Fais ton sac !

Que faire de son logement avant de partir ?

5 juillet 2015
voiture départ

Gérer votre logement et tout le fourbi

Vous êtes locataire

Si vous êtes locataire, vous n’aurez pas de mal à quitter votre logement. Une simple lettre pour donner votre préavis de départ vous permettra d’annoncer votre date de congé (Et oui ça s’appelle comme ça aussi). Il vous faut l’envoyer en lettre recommandée avec accusé de réception ou la remettre en main propre sans oublier un récépissé. La durée du préavis varie de 1 à 3 mois en fonction de votre bail, mais vous pouvez peut-être négocier avec votre propriétaire une durée plus courte si vous êtes un peu ric-rac.

À savoir : Pour les baux signés après le 27 mars 2014, si vous êtes dans une zone tendue, la loi Alur stipule que la durée du préavis est réduite à 1 mois.

Vous pouvez télécharger notre exemple de lettre de préavis de départ en cliquant juste ici.

 

Vous êtes propriétaire

Si vous êtes propriétaire (c’était notre cas) plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Laisser votre logement vacant pendant votre départ (Si vous n’avez plus de crédit immobilier ou que votre porte-feuille le permet. Mieux vaut dans ce cas demander à une personne de la famille ou des amis de faire des petits tours chez vous pour savoir si tout est ok régulièrement. Un peu comme un gardiennage de maison quoi).
  • Louer son logement pendant toute la durée de votre tour du monde. Vous avez le choix de passer par une agence qui gérera tous les aspects administratifs moyennant une certaine somme (ce qui vous permet d’être tranquille pendant votre tour du monde) ou alors de louer par vous même en ayant trouvé vos locataires sur De Particulier à Particulier par exemple. Attention cependant à être conscient des possibles complications. Veillez à prévenir un proche qui pourra (le cas échéant) vous aider sur place s’il arrive quoi que ce soit.
  • Louer votre logement sur une plate-forme comme AirBnB pendant votre départ et embrigader une bonne connaissance pour qu’il gère les entrées/sorties.
  • Sous-louer votre logement à quelqu’un de confiance pendant la durée de votre tour du monde
  • Ou pour finir : vendre votre logement et récupérer la somme de la vente pour vous aider à faire votre tour du monde ou pour vous assurer des économies à votre retour. Surtout dans le cas où vous n’êtes pas sûr de votre logement hein ? Ne faites pas n’importe quoi non plus.

Qu’importe la solution que vous préférez, sachez qu’il est important d’agir à l’avance afin de faire face aux éventuels retournements de situation et croyez-nous il y en a toujours certains auxquels on ne s’y attend jamais !!!

 

Et les meubles alors ?

Oh non je peux pas jeter ça ! Ahhh on en traine des choses depuis des années non ? Mais où est-ce que je vais mettre tout ça ! Soit vous trouvez comme nous un super bon copain ou un super gentil papa qui accepte de stocker tout votre beau bordel. Au risque de retrouver des affaires un peu partout dans les maisons du coin. Il vaut mieux penser à noter où tout se trouve car ça risque d’être vite compliqué… Evidemment, cela implique de ne pas revenir au bout de 4 ans afin de ne pas trop abuser de la gentillesse de vos gardiens de fourbi.

Soit il va vite falloir trouver une solution pour stocker l’ensemble de vos affaires en attendant votre retour. Vous pouvez aussi décider de tout vendre (« Putain c’est que du matériel après tout, on verra en rentrant« ) mais pensez à mettre de l’argent de côté pour tout racheter dès votre retour. Après tout c’est un changement de vie, alors pourquoi pas la déco !!

Une bonne solution est de stocker vos meubles chez un garde meuble professionnel tel Homebox par exemple ou alors de faire appel à un service tel que Costockage qui permet de faire le même service, mais entre particuliers !

 

Et vous, vous avez fait comment pour votre logement et vos meubles ??

Ça risque de vous plaire aussi !

2 Commentaires

  • Répondre Aurélie 22 octobre 2016 à 16 h 04 min

    Bonjour ! Je découvre votre blog, et j’ai bien aimé votre citation de la page « à propos » : « La vie est courte comme un flash, mieux vaut penser à sourire sur la photo », et vos présentations. Je suis juste déçue d’arriver sur la fin de votre voyage, mais bon cela ne va pas m’empêcher d’aller regarder tout cela d’un peu plus près :-)
    Couple parisien également, on a pas mal la bougeotte nous aussi… On est parti une première fois durant 11 mois en 2011-2012, et puis on a remis ça durant 8 mois en 2016. Nous sommes rentrés il y a bientôt deux mois. Pour répondre à votre question sur le logement, la première fois on avait loué notre appart (mais le locataire est parti avant la date prévue –> penser à prévoir une petite sécurité niveau budget !) et la deuxième fois on l’a laissé vide, en budgétant le montant du prêt. Pas envie de s’embêter avec de nouveau un déménagement :-)

    • Répondre Les Bloup Trotters 31 octobre 2016 à 19 h 42 min

      Bonjour Aurélie,

      Ravie de te lire et de savoir que cette phrase t’ait plu :) Elle fait partie de moi désormais, je trouve que c’est une belle ligne de conduite pour la vie en général..

      C’est génial que vous ayez pu faire 2 voyages tels que ceux que vous avez fait. Finalement, le 2ème « Tour » s’est porté sur les mêmes régions que le premier mais pour compléter le premier c’est bien ça ?
      ET maintenant, vous vous sentez comment ? Le retour n’est pas trop compliqué ?

      Car ce n’est jamais évident de revenir d’un voyage comme ça.

      Charlotte des Bloup Trotters.

    Laisser une réponse

    Partager cet article avec un ami