Fais ton sac !

Toucher le chômage pendant le tour du monde ?

5 juillet 2015
chomage tour du monde

Chômage

Je pense que c’est une question qui taraude un peu tout le monde avant de partir. Étant donné que la moyenne d’âge de nous autres les « tourdumondistes » se situe autour de 27 ans, « normalement », nous étions donc bien au chaud dans un bureau pépère avant d’opter pour la liberté.
« Je ne vois donc qu’une solution à cette situation mon général » : quitter son travail et passer par la case chômage, pôle emploi et tout le tintouin.
Sur le papier ça parait clair, mais comme nous vivons en France et que tout est dirigé par beaucoup de paperasses et surtout par des règles, des institutions etc.. Il va falloir suivre une petite démarche bien sympathique et passer le bonjour à votre conseiller pole emploi.

 

Ai-je le droit au chômage ?

Pour bénéficier des allocations chômages (Aide au Retour à l’Emploi ou ARE) vous devez remplir certaines conditions, en résumé :

  • Avoir travaillé au moins 122 jours ou 610h au cours des 28 derniers mois si vous avez moins de 50 ans ou le cas contraire dans les 36 derniers mois.
  • Être inscrit à Pôle Emploi en tant que demandeur d’emploi
  • Résider sur le territoire Français
  • Être actif sur la recherche d’emploi
  • Être physiquement apte à l’emploi
  • Avoir perdu involontairement son emploi

Si vous entrez dans cette catégorie, BRAVO, vous faites désormais partie du pourcentage de chômeurs. (S’il y a bien une fois dans votre vie ou vous serez content de rentrer dans ces chiffres c’est bien aujourd’hui, alors on sourit). Mais ATTENTION, il ne faut pas vous arrêter là car ce qui apporte le plus au Tourdumondiste, n’est pas de profiter du chômage pendant son Tour du Monde mais au contraire de pouvoir en bénéficier à son retour !





 

Peut-on toucher le chômage pendant le tour du monde ?

Si vous aviez compté sur votre chômage pour financer votre tour du monde et bien c’est raté ! Il n’est pas possible de percevoir les allocations chômages pendant votre voyage à l’étranger. En effet, pour bénéficier du chômage, l’une des conditions citée précédemment concerne la résidence en France. Dès lors 2 conditions possibles :

  • Soit vous partez en Europe, et dans ce cas, pôle emploi pourra vous trouver certains accords selon les pays où vous vous rendrez.
  • Soit vous comptez partir aux 4 coins du monde (comme la plupart d’entre nous) et dans ce cas, à moins que vous vous imaginiez faire des allers-retours dans votre pôle emploi pour assister à tous vos rendez-vous susceptibles d’être imposés pendant un an, je ne vois pas d’autres choix que de geler vos droits. (Voir paragraphe qui suit). Même si désormais vous avez la possibilité d’opter pour le « 100% web » de Pôle Emploi, n’espérez pas pouvoir berner votre conseiller longtemps au risque de perdre un jour tous vos droits… Ce serait bien ballot tout de même !

Bon à savoir : Quoiqu’il en soit, il est NÉCESSAIRE  de s’inscrire tout de même à Pôle Emploi et vous aurez un an pour le faire à compter du jour d’arrêt de votre contrat de travail. Mais le conseil que nous pouvons vous donner est le suivant : inscrivez-vous au plus vite afin d’avoir le temps de gérer toute la partie administrative ainsi que l’aspect humain qui rentre en compte (croyez-moi, avec les conseillers pôle emploi ce n’est pas négligeable, il faut savoir garder son sang froid).

L’inscription à pôle emploi se fait sur internet via leur propre site. Il vous suffit de remplir le Formulaire d’inscription à Pôle emploi suivant. Armez-vous de votre patience car cela prend un peu de temps tout de même. À la fin de ce formulaire, on vous proposera plusieurs dates pour la semaine suivante afin de vous rendre dans le Pôle Emploi le plus proche de chez vous pour réaliser votre inscription à Pôle Emploi. Veillez à être bien présent à tous les rendez-vous c’est très important. Lors du premier rendez-vous, vous devez vous munir de :

  • Photocopie Carte Identité
  • Le RIB sur lequel vous souhaitez recevoir vos indemnités
  • Photocopie de votre Carte Vitale
  • Attestation de votre employeur destinée à Pôle Emploi (à demander à votre ancien travail)
  • Si vous êtes auto-entrepreneur : votre fiche INSEE ainsi que les 4 derniers trimestres de vos déclarations.

