Argentine

Bon à savoir en Argentine

25 mai 2016
bon a savoir voyage argentine bloup

LE COIN DES ASTUCES

Après plus d’un mois passé en Argentine, nous avons récolté quelques infos pratiques qui pourraient vous être utiles lors de votre séjour dans ce pays :

 

Se déplacer en Argentine (bus, métro, train, voiture, lamas ?) :

– Pour se déplacer avec les transports publics (bus ou métro) dans les grandes villes, vous devez acquérir une carte spéciale sur laquelle vous déposez de l’argent. À Buenos Aires, elle porte le nom de Tarjeta « Sube ». On l’achète dans les kiosques à journaux et on la recharge dans les stations de métros.

Petite astuce : vous pouvez passer avec la carte « Sube » en négatif (c’est à dire même lorsque vous n’avez plus d’argent dessus vous pouvez prendre le métro ou le bus) jusqu’à -10 pesos argentinos. Un trajet de métro coûte en général 4,50 à 5 pesos argentinos et en bus entre 5 et 6,50 pesos argentinos. Donc avant de partir faites le calcul pour arriver en négatif ou juste pile à 0.

– Voici un site qui va bien vous aider à Buenos Aires : www.mapa.buenosaires.gob.ar. Il va vous permettre de trouver le meilleur moyen de transport à emprunter pour vous rendre d’un point A à un point B (en bus ou en métro). Super pratique !

– Si vous comptez prendre le train, mieux vaut s’y prendre à l’avance car comme il y en a peu et qu’ils sont moins chers que les bus, ils sont souvent pris d’assaut presqu’un mois à l’avance.

– Pour rejoindre la région de Salta, il existe un train qui relie Buenos Aires à Tucumán qui est vraiment pas cher du tout et qui vaut donc pas mal le coup d’y jeter un oeil !

– Tout comme au Chili, le stop se fait vraiment bien en Argentine. N’hésitez pas à opter pour ce moyen de transport car vous rencontrerez tout un tas de gens géniaux et connaitrez surtout la magie de ne pas tout savoir à l’avance. On vous file les infos sur l’article « Bon à savoir du Chili » pour faire du stop en Argentine.

– Si vous avez loué une voiture, allumez vos feux même en journée car c’est obligatoire !

– Si pour vous c’est la première fois que vous partez si loin, ou tout simplement parce que vous préférez que tout soit pris en main, vous pouvez entre autre faire confiance à Comptoir des Voyages pour organiser votre voyage en Argentine et vous la couler douce.

 

 

Astuces pour votre porte monnaie :

– Non ce n’est pas un mythe : plus on descend dans le sud de la Patagonie plus les prix sont élevés. On vous conseille donc de faire quelques courses au préalable. Surtout pour le petit pull qui vous a fait de l’œil ! Au contraire les prix sont moins chers dans le Nord-Ouest de l’Argentine. Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

– En Argentine, lorsqu’on retire de l’argent, on se prend souvent une commission dessus de la part de la banque Argentine (et vous aurez bien entendu une autre commission de la part de votre banque française). Donc surtout, si vous trouvez un distributeur qui ne vous prend pas de commission : FONCEZ, prenez un max de jolis billets (ce fut notre cas à El Chaltén par exemple). De plus, sachez que vous ne pouvez retirer en général que 2000 pesos argentinos maximum.

– Si vous avez la chance de visiter à la fois le Chili et l’Argentine, sachez que la plupart des produits sont bien moins chers au Chili qu’en Argentine (excepté les cigarettes). Donc faites le bon choix pour faire vos achats de trekking ou autre.

Dormir gratuitement c’est possible ! En Argentine, dans la plupart des villes, il existe ce qu’on appelle des « Albergue Municipal » (ou « Refuge de pèlerins » en version française). Ce sont des refuges au look de pensionnat dans lesquels vous pouvez dormir une nuit gratuitement (ou parfois seulement contre une minuscule contribution). Nous avons eu l’opportunité de tester et c’est vrai qu’après quelques semaines en tente, ça fait du bien de trouver un lit et une douche chaude (le tout gratuit en plus). N’abusez pas tout de même : ce n’est que pour les « nuits de passage » !

– En Patagonie, beaucoup de parcs sont payants. Et bien ce n’est pas le cas du parc national du Fitz Roy à El Chaltén qui est tout simplement gratuit. Et en plus : vous campez au pied du Fitz Roy !

