Argentine

Notre itinéraire en Argentine

15 juin 2016
itineraire voyage argentine

Cliquez pour agrandir

Après 1 mois passé dans ce gigantesque pays, voici notre itinéraire en Argentine : nous avons découvert en premier lieu le sud de l’Argentine et sa Patagonie. Depuis Ushuaia, nous avons pris un vol vers la capitale Buenos Aires pour une séance de city-trip. Puis, nous avons choisi de rejoindre Córdoba à Salta en Stop et enfin de terminer notre périple argentin en louant une voiture dans la région de Salta.
Nous avons par ailleurs choisi de ne pas visiter la région de Bariloche car nous avions choisi de rester du côté Chilien pour descendre vers Ushuaia ! Nous sommes d’ailleurs contents de notre choix, car le côté Chilien est bien moins touristique que le côté Argentin (San Martín de los Andes, Bariloche, El Bolson…etc).

 

 

Légende des transports empruntés en Argentine:

: Représente un bus public (un autocar)
: Représente une voiture
: Représente un trajet à pied
: Représente le fait de faire du stop
: Représente un avion

 

Los Antiguos > > El Chalten

Après avoir traversé la frontière chilienne à pied depuis Chile Chico nous mettons pour la première fois nos pieds en Argentine à Los Antiguos. Notre itinéraire en Argentine peut commencer. Depuis Los Antiguos, Nous avons décidé de prendre un bus directement jusqu’à El Chalten, la capitale argentine du trekking ! En effet, nous étions trop impatients d’aller affronter le célèbre Fitz Roy:)

Voir notre article sur “Partir à la recherche du trésor de El Chalten : le sommet du Fitz Roy

 

 


El Chalten > > El Calafate > > Puerto Natales (Torres del Paine au CHILI)

– Après El Chalten, nous avons été visiter le célèbre glacier Perito Moreno à El Calafate ! Nous étions à 4 alors nous avons décidé de louer une voiture à la journée pour nous y rendre. C’était exactement le même prix que d’y aller avec le bus mais on vous file des astuces pour trouver moins cher… Une chose est sûre, à nous la liberté : certes, le glacier est somptueux mais nous sommes contents d’avoir pu nous arrêter sur la route qui est tout aussi belle !

Voir notre article sur “Écouter le grondement du glacier Perito Moreno” 

– En Patagonie, il n’est pas rare de traverser la frontière entre l’Argentine et le Chili étant donné que ces deux pays se partagent des paysages merveilleux de part et d’autre de la frontière. De fait, notre itinéraire en Argentine s’arrête après le Perito Moreno le temps de repasser au Chili pendant quelques jours, à Puerto Natales, pour réaliser le fameux trek du Torres del Paine. 

Voir notre article sur “Le trek du Torres del Paine : même pas peur !

 

 

 


Punta Arenas (CHILI) > > Rio grande

– C’est au Chili que nous avons pris la décision de descendre le reste de la Patagonie en stop. Du coup, nous avons continué sur notre lancée en souhaitant relier Punta Arenas à Ushuaia (le bout du monde) en stop.

– Pour vous rendre en stop à Ushuaia, il y a deux options que l’on vous donne dans notre article. Après une première longue journée de stop, nous arrivons en fin de journée à Rio Grande où nous décidons de passer la nuit. Là-bas, ce n’est clairement pas la folie du tout ! Une ville industrielle toute banale mais dans laquelle vous y trouverez tout ce qu’il faut. (Commerces, banques, restaurant et même un « albergue municipal » gratuit pour passer la nuit ;))

Voir notre article sur “Opération stop entre Puerto Natales et Ushuaia

 

 


Rio Grande > > Ushuaia

– Ushuaia, on nous l’avait dit, c’est loin d’être la plus belle ville du monde, mais ça reste la porte d’entrée au parc « Tierra del Fuego » et à d’autre super trek (dont celui de la Laguna de los Tempanos sans aucun touriste à l’horizon). De plus, étant présent à la mi-avril, nous avons eu la chance de voir la ville sous la neige (beaucoup de neige…) !

Voir notre article sur “2ème stop : Río Grande et notre expérience de l’albergue municipal

– Une fois au bout du monde, nous n’avons pas le choix il faut faire demi tour.. Nous n’avions pas assez de temps pour tout remonter en stop et il parait que la côte est de l’Argentine n’a pas forcément grand intérêt. Par ailleurs comme le bus était plus cher et plus long que l’avion, nous avons donc opté pour la dernière solution pour remonter vers la capitale !

Voir notre article sur “3ème stop : voir Ushuaia sous la neige, quelle chance !

 

 


Ushuaia > > Buenos Aires

Quelle grande et belle suprise ! Nous avons adoré la ville de Buenos Aires ! Certes gigantesque par sa taille, on peut tout de même y trouver des petits quartiers fort sympathiques dans lesquels règne une atmosphère ennivrante ! Nous y avons passé une super semaine.