Une fois votre rendez-vous passé, vous devez attendre la validation de votre Pôle Emploi indiquant l’acceptation ou le refus de votre ARE. Celle-ci vous parviendra par mail, voie postale ou encore sur votre Espace Personnel Pôle Emploi. Comptez environ 15 jours à 3 semaines avant de pouvoir crier victoire !

Une fois le papier obtenu, vous allez pouvoir indiquer que finalement vous ne cherchez plus d’emplois lors de votre actualisation sur votre Espace Personnel : ce qui déclenchera automatiquement le gel de vos droits.

 

Faire attention à la période de Carence

Si vous avez quitté votre travail en bon terme avec en plus de cela une rupture conventionnelle et une certaine somme d’argent (c’est toujours bon à prendre), sachez que vous allez « subir » une période de carence. Il s’agit d’une période pendant laquelle vous ne percevrez pas les ARE étant donné qu’aux yeux de l’Etat vous avez déjà suffisamment d’argent pour vivre (grâce à votre rupture conventionnelle). Plus la somme de votre rupture conventionnelle est grande, plus votre période de carence le sera tout autant. Le mieux à faire selon moi est donc d’aller au bout de cette période de carence avant d’opter pour le gel de vos droits. Ainsi lorsque vous récupèrerez vos droits au retour de votre Tour du Monde, vous bénéficierez directement des ARE et vous ne devrez pas attendre obligatoirement la fin de cette période de carence qui peut parfois aller jusqu’à 5 mois…

 

Geler ses droits

Vous partez plus d’un an ? Pas de panique, vous êtes en droit de geler vos allocations chômages pendant une durée 3 ans ! Pour cela il suffit de s’inscrire à Pôle Emploi lorsque vous êtes encore en France et de les prévenir au minimum 72 heures avant votre départ pour l’étranger. À votre retour et ce dès votre arrivée, vous pourrez faire un petit signe de vie à Pôle Emploi pour vous réinscrire et toucher vos droits !

Puisque Greg a eu la « chance » de passer par là, nous pouvons donc vous dire clairement que pour geler vos droits il vous suffit de signaler à Pôle Emploi que vous n’êtes plus en recherche d’emploi lors de l’actualisation à faire chaque mois. N’ayez crainte, vous avez bien lu, le gel de vos droits se fait lors d’un simple clic et par vous-même en plus. Nul besoin d’envoyer une lettre recommandée. Pas de panique, vos droits seront intégralement conservés pendant une durée de 3 ans. Il vous suffira de revenir vers Pôle Emploi dès votre retour afin de récupérer vos droits là où vous les aviez laissés. Bien entendu si vous comptez partir plus de 3 ans, dans ce cas il faudra renoncer totalement à vos droits français. Mais si vous en êtes là c’est que vous êtes un petit veinard du voyage donc pas de crainte pour vous !

 

 

Et vous comment avez vous géré votre travail avant votre départ ? Partagez vos remarques et vos expériences ! Et surtout si vous avez des questions plus pointues, n’hésitez pas : on se fera un plaisir de vous répondre !

Ça risque de vous plaire aussi !

25 Commentaires

  • Répondre Ju 11 octobre 2015 à 18 h 19 min

    Hello,

    C’est inexact ce que tu dis.
    Il est tout à fait possible de partir, toucher le chomage et ne faire AUCUNS rdv Pôle Emploi.
    Je ne l’expliquerai pas sur le net comment faire, mais saches qu’il existe une astuce ;)

    Ciao

    • Répondre Greg 12 octobre 2015 à 4 h 09 min

      Bonjour Ju,
      Merci pour ton commentaire.
      Effectivement il est « possible » de toucher le chômage pendant un TDM et il n’y a pas qu’une seule astuce…
      Rien de secret, d’autant plus que maintenant il existe les RDV 100% web sur Pôle Emploi ! (Au risque potentiel de devoir faire un AR pour un RDV physique non prévu …)
      En revanche, quid de la légalité ?

    • Répondre lorans estelle 26 septembre 2016 à 18 h 11 min

      qu’elle est la solution pou toucher pole emploi pendant notre tour du monde ?
      mail pour pouvoir communiquer ?

