bakheng pour voir le coucher du soleil mais en réalité selon Julie et Adrien ce n’est pas le plus beau du tout et à cause de cette « rumeur de beauté », il y a toujours une foule de touristes qui se bousculent l’accès alors que seuls 300 personnes ont le droit de monter en haut de ce point de vue. Bof, passez votre chemin…

 

 

Une virée à vélo dans les alentours de Siem Reap

Dans les villages aux alentours de Siem Reap

Le seul intérêt de la ville de Siem Reap est incontestablement les temples d’Angkor. Peu de gens y viennent pour visiter la ville en elle-même et s’ils en ont l’envie, peu d’entres eux ont la foie de bouger un petit orteil après une journée passée à Angkor.
En revanche, le mieux à faire c’est de prendre un vélo et de partir à la découverte des alentours. D’une part, vous ferez une petite coupure et éviterez le seuil du « templed out » et d’autre part, vous rencontrerez la vraie vie des Cambodgiens dans les campagnes.

C’est ainsi que nous sommes partis à 3 couples. Julie, Adrien, Camille, Amandine et nous deux : une belle brochette de joyeux lurons roulant vers les temples de Roluos pour une belle expédition ! Pour éviter à tout prix les gros axes, nous avons fait pas mal de détours bien agréables sur des chemins de terres rouges, parfois comme perdus au milieu de la savane et parfois entourés de bananiers, de maisons sur pilotis où courent des petits enfants pieds nus et où dorment des gigantesques vaches blanches ! On avait parfois le sentiment de se trouver en Afrique et parfois même au far-west avec cette terre rouge sous nos vélos.

Ici, les habitants nous sourient et nous lancent des « sousouday » (= bonjour en cambodgien) à tire larigot. Amandine et Camille leur répondent sans cesse et on suit leur exemple ! Arrivés au temple, comme nous ne souhaitions pas le visiter, nous faisons simplement une petite pause pendant laquelle Greg et Adrien jouent au Dacau avec les enfants du coin. Ils ont l’air de bien s’amuser !
Pour entrer dans les campagnes de Siem Reap, allez en direction des Temples de Roluos sans passer par la nationale High Way 6. Au contraire, perdez-vous dans les petits chemins qui se trouvent juste au nord de celle-ci. N’hésitez pas à zyeuter un plan avant de pédaler. 

 

Tout le monde est ravis et le soir on se fait une dernière soirée tous ensemble autour de quelques bières après un arrêt dans notre QG préféré en matière de nourriture (on vous file les adresses sympas pour manger pas cher à Siem Reap en bas de page dans les infos pratiques) car il est temps pour Julie et Adrien de nous quitter… Snif… mais ce n’est qu’un au revoir car normalement, il semblerait qu’ils nous rejoignent en Patagonie en Avril prochain… suite au prochain épisode.
En attendant, nous poursuivons notre épopée cambodgienne avec Camille et Amandine, qui deviendra sûrement une épopée laotienne également puisqu’elles font le même trajet que nous en Asie ! Ça promet !!!!

 

"La minute culture" :

Ce qu’il faut savoir des Temples d’Angkor : Fiche pour avoir l’air moins bête
Comme on est sympa et que ce n’est pas évident de connaître tout sur tout, ni de lire tout un pavé sur le sujet, on vous a fait une petite fiche récapitulative pour rayonner en soirée (ou tout simplement visiter Angkor consciencieusement). Bien placé lors d’un dîner, croyez-nous vous allez sûrement faire sensation :

– La période angkorienne s’étend de 802 à 1432. Ça nous donne donc un règne de plus de 600 ans pour pouvoir créer tous les Temples d’Angkor.
– Il s’agit de l’ancien site religieux et social de l’Empire Khmer avec une population de plus de 1 million d’habitant. Pas mal pour l’époque !
Angkor : une cité hydraulique. les temples d’Angkor sont intéressants de par leurs pierres mais aussi du point de vue de leurs systèmes d’irrigation juste incroyables pour l’époque. Grâce à la construction de réservoirs et de canaux, ils avaient pour but de dompter la nature et de parvenir à réaliser un système hydraulique hautement réfléchi pour le bon fonctionnement de leur agriculture.
– Les temples d’Angkor ont été construits par différents Rois. Tous souhaitant montrer que leur puissance était plus grande encore que leurs prédécesseurs. Tant mieux pour nous car ça donne des temples plus impressionnants les uns que les autres. Dans l’histoire d’Angkor, on compte 10 Rois différents et donc un paquet de temples !
– Si vous avez 3 Rois à vous souvenir, les voici :
. Jayavarman II (802-850) : le créateur de l’Empire Khmer en 802. LE grand papy quoi !
. Suryavarman II (1112-1152) : celui qui a osé construire le fameux temple Angkor Wat mais aussi le sauvage Beng Mealea. On sent qu’il y avait déjà de l’idée !
. Jayavarman VII (1181-1219) : le plus égocentrique des « Rois-dieux » à qui nous devons les temples d’Angkor Thom (dont Bayon bien évidemment), Preah khan et Ta Prohm. Lui, il en imposait totalement.
– Les temples d’Angkor ont été construits selon 3 principes non négligeables pour les comprendre : 1/ Étant des temples religieux, ils sont construits en l’honneur d’un Dieu (souvent Shiva ou Vishnu) ; 2/ Puisque les anciens c’est sacré, ils étaient souvent construits pour un ancêtre : la mère, le père, les grands-parents (les frères et les soeurs… oohhhhh ça serait le bonheuuur !) ; 3/ Et enfin, quoi de mieux que de terminer sa vie dans un « petit » tombeau perso ? Beaucoup d’entre eux ont donc construit des mausolées en leur honneur. Le tout toujours plus grand et plus beau que les anciens bien entendu…
– Instant Cocorico : les temples d’Angkor ont été découverts dans les années 1860 par (roulement de tambour)… un Français ! Et bien oui Mesdames et Messieurs ! En réalité, d’autres nationalités les avaient déjà découverts, mais c’est Henri Mouhot qui fut le premier à en parler en tant que temple religieux dans son écrit « Voyage à Siam et dans le Cambodge » publié en 1868.