Voir notre article sur “5 jours de city-trip à Buenos Aires

 

 

 


Buenos Aires > > Córdoba

Après avoir connu le goût du stop dans le sud du pays, nous souhaitions remettre ça dans le nord de l’Argentine. Comme il semblerait que la région de Rosario craigne un petit peu, on nous a conseillé de s’écarter de la capitale en bus et de commencer notre mission stop un peu plus dans le nord. Nous avons donc opté pour un bus de nuit afin de rejoindre Córdoba, une magnifique petite ville remplie de monuments jésuites ou d’époque, d’une ambiance fêtarde le week-end et traversée par un canal de surcroit. Une ville où il fait bon vivre. 

Voir notre article sur “Notre courte halte à Córdoba, entre Jésuites et ambiance fêtarde

 

 


Córdoba > > Jesús Maria

Cette fois-ci, on s’y met, c’est l’heure de l’auto-stop. Puisque Córdoba est encore un peu trop grand pour faire du stop, nous avons pris un colectivo afin de nous écarter de la ville et rejoindre Jesús María, un petit village au nord de Córdoba. Idéal pour faire du stop. 

Voir notre article sur “Détail de notre itinéraire en stop de Córdoba à Salta

 

 


Jesús María > > Villa del totoral

Nous qui pensions que la pluie était un atout pour faire du stop, on peut vous certifier que non ! Après plus d’1h30 d’attente sous la pluie, nous n’avons fait que 33 bornes dans la journée et nous avons dû nous résigner à dormir là où nous étions : à Villa del totoral ! Un village mort de chez mort (Psssst : c’était bien fun:)). De journée et sous le soleil il a tout de même un certain charme. 

 

 


Villa del totoral > > Belén

Cette fois-ci, on enchaine avec une grosse journée stop (8h30 dans un camion avec des musiques sud-américaines en boucle) ! On s’est laissé guider par notre ami Juan qui nous à dit « Moi, je vais à Belén » ! Jamais entendu parlé mais ça à l’air d’etre a peu près sur le chemin du nord alors chouette, let’s go ! Nous avons emprunté la route 60 en passant par un désert de sel peu connu des touristes, puis rejoint la route 40 jusqu’à Belén. 

– Ah… ce Belén ! On y serait bien resté 1 mois ! C’est un charmant village ou il fait super bon vivre et ou les habitants sont adorables ! Ici on sent le clivage avec le sud du pays : des mobylettes, des vendeurs de fruits dans la rue et des habitants souriants et curieux. On adore cette authenticité ! 

Voir notre article sur “Belén, la découverte d’un petit village authentique, sans touriste à l’horizon

 

 


Belén > > Quilmes

La route 40 (Ruta 40) de Belén jusqu’au nord de l’Argentine est juste incroyable et on vous la recommande vivement !
De Belén, nous avons été pris en stop par 2 couples de Français en vans avec qui nous avons pu découvrir un bout de la région :
– Un bref arrêt café à Santa María qui nous permet de nous dire que l’atmosphère ressemble à Belén.

Voir notre article sur “La route 40, un tronçon de route incroyable !

– Puis la possiblité de camper aux pieds des Ruines de Quilmes entourés de cactus géants :). Magnifique lever de soleil et visite des ruines au petit matin, avant de rejoindre Cafayate ! Une belle expérience ! 

Voir notre article sur “Camper aux pieds des Ruines de Quilmes” 

 

 

 


Quilmes > > Cafayate

Contrairement aux précédents, Cafayate est un village plus touristique car il se rapproche de la région de Salta. Heureusement, comme nous y étions en basse saison (fin avril), il avait gardé sa tranquillité et il y règnait une atmosphère paisible !

Voir notre article sur “Cafayate, la porte des Quebradas

 

 


Cafayate > > Salta

– Depuis Cafayate, nous avons rejoint nos amis belges à Salta en stop. Ça se fait très facilement et la route est magnifique car on traverse les sublimes Quebradas de Las Conchas avec leurs montagnes de roche rouge.

– Comme nous étions 4, nous avions décidé de louer une voiture à Salta pour aller visiter le Nord Ouest Argentin et ses paysages uniques !

Voir notre article sur “Road-trip dans le Nord Ouest de l’Argentine, autour de Salta

– Salta est une grosse ville dans laquelle se mélange les touristes et les locaux ! Elle est jolie mais sans plus (surtout s’attarder sur ses églises), c’est surtout la vie dans les quartiers hors du centre qui fait son charme.

Voir notre article sur “Salta et ses églises colorées

 

 

 


Salta > > El moreno

– Depuis Salta, fini le stop pour le moment car nous avons une voiture ! Direction la route 51 qui longe les rails du « Trenes a las Nubes » jusqu’à San Antonio de Los Cobres, puis remonte vers le désert nord-argentin (en suivant la route 40 ou 79) ! Cette route est magnifique mais attention au mal d’altitude car on dépasse les 4000 mètres d’altitude. 