      • Répondre moustirats 18 janvier 2017 à 21 h 02 min

        ça m’énerve les personnes personnes qui cherchent à gruger pole emploi.c’est fait pour ceux qui recherchent un emploi et non pour ce la coulé douce au 4 coins du monde.aucun mérite,il faut ce le mériter!!! j’espère q un jours les personnes qui ont grugé ce retrouveront au chaumage et qu ils ne pourront pas en bénéficier car avec cet état d’esprit pole emploi n’existera plus!!!!
        alors vouloir faire un tour du monde ok mais assumez vous!!!!!

        • Répondre Les Bloup Trotters 23 janvier 2017 à 17 h 31 min

          Bonjour à toi,

          Je comprends ton énervement sur ce point là mais je permets de réagir à ton commentaire vis à vis de Estelle.

          Je pense que le mieux pour Estelle serait en effet de ne pas penser à « comment toucher le chômage pendant le Tour du Monde » mais au contraire, comme nous avons pu le faire dans notre article de réfléchir à comment faire pour ne récupérer son chômage au retour de son voyage. Ce qui est d’ailleurs très astucieux, car au retour, vous n’aurez pas forcément envie de travailler tout de suite (croyez-nous car on est en plein dedans) et en récupérant vos droits vous bénéficierez d’un peu d’argent mais surtout de « temps » pour savoir ce que vous voulez et vous chercherez en conséquence.

          J’espère que je vous ai aiguillé un peu dans les « bonnes démarches » à suivre ?

          N’hésitez pas à nous poser des questions et à lire notre article car tout y est écrit.

          Bonne journée à vous deux.

          Cha des Bloup Trotters.

  • Répondre sof 15 mars 2016 à 19 h 22 min

    Hello à tous, à priori c’est plus possible de geler ces droits… est ce que vous confirmer ?
    et j’aimerais bien connaitre vos astuces sinon car j’ai 180 jours de carences alors autant ne pas les geler ;-)
    merciiiiiiiiiiii beaucoup d’avance
    Sof

    • Répondre Les Bloup Trotters 16 mars 2016 à 21 h 57 min

      Hello Sof,

      Je ne suis pas au courant du tout de cela mais ça m’étonnerait ! A vérifier avec ton agence Pôle Emploi..
      Ils ne connaissent pas souvent le terme « geler les droits ».
      Demande leur simplement si après inscription et désinscription tes droits sont encore valables pour 3 ans ?

      Visiblement chez PE c’est toujours d’actualité : http://www.pole-emploi.fr/candidat/la-reprise-des-droits-a-allocation-chomage-@/article.jspz?id=61349

      Si tu as d’autres infos, n’hésites pas à nous en faire part :D

      Bon courage avec la paperasse ..

      • Répondre G7 31 mai 2017 à 12 h 43 min

        Hello les Bloups.
        D’après la page du site pôle-emploi que tu mentionnes, une des conditions pour pouvoir reprendre ses droit est la suivante: « Si vous n’êtes pas en situation de chômage volontaire ». Hors le fait de partir voyager a l’etranger n’est elle pas une situation de chômage volontaire?
        Avez vous des confirmations officielles et differents retours d’experiences positive sur cette possibilité?
        Merci.

        G7
        ex TDMiste

    • Répondre G7 31 mai 2017 à 12 h 34 min

      Hello à tous. Hello SOF. Pourrais-tu nous dire où tu as eu l’info sur l’impossibilité de geler ses droits à l’ARE?

  • Répondre Ben 20 juillet 2016 à 17 h 22 min

    Hello! Alors déjà super article! merci :)

    Il se trouve que je check pas mal de votre liste: 27 ans, envie de tour du monde… ET rupture conventionnelle.

    Du coup, j’aurais besoin d’une petite précision. Du fait de mon indemnité de rupture conventionnelle, j’aurais un délai de carence de 5 mois environ. Le problème c’est que je compte partir en voyage dans les 5 mois en question, et revenir toucher le chômage après.. Du coup (et si j’ai bien compris):
    => Si je fais mon inscription à PE maintenant, je commencerais à toucher l’ARE dans 5 mois.
    => Mais, dois-je être chercheur actif en France pendant mes 5 mois de carences pour percevoir l’ARE dans 5 mois?