 

 

Informations en vrac qui peuvent vous intéresser :

– Toujours attendre une bonne météo quand c’est possible pour voir le Fitz Roy car ça en vaut vraiment la peine…

– Non, ce n’est pas une légende, il y a beaucoup beaucoup de vent en Patagonie (il existe même un panneau qui le signale sur toute la route 40 qui descend la Patagonie). Pensez à prendre des affaires chaudes et des sous-couches également !

– Faut pas déconner avec votre santé ! Dans le nord de l’Argentine, on peut dépasser les 4000 m d’altitude. Soyez vigilant et ne faites pas le malin car le « mal de l’altitude » c’est pas super rigolo (Greg a connu cela en Chine) et ça peut parfois être fatal ! Regardez nos conseils là-dessus dans notre article « Faut pas déconner avec le mal d’altitude« . Comme autre remède du coin : n’hésitez pas à acheter de la coca. Placez-la dans votre bouche sans la mâcher, ça fait des petits miracles contre le « mal de l’altitude ».

– Quoiqu’il arrive, les piétons ont rarement la priorité ! MÊME sur les passages piétons. Regardez bien avant de traverser si vous ne voulez pas y rester.

– S’il vous prend l’envie de faire un barbecue dans le Nord de l’Argentine, vous allez devoir redoubler d’effort car l’oxygène y étant moins présent, le feu brûle d’autant moins… Courage !

– Dans les petits villages, si vous cherchez un petit supermarché, demandez le « kiosko » le plus proche. Il s’agit d’une petite supérette du coin.

 

 

 

À TABLE : GASTRONOMIE ARGENTINE

En Argentine, on ne peut pas vraiment parler d’une grosse gastronomie. Si l’on mange dans les restos, on a vite fait le tour. Heureusement pour nous, nous avions la chance de posséder un réchaud de camping ou bien d’utiliser les cuisines présentes dans certaines auberges de jeunesse pour faire notre popote tranquillement et savourer avec parcimonie les spécialités argentines. En réalité, ce que mange les Argentins n’est pas très varié, sauf lorsqu’on arrive dans le nord de l’Argentine dans la partie plus « andine ». Par contre, une chose est sûre, même si c’est souvent calorique, on en redemande encore :

Les empanadas : LE plat par excellence des Argentins. Ce sont des sortes de mini chausson cuits au four ou fris et garnis avec de la viande, du fromage ou du poulet. Elles sont plus petites qu’au Chili et chaque région possède ses propres empanadas. Dans le nord elles sont souvent bien meilleures et contiennent aussi des pommes de terre.

El asado : c’est le nom pour désigner le fameux « barbecue » argentin. Ici, il n’y a pas une semaine qui puisse se passer sans un asado. C’est presque un sport national que de s’empiffrer de viande. Franchement, si vous pouvez vous faire inviter à un « asado » acceptez immédiatement car ils sont vraiment doués !
Et pour vous aider à y voir un peu plus clair, voici une illustration réalisée par les soins de Greg pour comprendre ce que vous mangez dans la viande :

 

dessin vache viande argentine bloup trotters

Le maté avec la Yerba : c’est LA boisson qui se boit à toute heure et même tout à long de la journée. Il s’agit d’une sorte d’herbe comme le thé mais plus fort, qui se boit dans un récipient particulier appelé « maté » justement. Si on vous en propose, ne refusez pas car ça fait partie d’une sorte de rituel de l’amitié.

Le dulce de leche : au même titre que le « Manjar » du Chili, si vous avez le malheur de faire tomber votre cuillère dedans, vous êtes fichu d’avance. Impossible de résister à ce mélange de sucre et de lait… Un peu comme la confiture de lait française. Une tuerie on vous dit !

Les alfajores : c’est la seule pâtisseries d’Argentine. C’est une sorte de gros sablé coupé en deux avec en son centre un peu de dulce de leche et souvent il est recouvert de copeau de noix de coco par-dessus. Mais il existe tout plein de différentes sortes à tester !