 

bouton-album-angkor

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

Les sites intéressants pour en savoir davantage sur les temples d’Angkor :
http://whc.unesco.org : les actions de l’Unesco à Angkor
– https://www.youtube.com/watch?v=uZwo0e49Wcw : reportage sur « Angkor ».

Où manger pas cher à Siem Reap :

– Un petit bouis-bouis avec des patronnes adorables :
Nous l’avons trouvé par hasard en cherchant notre Guest House. C’est un de ces bouis-bouis installés en bord de route avec des chaises en plastiques. Les patronnes sont si gentilles qu’elles ont bien voulu nous faire à manger pour 6 personnes alors qu’elles avaient déjà éteint leur lumière et tout remballé… Il faut absolument goûter à leurs nems faits avec de la patate douce… un régal ! Pensez à venir assez tôt (genre 18h) car normalement ils plient bagages vers 20h. Et ce serait dommage de les louper… Ce fut notre QG préféré !
Il est situé au sud de la rue « Wat Bo road » presque au bout de la rue. Vous le verrez sous une bâche, c’est le dernier de la route.

– Manger dans un supermarché : le New Apsara Market :
C’est LE supermarché le plus proche des Guest House dans lequel on peut trouver un peu de tout. L’avantage c’est qu’il fait aussi restaurant ! Le matin, prenez le riz blanc avec le travers de porc pour 1$ car c’est pas cher et assez bon ! Sinon, le bœuf au curry et le fried rice with pineaple servis à n’importe quelle heure, sont vraiment délicieux. Le plus : la bière pression est seulement à 0,50$ et je peux vous dire que pour Greg et Camille ça compte beaucoup !
New Apsara Market : situé à l’angle de la rue « Wat Bo Road » et de la rue « street 20 ».

 

Arriver à Siem Reap depuis Phnom Penh : 
Nous avons opté pour la compagnie de bus « Capitol Tours  » qui est l’une des moins chères assurant le trajet Phnom Penh vers Siem Reap.
Il faut prendre des billets au coin de la rue n°182 et de la rue n°107 à Phnom Penh et l’arrêt de bus se trouve à l’angle du coin suivant c’est à dire rue n°182 et rue n°111.
Le premier bus est à 6h30 mais il vaut mieux y être 15 minutes à l’avance.
Attention il vous dépose à environ 2km du centre ville dans Siem Reap, dans le but que vous preniez un tuk-tuk. De notre côté, on a choisi pour la marche et la transpiration !
Prix du bus : 22000 riels par personne.
Durée du bus : 6h30


Ça risque de vous plaire aussi !

7 Commentaires

  • Répondre LadyMilonguera 15 décembre 2015 à 19 h 49 min

    Oh la la… je trouve ce site d’une beauté…. Absolument fabuleux !

  • Répondre Olivier Goupillon 18 décembre 2015 à 16 h 56 min

    Sousouday ,

    MAGIFIQUE endroit !!!
    Tu as encore fait ta  » Lara Croft  » …

  • Répondre CAMBODGE – Les temples d’Angkor – G&G Shake The World 14 avril 2016 à 10 h 42 min

    […] Pour notre part, le Routard n’étant pas d’une grande aide, nous avons suivi religieusement les conseils et itinéraires d’un de nos blogs préférés, (que l’on suit depuis le début, puisqu’ils ont un parcours similaire et une façon de voyager qui nous ressemble) : Les Bloup-Trotters. […]

  • Répondre Ngoc.KhoavietTravel 27 avril 2016 à 11 h 32 min

    Bonjour,
    Un rapport très détaillé avec autant d’infos pratiques sur la visite aux temples d’Angkor, et j’aime bien la petite astuce dans la première rubrique, bonne idée pour profiter du ticket haha~

    • Répondre Les Bloup Trotters 6 mai 2016 à 19 h 21 min

      Merci beaucoup pour ce commentaire qui nous donne envie de poursuivre dans cette direction : fouiner les moindres indices pour aider les prochains voyageurs :)

    Laisser une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Partager cet article avec un ami