    Si la réponse est oui, cela veut dire que quand je reviens de mon voyage dans 5 mois, mon délai de carence s’appliquera à ce moment là, et je ne toucherait pas l’ARE avant 10 mois? J’espère bien sûr que la réponse est non, et que je peux « geler » mes droits pendant mes 5 mois de carences pour les toucher à mon retour.

    Merci pour votre aide :)

    Ben

    • Répondre Les Bloup Trotters 22 juillet 2016 à 18 h 54 min

      Hello Ben,
      Merci pour le compliment et au plaisir de pouvoir t’aider :)
      Ton raisonnement est juste malheureusement :
      Pendant le délais de carence tu dois chercher activement du travail …
      ET si tu gèles tes droits, ton délais de carence sera reporté… Ce qui te fera un total de 10 mois (5 de voyage et 5 de carences …)
      Je suis dans le même cas que toi et à mon retour j’aurais un délais de carence de 3 mois car j’avais gelé mes droits directement …
      Hésite pas si tu as d’autres questions.
      Bon voyage :D
      Greg

  • Répondre Mira 29 juillet 2016 à 20 h 01 min

    Bonjour,
    Pour le cas rupture conventionnelle, on bénéficie de la mutuelle entreprise pendant un an encore, du coup le gel des droits a pole emploi entraîne l’arrêt de la mutuelle ?

    Merci

    • Répondre Les Bloup Trotters 1 août 2016 à 21 h 32 min

      Bonjour Mira,

      Effectivement il y a une portabilité de la mutuelle pendant 1 an après la rupture conventionnelle.
      Par contre, je pense (je suis pas certain à 100%) qu’après le gel des droits pôle emploi cela entraîne l’arrêt de la mutuelle !
      Le gel des droits signifie ne plus chercher de travail donc être « désinscrit » de pôle emploi. Il semblerait donc normal qu’il n’y ait plus de mutuelle …

      Dans mon cas, je n’avais pas de mutuelle et Cha a continué d’avoir la mutuelle car elle a opté pour l’ARCE (Création d’entreprise) auprès de pôle emploi !

      Si tu as la réponse auprès d’eux je suis preneur pour l’intégrer à l’article.

      A bientôt

      Greg

  • Répondre William 12 janvier 2017 à 11 h 05 min

    Bonjour les Blouptrotters !

    L’article est vraiment intéressant !

    Depuis mon licenciement, j’ai bien réfléchi et je compte moi aussi faire un voyage TDM avec ma chérie.

    Du coup, je suis attentivement vos conseils mais j’ai une question qui me vient à l’esprit, est-ce que pendant la convocation Pole emploi il faut être totalement transparent sur nos projets ? Expliquer que si on cherche un travail c’est juste
    pour 3 mois (avant le départ) ? Comment ça se passe ?

    Merci pour vos réponses

    Will

    • Répondre Les Bloup Trotters 23 janvier 2017 à 15 h 22 min

      Bonjour William,

      Merci pour ton commentaire :)

      J’ai bien l’impression que c’est une mauvaise nouvelle qui se transforme en belle alors. Si le licenciement se transforme en Tour du Monde c’est plutôt sympathique :) Et tu as bien raison en tout cas !

      A propos de ta question c’est un peu délicat car d’un côté tu veux trouver du travail et c’est normal mais d’un autre si tu trouves du travail et que tu l’arrêtes en plein milieu, tes futurs employeurs ne seront pas forcément très heureux.

      Du coup je ne pense pas qu’il faille être transparent avec pôle emploi vis à vis de cette question. Le mieux en réalité serait de trouver une offre d’intérim ou de CDD pendant 3 mois. Ou un petit emploi « alimentaire ». Si tu veux vraiment travailler ce serait le meilleur des mondes.

      Je ne sais pas si j’ai bien répondu à ta question donc n’hésite pas à revenir vers nous si tu le souhaites.

      Cha des Bloup Trotters.