Les glaces : comme au Chili, les glaces (= helados en espagnol) c’est toute une institution en Argentine. Même dans les endroits les plus froids (comme à Ushuaia), il y a un vendeur de glace. Et n’attendez pas à avoir une petite boule car c’est souvent 2 d’office. Les Argentins les commandent même au kilo alors bon vous avez de la marge. Forcément, on ne peut que vous recommander de tester celle au dulce de leche :)

Les pizzas : et bien oui, ça peut paraître curieux mais on en trouve partout en Argentine et surtout à Buenos aires (car il y a eu une vague d’Italiens qui sont arrivés sur le territoire autrefois). Souvent, elles sont moins chers que n’importe quoi dans la capitale, notamment la basique « muzza » ou « muzzarela » qui ne contient que de la mozzarella et de la sauce tomate.

Le sandwich « milonesa » : il s’agit d’un sandwich avec une escalope milanaise dedans.

Le vin avec de l’eau gazeuse : et bien oui, hélas, les Argentins ont pour coutume de couper le vin avec de l’eau gazeuse ou même de la limonade… On a beau leur dire que ça ne se fait pas, ils continuent encore…

 

Dans le Nord, on trouve davantage de plats mijotés et l’utilisation de pomme de terre ou de farine de maïs se fait plus grande contrairement au reste de l’Argentine :
Le locro : sorte de ragoût dans lequel on trouve du maïs, des haricots blancs, un bon morceau de viande. Le tout en sauce.
Les humitas : pâte de maïs écrasée avec du fromage le tout enfermé dans une feuille de maïs.
Les tamales : c’est la même chose que les humitas MAIS avec de la viande dedans et c’est donc encore meilleur !
Le pastel de choclo : et bien oui on le retrouve aussi dans quelques endroits dans le nord.
Las tortillas : genre de grande galette que l’on peut manger nature ou pliée en deux garnie de maïs+fromage ou tomate+fromage ou jambon+fromage. Elles sont souvent cuites dehors sur des grands barbecues. C’est juste délicieux :)
La cazuela de cordero o cabrito : comme au Chili, il s’agit d’une sorte de pot au feu mais dans le nord elle sera ici au mouton, à la chèvre ou même au lama, qui sont les viandes les plus mangées dans le Nord de l’Argentine.
« La Papa oca » : La « oca » (en français) est une sorte de petite pomme de terre avec un goût beaucoup plus sucré. Elles ont des couleurs à la fois jaune et parfois rosée. C’est très joli sur les marchés. Nous n’avons pas eu l’opportunité d’en acheter mais ça se cultive beaucoup dans les plaines andines, y compris en Bolivie.

 

 

 

UN BRIN DE VOCABULAIRE ARGENTIN

Pour ceux qui ne parlent pas espagnol on vous a fait un petit récapitulatif des mots espagnols à connaitre dans les « Bons à savoir du Chili » que vous pouvez voir ici.
Pour le reste, la seule chose qui diffère en Argentine (et non la moindre) c’est l’accent qu’ils ont dans certaines régions. Attention les Argentins parlent espagnol certes mais avec un détail en plus : tous les mots avec un « y » ou un « ll » se prononcent « Che, cho, ou cha ».
Ex : « yo digo » ==> devient « cho digo » ; « ya esta » ==> devient « cha esta » etc…
Oui il y a moyen de devenir chèvre. Et on ne parle même pas d’un Argentin qui zozote…

"La minute culture" :

« El Che », mais d’où vient ce nom ?
Pour la petite anecdote, Che Guevara et surnommé « El Che » à cause de son accent argentin. Lorsqu’il est arrivé à Cuba, en l’entendant parler avec ses « che », « cho », « cha », les Cubains n’ont pas trouvé mieux que de le surnommer ainsi. Drôle non ?

 

 

 

ÇA SE PASSE COMME ÇA : CULTURE ARGENTINE

– En 2016, suite à l’arrivée du nouveau gouvernement et à sa volonté de changer un peu la donne, les Argentins connaissent une inflation de 350%. Tous les prix ont augmenté considérablement mais pas forcément les salaires ce qui pose problème au niveau du pouvoir d’achat. (Un des buts premiers du gouvernement : vouloir augmenter la qualité des différents services -eau, gaz, électricité- mais cela passe inévitablement pas une hausse des prix…). Du coup, les prix que l’on indique dans nos articles peuvent changer bien évidemment selon les taux.

– En Argentine, comme il y a beaucoup de chiens errants, les poubelles publiques sont placées en l’air dans les villes.

– Il y a beaucoup de vieilles voitures, vieux pickup, vieux bus etc… la pays du vintage roulant quoi !