Voir notre article sur “Suivre le Tren a las Nubes, dans la Quebrada del Toro

– Au bout de la route 79 se trouve les fameuses Salinas Grandes. Y arriver par San Antonio de Los Cobres est un bon plan car ici, ce désert de sel semble plus naturel.

Voir notre article sur “Faire les imbéciles aux Salinas Grandes

– Pour dormir au milieu de ce désert, nous n’avons pas d’autres choix que de nous arrêter dans le micro village de El Moreno où Flores une gentille petite dame nous acceuille chez elle :). C’est un lieu stratégique pour voir le lever du soleil sur las Salinas Grandes

Voir notre article sur “Dormir à côté des Salinas Grandes

 

 

 


El moreno > > Purmamarca

– De El moreno on rejoint la route 52 qui offre des paysages sublimes de part et d’autre d’un col situé à plus de 4000 mètre d’altitude. Puis, on redescend tranquillement jusqu’à Purmamarca.

– Purmamarca est un village très touristique (surtout en haute saison) mais avec ses rues en terre, sa petite église et surtout son panorama de montagne aux 7 couleurs, nous sommes tout de même tombés sous son charme.

Voir notre article sur “Se balader au milieu des montagnes aux 7 couleurs de Purmamarca

 

 


Purmamarca > > Maimara >> Tilcara

– Désormais, nous suivons la route “plus touristique” (la route 9) qui relie tous les petits villages des alentours de Salta jusqu’à la frontière bolivienne.

– Maimara est un petit village situé avant Tilcara où il fait bon vivre. Pas de touriste, une ambiance locale et apaisante… alors on s’y arrête pour profiter de la gentillesse des locaux avant de rejoindre Tilcara.

Voir notre article sur “Maimara, un village inconnu des touristes

– À Tilcara, on retrouve un tourisme plus prononcé mais comme nous sommes en basse saison ça reste tranquille. Certes c’est mignon, il y a des ruines et un mirador, mais c’est loin d’être un coup de cœur pour nous !

Voir notre article sur “Tilcara et les Ruines de Pucará

 

 


Tilcara > > Uquía > > Humahuaca

En route pour Humahuaca, nous nous arrêtons au micro village de Uquía (avec sa petite église très mignone) et par chance, on tombe pile le jour de la fête du village ! Encore une fois une belle surprise, une ambiance de fête et un marché locale aux milles couleurs ! On prend un bonne dose de bonne humeur avant de filer vers Humahuaca.

Voir notre article sur “Le mini village de Uquía au rythme de la fête

 

 


Humahuaca > > Iruya > > Humahuaca

– À Humahuca on décide d’aller visiter « El hornocal », le mirador qui permet d’observer la montagne aux 14 couleurs. Magnifique !

Voir notre article sur “Humahuaca et El Hornocal : montagne aux 14 couleurs

– Par la suite, on décide d’aller passer 2 nuits dans le village perdu d’Iruya (sans réseau ni wifi), situé au coeur des montagnes à environ 70 kms de Humahuaca ! Perché sur une petite coline dans une vallée, avec ses rues pavées et ses maisons claires, on se repose dans ce village aux airs grecs. Le plus : gravir la montagne pour atteindre le Mirador des Condors et tenter de voir l’un de ces beaux oiseaux ou tout simplement contempler la vue sur la vallée.

Voir notre article sur “Partir à la découverte du village perdu d’Iruya et de son Mirador des Condors

 

 

 


Humahuaca > > La Quiaca

Retour à Humahuaca, où nous quittons nos amis belges (et la voiture) et où nous prenons un bus quelques jours après pour rejoindre “La Quiaca”, la ville frontière avec la Bolivie.

Voir nos indications sur “Passer la frontière entre l’Argentine et la Bolivie

 

 


La Quiaca > > Villazón (en BOLIVIE)

La Quiaca étant limitrophe avec la ville frontalière argentine : Villazón, il nous est facile de traverser la frontière à pied avec de la coca dans la bouche et sans problème.

 

Et voilà comment se termine notre itinéraire en Argentine…

 

Ça risque de vous plaire aussi !

2 Commentaires

  • Répondre Emiliano 12 août 2018 à 22 h 58 min

    Super guide trotters!
    Je voulais vous apporter un peu plus d’info parce que je suis née dans le nord d’Argentine :D
    Las ruinas de Quilmes sont a Tucuman une autre Provence du nord de l’argentine qui as de son coté (route 307) une autre coté vraiment jolie avec Tafi del Valle, El Mollar et Amaicha del Valle avant que cette route joindre la route 40 pour continuer vers Cafayate (c’est dans la province de Salta).
    Merci pour le guide!!! et bravo a vous deux!

    • Répondre Les Bloup Trotters 13 août 2018 à 13 h 06 min

      Hello Emiliano,

      Super merci pour toutes ces precisions et pour ton gentil commentaire :) Ça nous rappelle tellement de souvenirs…
      On espère pouvoir retourner arpenter l’argentine du nord rapidement car c’est vraiment somptueux…

      À bientôt été surtout bon périple sur la Loire à vélo ;)

    Laisser une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Partager cet article avec un ami