  • Répondre Gabou 12 janvier 2017 à 18 h 59 min

    Hello les Bloup Trotters,

    Tout d’abord un grand bravo pour votre blog très réussi ! Je pars dans qques semaines pour 6 mois autour du monde et je dois avouer que je m’inspire beaucoup de vos articles qui me font déjà voyager depuis mon ordinateur :)

    Concernant cet article, comme beaucoup je quitte mon travail et ai pu bénéficier d’une rupture conventionnelle. Mais après lecture de plusieurs articles, certaines de mes questions restent encore sans réponse.. :
    – Comme j’ai bien compris, une fois inscrit à pôle emploi, je gèle mes droits pour partir en voyage tranquille pendant 6 mois. A mon retour, je « reviens vers Pôle Emploi afin de récupérer vos droits là où vous les aviez laissés » ==> cela veut-il dire que je bénéficie des ARE de mes 6 mois de voyages précédents de manière rétroactive? ou simplement que je peux de nouveau toucher les ARE mais uniquement à partir de mon mois de retour en France ?
    – « Le mieux à faire selon moi est donc d’aller au bout de cette période de carence avant d’opter pour le gel de vos droits » : je suis bien d’accord avec toi sur ce point ! Néanmoins, si j’opte pour cette solution et pars en voyage, pôle emploi peut quand même me contacter pour fixer un rdv pendant l’écoulement de ma période de carence, non? à ce moment que faire?

    merci à vous de partager votre expérience, bien utile pour les autres :)
    Bonne soirée

    • Répondre Les Bloup Trotters 23 janvier 2017 à 16 h 27 min

      Bonjour Gaetan,

      Merci beaucoup pour ton commentaire qui nous fait grand plaisir à lire et de savoir que l’on peut aider d’autres voyageurs comme toi :)

      Concernant tes questions :

      – Si tu gèles tes droits, cela signifie qu’à ton retour tu vas pouvoir récupérer tes droits et donc revenir à zéro. Ainsi tu toucheras tes ARE de ce que tu avais avant ton départ. D’où le principe du « gel », rien n’aura changé. Ai-je bien répondu à ta question ?
      Tu ne toucheras pas sur les 6 mois de voyage mais bien sur ce que tu avais avant ces 6 mois…

      – Lorsqu’on dit  » Le mieux à faire selon moi est donc d’aller au bout de cette période de carence avant d’opter pour le gel de vos droits « . C’est dans le cas où tu aurais des jour de carence AVANT de toucher tes ARE. Imaginons que tu as 2 mois de jour de Carence. Ça veut dire que, si tu le peux, le mieux serait d’attendre ces 2 mois avant de geler tes droits mais aussi avant de partir et à la fin de ces 2 mois, tu gèles tes droits et tu pars ensuite. POURQUOI ? tout simplement car au retour, cela signifie qu’en réouvrant tes droits, tu n’auras pas à attendre les 2 mois de carence mais au contraire tu pourras bénéficier de tes ARE directement.
      A l’inverse : si tu gèles tes droits immédiatement après ton « entrée au chômage » et que tu as des jours de carence. Cela signifie qu’à ton retour au moment de réouvrir tes droits, tu ne percevras tes ARE qu’après avoir liquidé tes jours de carence, donc 2 mois après dans cet exemple-ci. Tu me suis toujours ?

      J’espère avoir répondu à ta question. Si ce n’est pas clair n’hésite pas à revenir vers nous :)

      Bonne journée à toi.

      Cha des Bloup Trotters

  • Répondre jean pierre 13 février 2017 à 15 h 33 min

    Bonjour,
    je suis dans une situation comme ça et j’ai juste une quéstion:
    vu qu’on a le droit a 35 jours de congées, es-ce que ça serais possible de mettre les congées en même temps que les jours de carence? par exemple si je fini le CDI (par rupture conventionelle) en juin, j’ai 1mois de carence, mais j’ai aussi 35 jours de congées. Es-ce que je peut partir avec les congées et en même temps déduire les jours de carence? une fois les congées terminer, je gêle mes droits.

    en tout cas merci pour tous les infos dans ce blogue. super! :)

  • Répondre Lilou Bu 6 mars 2017 à 12 h 29 min

    Hello !

    Tout d’abord merci pour votre blog au top qui e sert bien pour la préparation de mon futur tour du monde :)

    Pour ma part, j’ai réussi à négocier un nouveau CDD de quelques mois & après ils me laissent tranquille avec l’attestation pôle emploi. Du coup, comme il s’agit d’une fin de CDD, je n’aurai pas cete période de « carence » si ?

    Merci de votre aide.

    Lila

  • Répondre Marguerite 11 avril 2017 à 14 h 27 min

    Bonjour,

    Suite à une rupture conventionnelle, je suis eligible aux allocation ARE à compter du 28 juin 2017 (après un délai de carence). Mon compagnon et moi souhaiterions partir de 6 à 8 semaines à partir de fin mai pour un retour max mi juillet. Un voyage comme ça, on ne pourra plus le refaire de sitôt :-)). Au 15 juillet je n’aurai donc perçu qu’une infime part des ARE.
    Comment procéder pour être parfaitement en règles avec Pole Emploi ?