– Les cimetières du Nord-Ouest de l’Argentine sont colorés car chaque tombe détient une couronne de fleurs (fausses bien sûr car ça dure plsu longtemps… Malins) placée au-dessus de celles-ci.

– Le personnage de « San Martin » est vraiment important et est souvent au centre des grandes places. C’est pour eux le libérateur de l’Argentine et même de l’Amérique Latine en général.

– Dans leur salle de bain, ils ont souvent deux rideaux de douche : un pour empêcher l’eau de passer et un autre pour faire joli.

– En Argentine, comme au Chili, on trouve beaucoup de chiens vivants dans les rues. N’ayez crainte car ils sont adorables. En règle général, ils ne sont d’ailleurs pas trop maigres car les habitants du coin les nourrissent au quotidien :)

– Quant à leurs toilettes, elles sont souvent recouvertes d’un petit tissus pour faire joli également.

– À Buenos Aires, les voitures de flic ont des pare-buffle pour montrer c’est qui qui fait la loi lors des courses poursuite.

– En 2016, lorsque nous étions, c’était la mode des gigantesques talons énormes. En mode « écrase-merde » ! mmmh super sexy !

– Les habitants de Buenos Aires se nomment les « Porteños ».

– Dans le Nord de l’Argentine, il peut faire assez chaud la journée mais froid la nuit car très désertique et plus haut en altitude.

– Dans cette même région, ils sont beaucoup plus foncés de peau car ils sont issus de civilisation andines, se rapprochant aussi de la Bolivie. Ils sont aussi beaucoup plus timides et n’osent pas forcément parler aux étrangers… (Dommage). Le paysage en lui-même de cette région est aussi beaucoup plus sablonneux, avec des maisons faites en terre, du sable partout et des paysages désertiques ou rocailleux. On sent qu’on se rapproche de la Bolivie…

– C’est aussi dans le Nord qu’ils utilisent beaucoup le cactus pour remplacer un banal bois (pour les poutre des maison, des églises et pour des objet etc..) on l’appelle ici « cardón » lorsque le cactus n’est plus vivant et donne ce bois. On trouve cela vraiment joli et on se demande bien quand il va arriver en France.

– Le gouvernement offre des ordinateurs aux familles pour faciliter l’apprentissage.

– En vue de l’état des routes, les Argentins roulent souvent en 4×4 ou pickup.

– Ça sent la colle ? Connaissez-vous la différence entre le lama, le guanaco et la vigogne ? Le lama vit essentiellement dans le Nord de l’Argentine et est beaucoup plus gros car il possède beaucoup beaucoup de poils. Il est si doux à caresser. On le reconnaît aussi à son air un peu « crétin » sur les bords mais il est si touchant… Le guanaco quant à lui, est beaucoup plus fin et sauvage. Ce-dernier possède peu de poil mais on peut tout de même prendre sa laine. On le retrouve surtout en Patagonie dans les grandes plaines. Il a des petits airs de biche. Enfin, la vigogne a des airs du guanaco mais en version plus petit. Elle possède encore moins de poil et on ne peut donc pas utiliser sa laine. C’est un animal sauvage tout comme le guanaco mais on le retrouve plus dans le Nord-Ouest de l’Argentine et même en Bolivie.

– « Le Quarteto » est un style de musique typique de Córdoba.

– Si vous voyez des sanctuaires sur la route avec des bouteilles d’eau en plastique, il s’agit d’un hommage au mythe de la Sainte « Difunta Correa ». C’est l’histoire d’une femme avec son nouveau-né qui a suivit l’armée dans laquelle son mari avait été engagé de force car elle craignait pour sa santé et ne pouvait vivre sans lui. Par manque de vivre, elle mourut de soif. Le lendemain, on l’a retrouva ainsi avec son bébé toujours vivant en train de téter son sein. Ce fut le premier des miracles de la Difunta Correa. La légende dit que par la suite plusieurs personnes se sont recueillis sur sa tombe et ont eux aussi reçu différents miracles. Depuis, on rend hommage à cette sainte à de nombreuses reprises sur la route.

Ça risque de vous plaire aussi !

1 commentaire

  • Répondre Les Meilleurs Carnets de Voyage en Argentine - Voyaneo % 19 septembre 2018 à 10 h 30 min

    […] jamais pensé ! On en fait le pari ? Interdit de revenir sur votre décision une fois le blog visité […]

  • Laisser une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Partager cet article avec un ami