    Faut il que je pose les jours du 28 juin au 15 juillet en cas se convocation ? Ou puis-je être convoquée dès mai ou du 1er au 27 juin, c’est a dire les semaines précédant le début des ARE ? Sachant que je depasserai les 35 jours legaux si je pars 6 semaines ou 8. Mais je pensais qu’a une semaine pres et ne touchant pas les ARE avant le 28 juin, je serai dans les clous.

    Merci beaucoup pour vos lumières !

  • Répondre Marie L. 28 avril 2017 à 16 h 28 min

    Bonjour tout le monde!
    Merci pour votre article! Par contre, la je suis de retour en France depuis quelques jours, et e voilà dans une grosse galère concernant cette reprise des droits. J’avais tout bien fait dans les temps et dans l’ordre avant mon départ: inscription, validation des droits, puis demande de gel de mes droits pour départ à l’étranger, notifié par recommandé et par internet, le tout validé par ma conseillère. Mais il y a deux jours, je me suis réinscrite normalement, pour réactiver. Et là, grosse surprise, je reçoit une notification qui m’indique que je n’ai aucun droit aux ARE car je ne peux pas justifier de cessation d’activité de moins de 12 mois. J’interroge directement ma conseillère, et elle bloque toute discussion avec le fameux message « La requête est stoppée par votre conseiller. Merci de poser une nouvelle question. »…
    J’ai peut être raté un épisode, mais en attendant de me pointer directement à l’agence pour leur demander des explications, je suis un peu perdue… est-ce que j’ai fait quelque chose de travers? Est-ce que la legislation a changé sur la reprise des droits?
    Merci beaucoup pour vos lumières, et vos témoignages si quelqu’un s’est retrouvé dans mon cas…
    Marie

    • Répondre Les Bloup Trotters 17 juillet 2017 à 13 h 03 min

      Bonjour Marie,

      Excuse-nous de ne répondre que maintenant car nous avons eu pas mal de choses à gérer ces-derniers temps…

      Où en es-tu dans ta démarche ? As-tu eu une réponse plus claire ? As-tu peu bénéficier de tes ARE ?
      Sinon, avant de partir avais-tu bien dit que tu arrêtais de chercher ?

      J’attends ton retour d’expérience qui pourrait servir à d’autres futurs voyageurs. En espérant que tout s’est bien passé par la suite ?
      Bonne journée à toi.

      Cha des Bloup Trotters.

  • Répondre krystel 7 juin 2017 à 12 h 02 min

    Bonjour à vous deux ! Merci pour cet article super complet ! Je ne sais pas si vous étiez auto entrepreneur durant votre voyage mais si cela est le cas vous pourrez peut-être m’aider. J’ai appelé Pole emploi mais je préfère avoir des vrais retours d’expérience ^^Je compte bloquer mes droits comme vous l’avez indiqué, et les toucher à mon retour. Cependant le fait d’avoir une activité d’auto entrepreneur durant mon voyage a t-il une incidence sur l’indemnité chômage que je toucherai à mon retour. Cela peut-il par exemple augmenter le délais de carence ? Mon interlocuteur Pole Emploi m’a dit que cela ne changeait rien (en tout cas concernant le montant) du moment que je ne reprenais pas d’activité salariale.
    Merci beaucoup pour votre retour et belle journée
    Krystel

    • Répondre Les Bloup Trotters 17 juillet 2017 à 11 h 59 min

      Bonjour Krystel,

      Merci beaucoup pour ton message !
      Avant de te répondre, j’aimerais savoir si tu es déjà auto-entrepreneuse ou si tu vas le devenir après être au chômage ?

      J’attends ta réponse sur ce point pour pouvoir te répondre correctement.

      Bonne journée à toi et à bientôt.
      Cha des Bloup Trotters.

      • Répondre krystel 17 juillet 2017 à 14 h 28 min

        Hello

        Merci pour ton retour :) ! Je compte me mettre en autoentrepreneur juste avant, en aout, sachant que je serai au chômage à partir de mi septembre

        belle journée et au plaisir de te lire
        Krystel

    Laisser une réponse

    Partager cet article avec un ami